Folland Fo.139 Midge

Folland Fo.139 Midge


Fiche descriptive

Appareil : Folland Fo.139 Midge
Constructeur : Folland Aircraft Ltd.
Désignation : Fo.139
Nom / Surnom : Midge
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1954
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype d'avion de chasse

Histoire

Folland Fo.139 Midge :
Le moucheron à grande vitesse

Quand on songe aux avions de chasse britanniques de la Guerre froide, généralement on voit immédiatement des appareils complexes aux formes surprenantes tels le Sea Vixen ou le Lightning. Ceux-ci ont été si représentatifs qu’on en oublierait presque que l’industrie aéronautique britannique a su aussi accoucher d’avions plus simples à l’architecture généralement bien plus conventionnelle. Tel fut notamment le cas d’un petit chasseur monoplace qui s’il ne dépassa pas le stade du prototype n’en fut pas moins aux origines d’un des avions d’entraînement à réaction parmi les plus réussis : le Folland Fo.139 Midge.

En 1951, les responsables de l’avionneur Folland décidèrent de lancer sur fonds propres l’étude et le développement d’un chasseur léger destiné aussi bien aux unités de la Royal Air Force qu’à l’export. L’idée était alors de fournir un appareil capable de remplacer les avions à moteurs à pistons hérités du conflit 39-45, mais aussi de contrer l’émergence de nouveaux jets de combat, notamment le Dassault Ouragan français apparu deux ans plus tôt. Folland comptait bien surfer sur la vague des chasseurs légers à réaction. Le nouveau programme prit la désignation de Fo.139.

Les travaux de développement furent confié à une équipe de designers et d’ingénieurs dirigée par William Petter. Ces conceptions faisaient, et avaient fait, les beaux jours de la RAF. On lui devait alors notamment le chasseur bimoteur Whirlwind, l’avion de coopération Lysander, ou plus récemment le bombardier moyen Canberra. Petter semblait donc être l’un des ingénieurs les plus en vue pour créer l’avion de Folland. L’ingénieur britannique se tourna vers un avion assez simple.

Le développement du Fo.139 se fit assez rapide, puisque le prototype fut finalement assemblé début 1954. Il se présentait sous la forme d’un monoplan à aile mi-médiane en flèche construit intégralement en métal. Sa propulsion était assurée par un turboréacteur Armstrong-Siddeley Viper Mk-101 d’une poussée unitaire de 745 kilogrammes sans réchauffe. L’avion présentait la particularité de disposer d’un train d’atterrissage tricycle escamotable légèrement orienté vers l’avant. Ainsi le nez de l’avion était plus haut que les tuyères du réacteur. Le pilote prenait place sur un siège éjectable Martin-Baker. Niveau armement, le Folland Fo.139 aurait du emporter quatre canons de calibre 20 mm, à la manière du Hawker Hunter, ainsi que des missiles air-air sous les ailes, cependant aucune arme ne fut jamais monté sur ce prototype. L’avion fut baptisé Midge.

C’est dans cette configuration que les pilotes d’essais du Royal Aircraft Establishment, le centre britannique des essais en vol, lui firent prendre les airs pour la première fois le 11 aout 1954. Le Fo.139 Midge fut par la suite intensivement testé par la RAF qui semblait s’intéresser à cet avion, mais plus comme futur avion d’entraînement avancé en remplacement de ses derniers Vampire T Mk-11. Folland qui proposait son avion le fit tester à des pilotes d’essais canadiens, indiens, jordaniens, et néo-zélandais. Même l’OTAN s’intéressa un temps à ce petit chasseur léger. Ainsi une équipe de l’US Air Force se rendit au RAE pour l’essayer.

C’est lors d’un vol d’essais, entre les mains d’un pilote des Troupes d’Aviation Suisse, que le Midge s’écrasa. L’aviateur fut tué sur le coup. Nous étions le 26 septembre 1955, et en à peine plus d’un an le Fo.139 avait réalisé plus de 220 vols d’essais et de démonstration. Il ne fut pas décidé de reconstruire l’avion, car déjà Petter et Folland avaient en tête son successeur, le Fo.141 qui lui devait beaucoup. Le monde n’allait pas tarder à découvrir ce petit chasseur sous le nom de Gnat, la future monture des Red Arrows.

Si aujourd’hui il ne subsiste plus grand chose du Midge, on doit souligner qu’il représenta un des rares chasseurs britanniques vraiment simple d’emploi et d’entretien.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Folland Fo.139 Midge
Envergure : 6.30 m
Longueur : 8.76 m
Hauteur : 2.82 m
Motorisation : 1 turboréacteur Armstrong-Siddeley Viper Mk-101
Puissance totale : 1 x 745 kgp. sans post-combustion
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 2040 kg
Vitesse max. : 965 km/h à 2500 m
Plafond pratique : 12150 m
Distance max. : 1100 Km à charge maximale
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Folland Fo.139 Midge

Profil Couleur

Profil couleur du Folland Fo.139 Midge

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Parmi les prototypes restés dans l'histoire aéronautique figurent les avions expérimentaux destinés à tester des situations particulières ou à élaborer des domaines de vols,...

0
On associe volontiers le nom Martin-Baker au siège à éjection, mais peu connaissent les avions particulièrement innovants développés par cette entreprise. Fondée en 1934...

0
Appareil légendaire, l'avion expérimental supersonique à réaction Bell X-1 a été conçu suite à un appel d'offres de février 1945 émanant de l'U.S. Army...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.