FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Curtiss O2C Helldiver
Constructeur : Curtiss Wright Corporation - Aircraft Division
Désignation : O2C
Nom / Surnom : Helldiver
Code allié / OTAN :
Variante : F8C-5, XF10C, S3C, Model 49.
Mise en service : 1930
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier en piqué léger embarqué, avion d'observation embarqué, prototype de chasseur embarqué.

HISTOIRE

Curtiss O2C Helldiver :
Le premier bombardier en piqué embarqué américain”

Durant la Seconde Guerre mondiale l’aéronavale américaine fit un usage intensif, principalement dans le Pacifique, des bombardiers en piqué embarqués à bord de ses porte-avions. Ces appareils permettaient de frapper précisément les objectifs ennemis tout en protégeant au maximum les équipages des avions eux-même. Une technique qu’elle développa durant l’entre-deux-guerres grâce notamment aux enseignements tirés de l’utilisation d’un biplan léger issu d’un avion d’observation terrestre : le Curtiss O2C Helldiver.

Au début de l’année 1929 alors que l’US Navy croyait encore au concept du chasseur embarqué Curtiss F8C elle passa commande d’une version profondément améliorée, dotée d’un moteur plus puissant, de deux plans de voilure revus et corrigés, et d’un armement renforcé et désignés comme F8C-4 et F8C-5. Malgré cette continuité dans la désignation ces deux nouveaux types d’avions étaient réellement très différents de leurs prédécesseurs. D’ailleurs ils n’étaient pas connus dans la nomenclature du constructeur comme Curtiss Model 37 mais Model 49.

En fait seul les deux premiers F8C-4 livrés au début de l’année 1930 le furent sous cette désignation car rapidement il apparut que l’US Navy les utiliserait comme des avions d’observation. C’est pourquoi dès le troisième exemplaire, et ce jusqu’au vingt-cinquième exemplaire de série ils furent désignés O2C-1. Afin de bien marquer la différence avec les Curtiss OC ces nouveaux monomoteurs reçurent même un nouveau patronyme : Helldiver !

Par rapport à leurs prédécesseurs les Curtiss O2C-1 Helldiver étaient nettement mieux armés avec leurs quatre mitrailleuses, deux de calibres 7.62mm en position de chasse et deux jumelées de calibre 7.7mm en position arrière sur affût circulaire. En outre les 25 nouveaux avions emportaient quatre bombes légères de 25kg sous les ailes et le fuselage.

Dans le même temps qu’il livrait ces avions à l’US Navy le constructeur Curtiss modifia en profondeur feu le F8C-5 afin de le transformer au standard O2C-2. À la différence des O2C-1 ces nouveaux avions étaient optimisés pour les attaques en piqué et pouvaient donc emporter une bombe de 227kg sous le fuselage, les mitrailleuses elles demeuraient inchangées. Les premiers exemplaires de ce type entrèrent en service au début de l’année 1931. Au total cette machine fut produite à hauteur de soixante-trois exemplaires.

Si les Curtiss O2C-1 Helldiver eurent une carrière finalement assez discrète il en fut tout autrement des O2C-2 qui furent largement mis en avant par la propagande américaine. Il faut dire qu’ils étaient les premiers bombardiers en piqué embarqués en service dans ce pays. Ils furent en fait principalement utilisés pour des missions d’entraînement et de validation des doctrines d’emploi du bombardement en piqué. L’US Navy attaqua ainsi une dizaine de navires de guerre désaffectés, dont certains assez récents datant de la Première Guerre mondiale.

En 1932 la marine américaine prit livraison de deux avions supplémentaires, désignés O2C-3 et utilisés pour des missions de liaisons et de transport d’état-major. Ceux-ci étaient assez particuliers avec leur cockpit fermé et leur train d’atterrissage à jambes carénées. Initialement utilisés par l’avionneur lui-même pour divers essais de motorisation ils volaient dans le civil sous la désignation de Model 49B Cyclone Helldiver. Lors de leur livraison ils étaient propulsés par un moteur en étoile Wright R-1750 Cyclone de 507 chevaux.
Finalement les deux O2C-3 furent retirés du service 18 mois après leur entrée en service et rendus à l’avionneur qui leur redonna leur désignation civile d’origine.

Curtiss tenta, en vain, de développer ensuite une version de lutte anti-sous-marine sous la désignation de S3C, doté d’un moteur Wright R-1820 Cyclone de 655 chevaux et de seulement deux mitrailleuses, l’une en position de chasse et l’autre en position arrière. Accidenté lors d’une phase de test l’avion fut reconstruit et participa à un programme de chasseur embarqué sous la désignation de XF10C. Il affronta ainsi les Berliner-Joyce XFJ, Boeing XF7B, Douglas XFD, General Aviation XFA, Grumman XF2F, et Vought XF3U.
C’est finalement, assez logiquement, l’avant-dernier de ceux-ci qui remporta la compétition, demeurant en service jusqu’en 1940. Lors des tests comparatifs jamais le Curtiss XF10C ne fit le poids face au Grumman XF2F.
Le XF10C fut finalement envoyé à la ferraille.

L’aéronavale américaine conserva ses Curtiss O2C-1 jusqu’en mars 1940 et ses O2C-2 jusqu’en novembre 1941. En fait les bombardiers en piqué furent utilisés pour des missions d’entraînement entre 1936 et la fin de leur service opérationnel.

Jamais exporté le Curtiss O2C Helldiver fut le premier des avions du constructeur à porter ce nom, suivi quelques années plus tard par le SBC puis surtout par le SB2C qui connut largement le feu dans le Pacifique. Une belle lignée mine de rien !

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Curtiss O2C-2 Helldiver
Envergure : 9.75 m
Longueur : 7.82 m
Hauteur : 3.12 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Pratt & Whitney R-1340-4 Wasp
Puissance totale : 1 x 455 ch.
Armement : 2 mitrailleuses synchronisées Browning de calibre 7.62mm
2 mitrailleuses jumelées Lewis de 7.7mm en position arrière sur affût annulaire
Charge utile :
Poids en charge : 1820 kg
Vitesse max. : 235 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 5000 m
Distance max. : 1100 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Curtiss O2C Helldiver

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Curtiss O2C Helldiver


Publicité

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

PARTAGER
Article précédentCurtiss O-1 / F8C Falcon
Article suivantSud-Aviation SA-610 Ludion
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.