FMA I.Ae. DL-22

FMA I.Ae. DL-22


Fiche descriptive

Appareil : FMA I.Ae. DL-22
Constructeur : Fabrica Militar de Aviones
Désignation : I.Ae. DL-22
Nom / Surnom : Dente de Leon
Code allié / OTAN :
Variante : Diente de Leon
Mise en service : 1944
Pays d'origine : Argentine
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entrainement avancé

Histoire

FMA I.Ae. DL-22 :
le Texan argentin

Mis sur pied en 1927, la Fábrica Militar de Aviones (FMA) construisit sous licence divers avions étrangers destinés à l’armée de l’air argentine tels l’Avro 504, le Dewoitine D-21, le Focke-Wulf 44 et le Curtiss Hawk de même que les premiers appareils de conception argentine en nombre limité.

Bien qu’exportant de la nourriture aux Alliés durant la seconde guerre mondiale, l’Argentine afficha sa neutralité durant presque tout le conflit, ne déclarant la guerre aux forces de l’Axe qu’en mars 1945. Cette neutralité était surtout en opposition à une alliance formelle avec les États-Unis qui tentait, depuis nombre d’années, d’imposer sa vision hégémonique du panaméricanisme. Une certaine sympathie pour les mouvements fascistes européens transpirait également des dictatures militaires alors au pouvoir en Argentine.

Désireux de conserver la neutralité de son pays et confronté au besoin de disposer d’avions d’entraînement plus modernes pour son armée de l’air, le Président de la république argentine ordonna à l’Instituto Aerotécnico (I.Ae.) de développer un avion pouvant être construit uniquement avec des ressources domestiques, puisque le pays souffrait alors d’une pénurie de matériaux stratégiques étrangers, tel l’aluminium.

S’inspirant du célèbre T-6 Texan, l’Instituto Aerotécnico développa en 1943 un avion d’entraînement avancé, désigné I.Ae. DL-22. L’appareil fut fabriqué tout en bois avec des techniques de construction similaires au célèbre Mosquito britannique. L’utilisation de structures moulées en contreplaqué lamellé de balsa et d’autres bois indigènes, bien que considéré comme déjà obsolète à cette époque, avait pourtant fait merveille avec le Mosquito. Basé en grande partie sur la technologie des moteurs américains Wright Whirlwind, un moteur radial à 9 pistons, l’I.Ae. 16 El Gaucho, fut également mis au point par l’Instituto Aerotécnico afin d’équiper le DL-22. Le prototype du DL-22 s’envola pour la première fois en août 1944.

Le nom inusité donné à cet avion, « Dente de Leon» (Dent de lion), serait en fait une boutade adressée au Secrétaire d’État des États-Unis qui avait traité l’Argentine de lion sans dents. Le général Edelmiro Julián Farrel, alors président de la république argentine, aurait répliqué « Au lion argentin lui ont crû des dents ». La livrée des premiers DL-22 était d’ailleurs aux couleurs nationales: azur pour les ailes, blanc pour la carlingue et dérive blanche arborant le « Sol de Mayo » national.

La production des DL-22 débuta dès 1944 et prit fin en 1950. L’Argentine tenta de vendre des DL-22 à ses voisins sud-américains, mais les T-6 Texan fabriqués en très grand nombre saturèrent le marché à la fin de la guerre. Conséquemment, le DL-22 ne fut utilisé que par l’armée de l’air argentine. Désignés DL-22C, les derniers appareils construits furent motorisés avec un Armstrong Siddeley Cheetah 25 de 7 cylindres développant une puissance de 475 ch.

Source de fierté nationale, le DL-22 marqua profondément le développement de l’industrie aéronautique argentine. Sous l’impulsion de cet appareil construit à un peu plus de 200 exemplaires, la Fábrica Militar de Aviones (FMA) connût une expansion rapide et devint un vaste complexe industriel produisant d’autres avions, moteurs et hélices, mais aussi motocyclettes, tracteurs, camions et automobiles.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : FMA I.Ae. DL-22 Diente de Leon
Envergure : 12.60 m
Longueur : 9.20 m
Hauteur : 2.80 m
Motorisation : 1 moteur I.Ae. 16 El Gaucho radial de 9 cylindres
Puissance totale : 1 x 450 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 7,65 mm
3 bombes de 50 kg ou 6 roquettes
Charge utile :
Poids en charge : 2220 kg
Vitesse max. : 290 km/h
Plafond pratique : 6000 m
Distance max. : 1100 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du FMA I.Ae. DL-22

Profil Couleur

Profil couleur du FMA I.Ae. DL-22

Vidéo

Les ailes argentines (partie 2)

A voir également

0
Les appareils d'entraînement de la Première Guerre Mondiale avaient la particularité d'être à la fois simple d'usage mais très proches de leurs "homologues" de...

0
Cet appareil est issu du souhait de Jean Stampe de construire un biplan d’entraînement comportant un accès aisé vers le siège avant, le cahier...

0
Les frères Gaston et René Caudron avaient déjà construit durant les 5 années précédant la guerre une vingtaine de machines différentes, produites à environ...
Marcel
Fils d’un militaire de l’armée de l’air canadienne (il est tombé dedans quand il était petit…) et biologiste qui adore voler en avion de brousse, ce rédacteur du Québec apprécie partager sa passion de l'aéronautique avec la fraternité francophone d’Avions Légendaires.