Douglas A-3 Skywarrior

Douglas A-3 Skywarrior

0

Fiche descriptive

Appareil : Douglas A-3 Skywarrior
Constructeur : Douglas Aircraft Company
Désignation : A-3
Nom / Surnom : Skywarrior
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1954
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'attaque
Rôle et missions : Attaque et bombardement stratégique

Histoire

Douglas A-3 Skywarrior :
le plus lourd appareil sur porte-avions

En 1949, une nouvelle classe de porte-avions était en cours de développement par la marine américaine : la Forrestal « Supercarrier ». Pour profiter de l’énorme taille et des possibilités de lancement des ces bateaux, un bombardier d’attaque énorme fut conçu. Le Skywarrior a été prévu pour maximiser la combinaison entre la puissance des réacteurs et des possibilités d’emport d’armes nucléaires. Son poids en fait le plus grand et le plus lourd avion jamais utilisé en service sur le porte-avions. Il vola pour la première fois en octobre 1952, et les 50 premiers modèles de production furent livrés à l’US Navy en mars 1954.

L’A3D-1 incorporait une conception d’aile en flèche de 36 degrés, des moteurs en cosses, et un compartiment interne de stockage d’armes capable de supporter 6.000 kg de charge. le compartiment interne de bombe était accessible de l’habitacle, pour que les trois membres d’équipage puissent armer le dispositif nucléaire pendant le vol. Il emportait un radar pour le bombardement sans visibilité, et comprenait une tourelle de queue commandée par radar. À la différence de la plupart d’avion à réaction, l’A3D Skywarrior n’était pas équipé de sièges éjectables. Au lieu de cela, l’équipage évacuait l’appareil par une sortie située sous le fuselage.

Par la suite, l’A3D-2 fut une mise à jour de l’appareil avec des moteurs plus puissants et une perche de réapprovisionnement en combustible. En raison de sa taille, l’A3D Skywarrior a été connu sous le surnom de « The Whale« . En 1962, la désignation de la « baleine » fut été changée en A-3. Beaucoup d’autres missions furent attribuées à cet avion, ayant pour résultat beaucoup de variantes, dont le KA-3B (citerne volante), EA-3A/B (contre-mesures électroniques), RA-3 (reconnaissance photo), TA-3B (formation de radariste), EKA-3B (combiné tanker/électronique/attaque), divers essais (NA-3B et NRA-3B), et même un modèle de transport de VIP (VA-3B).

Il fut construit à 282 exemplaires. Le Skywarrior fut utilisé tout au long de la guerre de Vietnam comme tanker et appareil de contre-mesures, et quelques uns ont même servis durant la guerre du golfe en 1991. Une version du Skywarrior propre à l’US Air fut désignée B-66 Destroyer. Douglas construisit 294 B-66 Destroyer. Le RB-66 fut une version modifiée pour l’usage de reconnaissance photo et électronique.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Douglas A3D-2 Skywarrior
Envergure : 22.10 m
Longueur : 23.36 m
Hauteur : 6.94 m
Motorisation : 2 réacteurs Pratt & Whitney J57-P-10
Puissance totale : 2 x 5625 kgp.
Armement : 2 canons de 20 mm
charge offensive
5443 kg de charge offensive
Charge utile : -
Poids en charge : 37195 kg
Vitesse max. : 981 km/h à 3000 m
Plafond pratique : 12500 m
Distance max. : 3380 Km
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Douglas A-3 Skywarrior

Profil Couleur

Profil couleur du Douglas A-3 Skywarrior

Vidéo

Douglas A3D Skywarrior

A voir également

0
Le A-5 Vigilante (anciennement connu sous la désignation de A3J) fut à l'origine conçu comme appareil d'assaut tout temps pour ensuite devenir bombardierstratégique embarqué...

0
Le F-117A, premier appareil furtif de l'US Air Force, a été conçu pour les missions de reconnaissance et d'attaque de précision dans des espaces aériens ennemis très fortement...

0
En dépit d'une entrée en service en 1941 et d'une carrière militaire au sein de l'USAF qui s'arrêta à la guerre de Corée, l'avion de...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.