Curtiss H.75 Hawk

Curtiss H.75 Hawk


Fiche descriptive

Appareil : Curtiss H.75 Hawk
Constructeur : Curtiss Wright Corporation - Aircraft Division
Désignation : H.75
Nom / Surnom : Hawk
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1938
Pays d'origine : France
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur

Histoire

Curtiss H.75 Hawk :
un chasseur sans puissance de feu

Dénomination française du fameux P-36 américain, le Curtiss H.75 était l’avion le plus populaire auprès des pilotes français durant la période 1939-1940. Mais contre son principal adversaire, le Messerschmitt Bf 109, le Hawk souffrait d’un grave déficit de vitesse (presque 100 Km/h !). La puissance des « Messer » leur permettait de se dégager facilement d’une situation difficile ou bien d’effectuer des passes à répétition.

L’autre point faible du Curtiss H.75 était son armement, composé de 4 ou 6 mitrailleuses d’un trop faible calibre (7,5 mm), de plus capricieuses à haute altitude et avec des munitions très inefficaces. L’absence d’un canon de 20mm comme sur le Bloch MB.152 et le Dewoitine D.520 faisait défaut. Le pilote devait donc s’approcher au plus près : 150 mètres étaient tout juste suffisants pour s’assurer d’abattre son adversaire. Ceci était très dangereux contre les bombardiers en formation serré et qui de plus ne souffrait pas vraiment des impacts légères des munitions sauf de bien viser les moteurs. La passe frontale n’était pas utilisée en raison d’une trop faible différence vitesse avec les bombardiers alors modernes de la Luftwaffe, He 111 et Ju 88. Le temps de faire demi-tour et la cible était déjà loin avec peu d’espoir de la rattrapper.

Par contre, le point fort du Curtiss était par contre son « extrème manoeuvrabilité » lorsque les pilotes ennemis consentaient à se laisser entraîner dans des combats tournoyants. D’ailleurs des tests de l’Armée de l’Air donnaient les résultats suivants : 12 secondes pour faire un 360°, contre 18″ pour MS.406 et 15  » pour le D.520. Cette maniabilité était donc un bénéfice important dans les vastes cirques aériens dans lesquels les chasseurs français se retrouvaient trop souvent impliqués face à un adversaire en surnombre. La capacité du Curtiss H.75 à encaisser les coups sauva aussi plus d’un pilote. Le Hawk disposait également d’une bonne vitesse de piqué (+ 700 km/h) qui lui permettait le cas échéant de disparaître rapidement, en espérant ne pas être pris en chasse.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Curtiss Hawk 75A-4
Envergure : 11.35 m
Longueur : 8.71 m
Hauteur : 2.81 m
Motorisation : 1 moteur Wright GR-1820-G205A
Puissance totale : 1 x 1200 ch.
Armement : 4 mitrailleuses de 7.5mm
Charge utile : -
Poids en charge : 2608 kg
Vitesse max. : 520 km/h à 4600 m
Plafond pratique : 10000 m
Distance max. : 1614 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Curtiss H.75 Hawk

Profil Couleur

Profil couleur du Curtiss H.75 Hawk

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Le Beaufighter a été conçu pour jouer le rôle de chasseur lourd à long rayon d'action et possède de nombreuses similitudes en commun avec...

0
Le F4U fut l'un des chasseurs les plus emblématiques de la guerre du Pacifique. La conception du Corsair commença début 1938 suite à une...

0
Le seul chasseur allié spécialement conçu pour la chasse de nuit, qui entra en service pendant la guerre, fut le P-61 Black Widow (veuve...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.