FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Grumman FF/SF Fifi
Constructeur : Grumman Aircraft Engineering Corporation
Désignation : FF / SF
Nom / Surnom : Fifi
Code allié / OTAN :
Variante : G-23, Goblin Mk-I
Mise en service : 1933
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Chasseurs de l'entre-deux-guerres
Rôle et missions : Chasseur embarqué, chasseur-bombardier, avion de reconnaissance embarqué.

HISTOIRE

Grumman FF/SF Fifi :
Le chasseur à l'origine d'un lignée de légende”

Des années de l’entre-deux-guerres à nos jours le nom de Grumman est intimement lié à l’évolution de l’aéronavale américaine, grâce notamment à ses chasseurs embarqués. Si les plus célèbres d’entre-eux sont indéniablement le F6F Hellcat de la Seconde Guerre mondiale et le plus récent F-14 Tomcat, rendu mondialement connu par le film Top Gun, il ne faut pas pour autant oublier les premières productions de cet avionneur. Et parmi celles-ci figurent le tout premier chasseur naval conçu et réalisé dans ces usines : le Grumman FF.

Au début de l’année 1929 l’état-major de l’aéronavale américaine annonça son intention d’acquérir un chasseur embarqué de nouvelle génération afin de permettre le retrait du service des Boeing F3B et des Vought FU. Ces deux modèles d’avions, très proches dans leur définition, étaient en effet alors totalement redondants.
Il fallait donc pour la marine américaine disposer d’un seul et unique avion. La volonté technologique des amiraux était que le nouvel puisse, dans la mesure du possible, disposer d’un train d’atterrissage rétractable.

Trois avionneurs répondirent alors au programme : Berliner-Joyce, Grumman, et enfin Vought. Seul le deuxième d’entre-eux proposait un avion à train rentrant. Désigné G-5 dans la nomenclature du constructeur celui-ci était aussi le seul avion à cabine fermé des trois.
Un prototype de chaque fut commandé sous les désignations respectives de Berliner-Joyce XF2J, Grumman XFF, et enfin Vought XF3U.

Dès le départ l’avion de Grumman semblait tailler pour remporter le contrat. Cependant les deux autres avaient des arguments de masse : le XF2J était directement dérivé du P-16 acquis pour le compte de l’US Army Air Corps tandis que Vought pouvait s’appuyer sur des soutiens politiques et financiers très forts auprès de l’aéronavale américaine. Pourtant c’est bien le Grumman XFF qui fut sélectionné, quelques semaines après son premier vol survenu le 29 décembre 1931.

Un total de 52 exemplaires fut commandé sous la désignation de Grumman FF, sans pour autant qu’un nom de baptême lui fut octroyé. Extérieurement cet avion se présentait sous la forme d’un biplan de construction mixte bois et métal. Son train d’atterrissage classique se rétractait de manière mécanique sur les flancs de l’avion tandis que sa roulette de queue pouvait être remontée dans le fuselage au moyen d’un molette actionnée depuis le poste de pilotage. Ce dernier, de type biplace en tandem, accueillait le pilote et un observateur. Niveau armement le Grumman FF possédait deux mitrailleuses fixes Browning de calibre 7.62mm et pouvait emporter en option une supplémentaire de même calibre asservie en position mobile arrière par l’observateur ou bien une charge externe de bombes de 55kg.

À peine les dix premiers avions livrés l’US Navy réclama que Grumman planche sur une version de reconnaissance et d’observation. Désigné G-6 dans la nomenclature du constructeur ces avions furent appelés Grumman SF par les marins américains. Le développement et l’usinage de cette version obligea Leroy Grumman à revoir sa copie quant à la production du FF. Si les vingt sept premiers devaient bien être assemblés chez Grumman les vingt cinq suivant allaient l’être par Naval Aircraft Factory sous contrat d’assistance. C’est ainsi que les premiers devinrent des FF-1 et les seconds des FF-2.

Extérieurement il était très difficile de différencier un Grumman FF d’un Grumman SF. Dans les rangs de l’aéronavale la version de chasse se vit rapidement surnommé Fifi, par contraction phonétique anglophone de sa désignation. Ce sobriquet devint rapidement son nom officiel. Si les Grumman FF restèrent en service jusqu’en 1937 les SF le furent jusqu’en 1940, en attente que la marine ne lui trouve un successeur digne de ce nom.

À l’export aussi l’avion de chasse Grumman FF Fifi connut un certain succès. Cependant pour des raisons techniques un accord fut passé pour que sa production soit réalisée au Canada par l’avionneur Canadian Car & Foundry sous la désignation G-23.
Au total ce sont cinquante deux avions de ce type qui furent construits.

Le principal utilisateur du Canadian Car & Foundry G-23 fut l’aviation républicaine espagnole qui reçut un total de trente quatre avions engagés massivement aux côtés des Polikarpov I-15 contre les avions allemands et italiens. Un G-23 espagnol eut même l’occasion de remporter un des rares véritables combats aériens de la guerre civile, en descendant un hydravion Heinkel He 59 appartenant à la Luftwaffe. Au lendemain de ce conflit douze avions étaient encore en état de vol, ils furent repris par les forces franquistes qui les utilisèrent jusqu’en 1943.

La Royal Canadian Air Force de son côté utilisa de son côté un total de quinze exemplaires sous la désignation de Canadian Car & Foundry Goblin Mk-I. Ces avions furent engagés par les Canadiens pour des missions de défense aérienne jusqu’en 1942. Ils ne furent jamais utilisés dans les opérations de la Seconde Guerre mondiale contre les forces allemandes. Ils furent remplacés par des Curtiss Kittyhawk Mk-II. D’autres exemplaires furent vendus à l’unité au Japon, au Mexique, et au Nicaragua.

Avion mal connu le Grumman FF et sa version de reconnaissance SF furent pourtant à l’origine d’une des plus belles lignées de l’histoire aéronautique. C’est aussi un des premiers biplans réellement modernes à entrer en service durant l’entre-deux-guerres.

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Grumman FF-1 Fifi
Envergure : 10.52 m
Longueur : 7.47 m
Hauteur : 3.37 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Wright R-1820-78
Puissance totale : 1 x 710 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 7.62mm
55kg de bombes
Charge utile :
Poids en charge : 2121 kg
Vitesse max. : 335 km/h à 3950 m
Plafond pratique : 6700 m
Distance max. : 1100 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Grumman FF/SF Fifi

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Grumman FF/SF Fifi


Publicité

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

PARTAGER
Article précédentKawasaki OH-1 Ninja
Article suivantConair Firecat / Turbo-Firecat
Arnaud

Passionné d’aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j’essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d’accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.