FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : HAL Ajeet
Constructeur : Hindustan Aeronautics Limited
Désignation :
Nom / Surnom : Ajeet
Code allié / OTAN :
Variante : Ajeet Trainer
Mise en service : 1977
Pays d'origine : Inde
Catégorie : Chasseurs des années 60-80
Rôle et missions : Chasseur léger, avion d'attaque au sol, prototype d'avion d'entraînement

HISTOIRE

HAL Ajeet :
L'ultime évolution indienne du Gnat”

Entre 1947 et 1971, l’Inde et le Pakistan se sont affrontés militairement trois fois. Le dernier de ces conflits eut pour effet l’indépendance du Pakistan oriental, que l’on connait aujourd’hui sous le nom de Bangladesh. Pour les militaires indiens, ce conflit eut aussi pour effet une profonde remise en question des besoins en matériel, notamment au sein de l’Indian Air Force. C’est ainsi que se dessina un programme visant à la dotation d’un chasseur léger apte à des missions secondaires d’attaque au sol qui prit la forme du petit monoplace Hindustan Aircraft Limited Ajeet.

C’est en 1973 que l’état-major de l’Indian Air Force demanda à HAL de développer un chasseur indigène dérivé de l’avion d’entraînement avancé et d’appui aérien rapproché britannique Folland Gnat construit localement sous licence depuis 1968. Il fut décidé de lui octroyer le nom d’Ajeet, c’est à dire l’Invincible en sanskrit. Une équipe fut donc mise en place dans ce sens.

En fait depuis plusieurs mois déjà les ingénieurs indiens avaient proposé à leurs homologues britanniques une évolution au niveau des réservoirs de carburant, permettant ainsi de les redessiner libérant des points d’emport externe. Malgré la pertinence des propos cette requête fut refusé au Royaume Uni. Ces modifications furent donc au cœur du programme Ajeet. Par ailleurs HAL alla voir du côté de la France et la société Thomson-CSF afin de trouver un radar de conduite de tir digne de ce nom. L’avion fut également redessiné notamment au niveau du nez.

C’est dans cette configuration que le premier vol du prototype intervint le 5 mars 1975. Une commande d’état fut passée quelques semaines plus tard et les premiers exemplaires de série entrèrent en service au sein du Squadron 9 de l’Indian Air Force en février 1977. Par la suite des avions furent livrés aux Squadrons 2, 18, et 22. La majorité des HAL Ajeet assurait des missions de défense aérienne et d’appui aérien rapproché bien que ces chasseurs légers ne soient pas armés de missiles air-air.

L’armement de l’avion indien tournait autour de deux canons-mitrailleurs Aden de calibre 30mm dotés chacun de 115 obus. Pour le reste l’Ajeet disposait d’une capacité d’emport pour douze roquettes à haute vélocité de 76mm en deux paniers. En mission d’attaque au sol et d’appui celles-ci laissaient la place à des bombes de 227kg.

Malgré la prédominance de risques conflictuels entre l’Inde et le Pakistan au Cachemire jamais les HAL Ajeet n’y furent déployés, l’état-major indien étant bien conscient que même si ce petit chasseur était très agile il demeurait très inférieur aux Lockheed F-104 Starfighter alors en service dans le camps ennemi puis aux General Dynamics F-16A Figthing Falcon apparu au début des années 1980. En lieu et place l’Indian Air Force engageait régulièrement ses Mikoyan-Gurevitch MiG-21 et English Electric Canberra bien plus lourds.

Au début des années 1980 HAL lança le programme de l’Ajeet Trainer, un biplace d’entraînement avancé dérivé de son chasseur indigène. Un prototype fut construit et vola en septembre 1982 avant que le programme ne soit interrompu pour des raisons principalement financières. Quelques années plus tard l’avionneur proposa une modernisation de l’ensemble de la flotte des Ajeet Mk-1 en vue de les passer au standard avancé Ajeet Mk-2, avec notamment une capacité d’emport du missile air-air Magic conçu en France par Matra. Ce projet fut refusé par l’état-major qui avait déjà en tête un programme plus avancé : le LCA, pour Light Combat Aircraft.

Finalement l’ensemble de la flotte Ajeet fut retirée du service en juin 1990 sans que le petit chasseur d’attaque ait jamais réussi à prouver ses capacités de combat. Il est à noter qu’en 1981 dix Gnat furent reconstruits sous la désignation d’Ajeet Mk-1A et intégrés au Squadron 18.

Pour la petite histoire, le LCA qui en son temps interdit l’évolution de l’avion n’entra en service qu’en 2015 sous le nom de Tejas. Vingt-cinq ans pour trouver un successeur, pas mal pour un avion quasi-inutile. Aujourd’hui plusieurs Ajeet sont préservés dans des musées aéronautiques un peu partout en Inde.

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : HAL Ajeet Mk-1
Envergure : 6.75 m
Longueur : 9.07 m
Hauteur : 2.69 m
Motorisation : 1 réacteur Rolls-Royce Orpheus Mk-701-01
Puissance totale : 1 x 2041 kgp.
Armement : 2 canons-mitrailleurs de 20mm
2 paniers à six roquettes
ou 2 bombes lisses de 227kg
Charge utile :
Poids en charge : 4030 kg
Vitesse max. : 1150 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 15000 m
Distance max. : 800 Km en mission air-air.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du HAL Ajeet

PROFIL COULEUR

Profil couleur du HAL Ajeet


Publicité

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données