Fokker D-XXIII

Fokker D-XXIII


Fiche descriptive

Appareil : Fokker D-XXIII
Constructeur : NV Koninklijke Nederlandse Vliegtuigenfabriek Fokker
Désignation : D-XXIII
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1939
Pays d'origine : Pays-Bas
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype d'avion de chasse

Histoire

Fokker D-XXIII :
Un prototype de chasseur vraiment original

Figurant parmi les premiers pays envahis par les Nazis en 1940 les Pays Bas ne disposait pas d’une armée suffisante pour opposer une résistance réelle et marquante face à la Luftwaffe et à la Wehrmacht. En fait l’intérêt majeur pour Hitler était de disposer des débouchés maritime de la Mer du Nord et de l’outil de production industriel néerlandais parmi lesquels figurait le prestigieux avionneur Fokker. Bien que brillant concepteur d’appareils militaires durant la Première Guerre mondiale, l’industrie créée par Anthony Fokker n’était plus vraiment en pointe dans ce domaine, ayant préférée se repositionner sur le marché civil. Toutefois il construisait quelques appareils de qualité à l’image du chasseur léger D-XXI ou encore d’un prototype malheureusement resté sans suite, le très original D-XXIII.

En fait cet appareil était au départ conçu pour remplacer l’excellent chasseur lourd G-I construit par la même usine et voué à terme à ne servir que comme appareil d’appui tactique. Pour cela les équipes de Fokker planchèrent sur un programme radicalement nouveau, utilisant notamment des applications alors en plein développement, la propulsion dite « push-pull« , un anglicisme signifiant pousseur tireur et se matérialisant par un moteur tractif classique couplé à un moteur propulsif. Dans la pratique le pilote se retrouvait avec une hélice devant lui et une autre dans son dos. Mais cette technique, qui si elle permettait un gain important en matière de vitesse et de rayon d’action n’était pas sans poser de problèmes conceptuels. En effet il fallait imaginer une architecture totalement nouvelle pour ce chasseur. C’est ainsi que naquit le D-XXIII.

Cet appareil se présentait sous la forme d’un chasseur monoplace bimoteur de configuration push-pull. Son fuselage en bois entoilé et métal était lui aussi d’une architecture particulière, puisque de type bipoutre. Cette méthode était assez utilisée à l’époque, comme par exemple sur le chasseur américain Lockheed P-38 Lightning. Le train d’atterrissage de type classique était lui totalement rétractable et un plan horizontal reliait les deux empennages de petite taille. La propulsion était assurée par deux moteurs en ligne Walter Sagitta Mk-I-SR d’une puissance nominale de 528 chevaux entraînant chacun une hélice tripale en métal. L’armement prévu ne fut pas monté sur ce prototype. Son premier vol intervint le 30 mai 1939.

A cette époque le D-XXIII intéressait autant qu’il surprenait, et des missions d’achats américaines, belges, britanniques, italiennes, et françaises vinrent voir l’avion évolué. Toutefois son armement prévu composé de deux mitrailleuses Browning de 7.9mm et de deux FN Herstal de 13.2mm semblait incompatible avec ces pays. D’autant que beaucoup critiquaient la motorisation trop aléatoire selon eux.

Alors Fokker proposa de leur vendre son chasseur avec des mitrailleuses différentes de calibres 7.7mm ou 7.5mm et 12.7mm mais sans résultat probant. De même l’avionneur avança la solution de remotoriser son chasseur avec des Hispano-Suiza 12Xcrs français, des Junkers Jumo 210G allemands, ou encore des Rolls & Royce Kestrel Mk-XV britanniques. Mais là encore le D-XXIII ne convint pas ses acheteurs potentiels. Peut être que la forme inhabituelle les déroutait trop…

Quoi qu’il en soit l’aviation hollandaise de son côté comptait bien acquérir des chasseurs push-pull et demanda à Fokker d’usiner l’appareil mais avec une aile métallique en lieu et place de celle en bois entoilé du prototype. Toutefois l’invasion allemande mit fin aux espoirs des militaires néerlandais. Le pays fut rapidement battu et rapidement occupé par le IIIème Reich. Les usines Fokker tombèrent aux mains de la Luftwaffe et les essais du D-XXIII furent presque immédiatement stoppés. En fait l’avion fut testé en vol trente minutes par un pilote officiel allemand, avant de finir sa vie dans un hangar. Au printemps 1940 le D-XXIII n’intéressait pas vraiment l’Allemagne.

Ferraillé en 1944 à la libération de la Hollande par les Alliés le D-XXIII représentait le chasseur le plus évolué conçu par Fokker dans les années 30. Aujourd’hui une maquette à taille réelle existe au Pays Bas. Il est original de voir que la configuration particulière push-pull bipoutre du Fokker D-XXIII fut reprise plusieurs années plus tard sur l’avion d’observation américain Cessna O-2. Quoi qu’il en soit le D-XXIII demeure un des plus originaux prototype de cette époque.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Fokker D-XXIII
Envergure : 11.50 m
Longueur : 10.20 m
Hauteur : 3.80 m
Motorisation : Deux moteurs push-pull Walter Sagitta Mk-I-SR
Puissance totale : 2 x 528 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 13.2mm
2 mitrailleusesde 7.9 mm
Charge utile :
Poids en charge : 2950 kg
Vitesse max. : 525 km/h à 3800 m
Plafond pratique : 6200 m
Distance max. : 1100 Km à charge maximale
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Fokker D-XXIII

Profil Couleur

Profil couleur du Fokker D-XXIII

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Grace à l'expérience acquise avec le 1402 Gerfaut, Nord mis au point un appareil de recherche avancée, baptisé Nord 1500.01 Griffon, qui devait voler...

0
En 1947, le ministère de l'Air fit savoir qu'il recherchait un avion d'un nouveau type d'appareil pour des missions aussi bien de lutte anti-navire,...

0
Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, la Grande Bretagne jouissait en Europe d'une avance sur la technologie des avions à réaction sans équivalent....
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

CONTENUS SIMILAIRES