Douglas TBD Devastator

Douglas TBD Devastator


Fiche descriptive

Appareil : Douglas TBD Devastator
Constructeur : Douglas Aircraft Company
Désignation : TBD
Nom / Surnom : Devastator
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1937
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier torpilleur

Histoire

Douglas TBD Devastator :
le premier torpilleur embarqué

L’US Navy construisit de nouveaux porte-avions plus modernes, comme le Ranger lancé en 1934. Elle chercha donc à faire entrer en service des avions de bonne qualité et commanda des prototypes de bombardiers torpilleurs aux sociétés Great Lakes et Douglas. Le Douglas XTBD-1 fut développé à partir de 1934 et effectua son vol initial en avril 1935. Les tests en vol se poursuivirent durant deux ans. En juin 1937, la première production de Devastator entra en service sur l’USS Saratoga en tant que premier monoplan de série adopté par l’US Navy.

Le TBD-1 fut le premier avion tout métal à aile basse de la Navy. Doté d’ailes repliables hydrauliquement et d’un train d’atterrissage semi-escamotable, le TBD-1 était propulsé par un moteur plus puissant que celui du prototype et se caractérisait par une verrière surélevée. Il était probablement aussi le plus moderne avion torpilleur à sa sortie.

Au début de la guerre en Europe, le Devastator équipait les porte-avions USS Lexington, Yorktown, Enterprise, Ranger, et Wasp. En décembre 1941, la Navy avait une centaine de ces avions et 69 étaient sur la ligne de front. Le Devastator participa aux premiers batailles aéronavales de la guerre du Pacifique et coula un porte-avions japonais durant la bataille de la Mer de Corail. A Midway par contre, il subit de terribles pertes (37 perdus sur 41 appareils) car il s’avérèrent trop lent par rapport aux A6M Zero, alors que ses torpilles défectueuses n’eurent aucun résultat.

La production de cet appareil s’éleva à 130 exemplaires. Il fut quitta peu après la ligne de front pour être remplacé par l’Avenger. Ceux qui survécurent furent assignés à des tâches de formation ou de communication. Ils continuèrent à disparaître lentement à cause de nombreux accidents.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Douglas TBD-1 Devastator
Envergure : 15.24 m
Longueur : 10.67 m
Hauteur : 4.60 m
Motorisation : 1 moteur Pratt & Whitney R-1830-64 Twin Wasp
Puissance totale : 1 x 900 ch.
Armement : 1 mitrailleuse de 12.7 mm
1 mitrailleuse de 7.62 mm
1 torpille de 510 mm
ou 454 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 4624 kg
Vitesse max. : 332 km/h à 2440 m
Plafond pratique : 6000 m
Distance max. : 1150 Km
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Douglas TBD Devastator

Profil Couleur

Profil couleur du Douglas TBD Devastator

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Créé par K. Pierson, le dessinateur en chef de Vickers Limited à Leighton Buzzard, le bombardier lourd nocturne Vickers F.B.27 Vimy, fut d’emblée conçu...

0
Conçu selon une directive du haut commandement de l'Armée Impériale en février 1936, le bombardier lourd de Mitsubishi fut élaboré très rapidement, étant donné...

0
Durant l'entre-deux-guerres et la Seconde Guerre mondiale, la Royal Air Force utilisa des avions dits de coopération terrestre. Véritables couteaux suisses de l'aviation militaire...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.