Focke-Wulf Fw 200 Condor

Focke-Wulf Fw 200 Condor


Fiche descriptive

Appareil : Focke-Wulf Fw 200 Condor
Constructeur : Focke-Wulf Flugzeugbau GmbH
Désignation : Fw 200
Nom / Surnom : Condor
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1938
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion de patrouille maritime

Histoire

Focke-Wulf Fw 200 Condor :
"le Fleau de l'Atlantique"

Cet avion a été conçu comme un avion de ligne monoplan à ailes basses quadrimoteur entièrement métallique pouvant transporter 26 passagers. Il fit son premier vol en juillet 1937 et entra en service dans la Lufthansa à la fin de 1938. Il battit de nombreux records de vitesse et de distance à partir de 1938. Avec le déclenchement de le Deuxième Guerre Mondiale, le Fw 200 Condor servit dans la Luftwaffe d’abord comme avion de transport, pendant l’invasion de la Norvège au printemps 1940. Conçu au départ comme avion civil, il conserva tout au long de son utilisation militaire les défauts d’une conception civile comme sa structure très faible.

Le Condor fut transformé en avion de patrouille maritime et en bombardier maritime à long rayon d’action par les Japonais qui, éblouis par un vol de propagande jusque Tokyo, demandèrent une version militaire. Une version armée, le Fw 200 C, fut réalisée et participa à la campagne de Norvège en avril-mai 1940. De 1940 à 1943, les versions se succédèrent avec un armement plus puissant, des moteurs plus performants et surtout une structure renforcée.

Surnommé « le fléau de l’Atlantique », le Fw 200 remporta ses plus grands succès sur les vastes étendues de l’océan Atlantique où il coula des dizaines et des dizaines de navires marchands. C’est ainsi qu’en 1940 et 1941, il servit à attaquer les navires alliés et à mouiller des mines dans les ports britanniques. A partir de la fin 1941, le Fw 200 Condor fut largement employé au repérage des convois alliés dans l’Atlantique. Ceux-ci étaient ensuite soit attaqués par les U-boots, soit par les avions eux-mêmes. Ces avions opéraient à partir de bases situées en France ou en Norvège.

Les succès commencèrent à diminuer dès 1943 lorsque la défense antiaérienne des convois devint plus puissante et que la surveillance des avions britanniques s’intensifia. Les alliés s’organisèrent pour répondre à la menace en utilisant des Hurricane ou des Beaufighter embarqués sur les cargos, rendant très vulnérables les Fw 200 Condor.

En janvier 1943, 18 Fw 200 furent modifiés en avion de transport pour ravitailler les troupes allemandes assiégées dans la ville de Stalingrad.Début 1944, plusieurs Fw 200 furent également modifiés afin de porter deux bombes volantes Hs-293 pour attaquer les convois alliés dans l’Atlantique sans succès. Au total 263 Condor furent construits.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Focke-Wulf Fw 200C-3 Condor
Envergure : 32.86 m
Longueur : 23.46 m
Hauteur : 6.30 m
Motorisation : 4 moteurs à piston BMW Bramo-Fafnir 323R2
Puissance totale : 4 x 1200 ch.
Armement : 1 canon 15 mm en tourelle avant dorsale
1 mitrailleuse 7,92 mm arrière dorsale
1 canon 20 mm ventral avant
1 mitrailleuse 7,92 mm de chaque côté
jusqu'à 1500 Kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 22700 kg
Vitesse max. : 330 km/h
Plafond pratique : 5800 m
Distance max. : 3550 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Focke-Wulf Fw 200 Condor

Profil Couleur

Profil couleur du Focke-Wulf Fw 200 Condor

Vidéo

Focke-Wulf Fw-200C

A voir également

0
Après la Crise des missiles de Cuba  l'une des plus grandes préoccupations des états-majors américains était de pouvoir riposter en cas d'attaque nucléaire de...

0
Dans les années 1930 la majorité des forces aériennes dans le monde faisait reposer sa reconnaissance à vue et son observation sur d'antiques biplans,...

0
Alors que la Guerre de Corée était en plein essor,l'état-major de l'US Air Force fit savoir qu'il recherchait un nouveaubombardier moyen susceptible de pouvoir...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.