Handley Page HP.50 Heyford

Handley Page HP.50 Heyford


Fiche descriptive

Appareil : Handley Page HP.50 Heyford
Constructeur : Handley Page Ltd.
Désignation : HP.50
Nom / Surnom : Heyford
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1933
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier lourd de nuit

Histoire

Handley Page HP.50 Heyford :
le dernier biplan lourd

En 1927, la RAF émit une spécification en vue d’un nouveau bombardier et la firme Handley Page entama le développement d?un nouveau modèle. Le Heyford fut le dernier bombardier lourd biplan de la Royal Air Force. Le prototype du Heyford effectua son vol initial en juin 1930, après des retards de mise au point. Il entra en service en novembre 1933 et fut pris en compte par onze squadrons.

Le Heyford se caractérisait par un fuselage fixé sous le plan supérieur de la voilure, par un plan inférieur de voilure équipé pour emporter une charge offensive et par un train d’atterrissage dont les éléments principaux étaient montés sous les nacelles des moteurs aux carénages volumineux. Il donna à l’image d’un appareil aux performances limitées et à la fiabilité douteuse, notamment à cause des mâts de cellule massifs et d?une section centrale du plan inférieur épaissie pour pouvoir y loger la charge offensive.

Il disposait d?une structure métallique avec des ailes étaient recouvertes de toile, un fuselage revêtu de toile et de plaques métalliques. Le train d’atterrissage robuste était pourvu d une roulette de queue, l’empennage étant haubané. L’armement consistait en trois mitrailleuses, dont une se trouvait installée dans une cuve ventrale escamotable. L?équipage se composait de quatre membres et prenait place dans des habitacles à l’air libre.

Après une première commande de série de 15 exemplaires appelés HP.50 Heyford 1, il donna naissance à plusieurs versions : les Mk I et Mk IA (38 exemplaires); le Mk Il (16 exemplaires), avec deux moteurs Kestrel VI, et le Mk III (70 exemplaires), avec deux Kestrel VI pourvus d’hélices quadripales. L’appareil fut construit en série jusqu’en 1936.

Le Vickers Wellington plus moderne commença à le remplacer dès 1939 et le Heyford fut alors retiré du service de première ligne en 1939 et affecté à des missions d’entraînement jusqu’à leur réforme définitive en juillet 1941. Sa disparition marqua la fin des bombardiers biplans de la Royal Air Force.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Handley Page Heyford Mk IA
Envergure : 22.86 m
Longueur : 17.68 m
Hauteur : 5.33 m
Motorisation : 2 moteurs Rolls-Royce Kestrel IIIS
Puissance totale : 2 x 577 ch.
Armement : 3 mitrailleuses de 7.7 mm
1590 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 7660 kg
Vitesse max. : 230 km/h à 4000 m
Plafond pratique : 6400 m
Distance max. : 1500 Km
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Handley Page HP.50 Heyford

Profil Couleur

Profil couleur du Handley Page HP.50 Heyford

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Malgré l'interdiction faite à l'Allemagne de posséder une aviation militaire suite à la défaite de 1918, la firme Henschel mit au point le Hs...

0
Créé afin de remplacer le Tupolev Tu-4, le programme du Tupolev Tu-95 Bear fut lancé en 1949, le premier prototype prenant l’air le 12...

0
Lorsque les troupes allemandes entrèrent en France au printemps 1940, elles étaient loin de se douter qu'elles allaient trouver des dizaines d'avions appelés à...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.