DINFIA IA 35 Huanquero

DINFIA IA 35 Huanquero


Fiche descriptive

Appareil : DINFIA IA 35 Huanquero
Constructeur : Dirección Nacional de Fabricación e Investigación Aeronáutica
Désignation : IA 35
Nom / Surnom : Huanquero
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1957
Pays d'origine : Argentine
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport et d'entrainement multimoteurs

Histoire

DINFIA IA 35 Huanquero :
le bimoteur 100% argentin

En 1951, la Fuerza Aeréa Argentina (force aérienne argentine) fit savoir qu’elle recherchait un nouvel avion de transport léger, capable en outre de remplir des missions de formation multi-moteurs, mais aussi de cartographie, et surtout d’évacuation sanitaire. A cette époque, les principaux avions en service dans ce pays étaient de vieux Curtiss Condor acquis de seconde main pendant la guerre. En outre, quelques Douglas DC-2 datant eux aussi d’avant-guerre volaient au sein de la Fuerza Aeréa Argentina.

L’état-major argentin demanda à l’Instituto Aerotecnico, une filiale de la DINFIA, de se lancer dans l’étude d’un nouvel avion de ce type. Loin de vouloir réduire les coûts au maximum, l’Argentine décida que son nouvel avion allait être totalement et intégralement originaire du pays. Mais surtout, la DINFIA devait rechercher un moteur de construction locale, moteur alors inexistant. La DINFIA décida de se charger de l’usinage et de l’assemblage, tandis que l’Instituto Aerotecnico allait travailler au design de l’avion, mais également à la fabrication de la motorisation.

Le programme reçut la désignation de IA 35 Huanquero, du nom d’une tribu indigène qui vivait avant l’arrivée des Européens. L’avion se présentait sous la forme d’un monoplan bimoteur à aile basse cantilever disposant d’un fuselage de section en partie rectangulaire. De construction quasi entièrement métallique, l’avion disposait tout de même de surface entoilé au niveau de l’empennage et des extrémités de voilure. L’empennage double offrait à l’avion un surcroît de sécurité lors des vols à basse altitude. L’avion fut prévu avec deux nez, l’un vitré pour les versions d’entrainement multimoteurs et d’entrainement au bombardement, un autre plein classique pour les missions de transport léger, de liaison, et d’évacuation sanitaire. Le poste de pilotage était prévu pour un équipage de deux personnes, un pilote et un copilote radio. Le prototype effectua son premier vol le 21 septembre 1953.

Lors de ce premier vol, le IA 35 était mû par deux moteurs Bristol Mercury Mk-XX prélevés sur deux vieux… Westland Lysander acquis de seconde main en 1946 auprès de la RAF. Surtout, le nouveau moteur promis par l’Instituto Aerotecnico n’était pas prêt. Il fallu attendre le 29 mars 1957, pour que l’avion prenne l’air pour la première fois dans sa version normale. Les premiers avions de série entrèrent en service quelques mois plus tard.

La Fuerza Aeréa Argentina passa commande pour 85 exemplaires, tandis que l’Armada Argentina (aéronavale argentine) en acheta quinze exemplaires. La version la plus puissante fut construite à dix exemplaires, il s’agissait de l’IA-35-IU destiné à l’entrainement des futurs membres d’équipages des bombardiers sur English Electric Canberra. Bien que non-armés, ils embarquaient un système de conduite de tir similaire à celui utilisé sur les vieux Avro Lincoln quadrimoteurs.

L’Instituto Aerotecnico et la DINFIA durent toutefois mettre un frein au programme puisque la Fuerza Aeréa Argentina préféra acquérir d’autres appareils, principalement britanniques et français. La production cessa en 1963 après la sortie du 53ème avion des chaînes de fabrication. Deux autres versions furent envisagées par l’avionneur : le Constancia de transport civil destiné aux petites compagnies aériennes et le Pandora qui devait être mû par deux turbopropulseurs français Turboméca Bastan. Ces deux programmes restèrent sans suite. Toutefois, le Huanquero donna naissance au IA-50 Guarani.

Dans les faits d’armes de l’appareil, on peut noter que deux IA 35 Huanquero de reconnaissance photographique et de cartographie aérienne furent employés lors des premières heures de la Guerre des Malouines contre le Royaume Uni. Un de ces avions servit également lors de ce conflit pour des missions d’évacuation sanitaire.

Les IA 35 Huanquero restèrent en service en Argentine jusqu’en 1993 et furent remplacés par plusieurs types d’avions différents. Actuellement quelques Huanquero sont préservés en Argentine, puisqu’il s’agit du seul et unique avion 100% argentin.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : DINFIA IA-35 Huanquero (transport)
Envergure : 19.60 m
Longueur : 13.85 m
Hauteur : 5.14 m
Motorisation : moteurs en étoile Instituto Aerotecnico IA-19R
Puissance totale : 2 x 620 ch.
Armement : -
Charge utile : 7 passagers ou 850kg de fret
Poids en charge : 5700 kg
Vitesse max. : 360 km/h
Plafond pratique : 6400 m
Distance max. : 900 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du DINFIA IA 35 Huanquero

Profil Couleur

Profil couleur du DINFIA IA 35 Huanquero

Vidéo

Présentation du Huanquero dans les années 50

A voir également

0
Véritable couteau suisse de l'aviation militaire américaine, le Boeing 387-80 fut développé en version de ravitaillement en vol, d'espionnage aérien, de commandement aéroporté, de...

0
Le Horsa fut mis à l'étude après les succès des planeurs d'assaut allemands pendant la campagne de Hollande et de France en mai 1940....

0
Au début des années trente, Nakajima avait acquis auprès de l'américain Douglas Aircraft Company les droits de construction sous licence du bimoteur DC-2, en...