Grumman F7F Tigercat

Grumman F7F Tigercat


Fiche descriptive

Appareil : Grumman F7F Tigercat
Constructeur : Grumman Aircraft Engineering Corporation
Désignation : F7F
Nom / Surnom : Tigercat
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1944
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur embarqué

Histoire

Grumman F7F Tigercat :
le chasseur bimoteur naval

Premier chasseur lourd bimoteur embarqué de l’US Navy, le Grumman F7F Tigercat vola pour la première fois en décembre 1943, mais les appareils de série ne furent livrés qu’à partir d’avril 1944 et ne participèrent pas aux combats de la seconde guerre mondiale. C’était un monoplan à ailes médianes, entièrement métallique, fortement armé, avec un ou deux hommes d’équipage.

Destiné à l’origine aux porte-avions de classe Midway, le F7F fut d’abord attribué au corps des Marines et basé à terre en raison de ses dimensions et des difficultés rencontrées au décollage et à l’appontage.

Le Tigercat était nettement supérieur au meilleur chasseur de la marine, le F4U Corsair, par ses performances et son armement ; les possibilités d’adjonctions aisées du radar APS-6 (pour la chasse de nuit) ou de bombes et torpille (pour l’attaque) le firent considérer comme le meilleur appareil de moyenne altitude de l’époque, Army Air Force, Navy et étranger confondus. Il fut proposé à la Royal Navy britannique en 1945, mais celle-ci lui préféra le De Havilland Hornet navalisé.

Le Tigercat fut produit en cinq versions différentes : le F7F-1, chasseur de jour monoplace (35 exemplaires) ; le F7F-2N, chasseur de nuit biplace (65 exemplaires) ; avec une nouvelle motorisation, le F7F-3, chasse de jour/reconnaissance photo (189 exemplaires) et le F7F-3N, chasse de nuit (60 exemplaires), modifiés en vue d’améliorer l’appontage pour embarquer sur le porte-avions USS Shangri-La ; un accident fit échouer cette tentative ; le F7F-4N, encore modifié, seul à obtenir enfin l’autorisation d’embarquement (13 exemplaires), soit une production totale de 362 appareils.

Le 19 septembre 1950, des F7F-3N furent envoyés à Kimpo airfield, proche de Séoul, en Corée. Dépassés et inefficaces comme chasseurs contre les MiG-15, ils assurèrent alors les escortes de B-29 jusqu’à juin 1952 ; ce furent les seules opérations de guerre des Tigercat, remplacés en novembre de la même année par des F3D-2N Skyknight, et retirés du service en 1954.

Les derniers F7F furent utilisés aux Etats-Unis jusqu’au début des années 70 comme bombardiers d’eau pour la lutte contre les incendies de forêts.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Grumman F7F Tigercat
Envergure : 15.70 m
Longueur : 13.80 m
Hauteur : 5.10 m
Motorisation : 2 moteurs Pratt & Whitney R-2800-34W Double Wasp
Puissance totale : 2 x 2100 ch.
Armement : 4 canons de 20 mm (nez)
4 mitrailleuses de 12, 7 mm (ailes)
2 bombes de 450 Kg ou 1 torpille
Charge utile : -
Poids en charge : 11670 kg
Vitesse max. : 740 km/h
Plafond pratique : 12400 m
Distance max. : 1900 Km
Equipage : 1 ou 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Grumman F7F Tigercat

Profil Couleur

Profil couleur du Grumman F7F Tigercat

Vidéo

F7F Tigercat

A voir également

0
Quand le Japon décida de renouveler et moderniser son aviation de combat, au milieu des années 30, l'Armée Impériale adressa une directive pour l'étude...

0
Le F3F afficha de telles performances en vol que la firme Grumman entreprit de réaliser un chasseur monoplace plus petit mais disposant de lignes...

0
Considéré comme l'un des meilleurs chasseurs de la Seconde Guerre Mondiale, le P-51 Mustang est en réalité un avion qui a été conçu à...