Handley Page HP.80 Victor

Handley Page HP.80 Victor


Fiche descriptive

Appareil : Handley Page HP.80 Victor
Constructeur : Handley Page Ltd.
Désignation : HP.80
Nom / Surnom : Victor
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1957
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers après 1950
Rôle et missions : Bombardier nucléaire tactique

Histoire

Handley Page HP.80 Victor :
Le dernier des V-Bombers

Le Victor était un bombardier à réaction britannique, le dernier de la lignée des « V bombers »  prévus pour les frappes et la dissuasion nucléaire, à l’instar du Avro Vulcan et Vickers Valiant. Le Victor fut conçu en vue de répondre à la même spécification de la RAF que le Vulcan concernant un bombardier à long rayon d’action et à haute altitude. Le développement fut plus long et difficile que les deux autres V-bombers, mais la plus grande charge d’emport en bombes compensa le retard, la charge maximum devait être en effet de 35 bombes de 460 kg. Le prototype du Victor B Mk 1 effectua son vol initial en décembre 1952, mais l’appareil n’entra en service qu’en 1957, pour être pris en compte par quatre squadrons du Bomber Command.

Le H.P. 80 Victor se présentait comme un avion assez révolutionnaire, avec une voilure en croissant peu commune et un arrière d’un fuselage bombé dans lequel était logé le radar de bombardement. La plupart de ces machines fut transformé par la suite en vue de recevoir un dispositif de ravitaillement en vol et des réservoirs supplémentaires montés sous voilure. Quelques Victor, équipés de systèmes de contre-mesures électroniques, furent rebaptisés B Mk 1A, et les avions de ce type, supplantés par le B Mk 2, terminèrent leur carrière opérationnelle comme citernes volantes sous l’appellation de Victor K Mk 1A.

Le prototype du Victor Mk 2, qui effectua son vol initial en février 1959, entra en service en 1962. Il se caractérisait par une voilure dotée de carénages de bord de fuite, destinés à réduire la traînée, et par des réacteurs à double flux. Les appareils de ce type pouvaient emporter le missile Blue Steel, utilisable à distance de sécurité, et ils étaient dotés d’un équipement de ravitaillement en vol ainsi que de nombreux systèmes de contre-mesures électroniques.

Il afficha d’emblée de bonnes performances tant en matière de distance franchissable que dans le domaine de la maniabilité. Seuls 30 exemplaires du Victor B Mk 2 furent pris en compte par le Bomber Command de la RAF, qui devint Strike Command en 1968, et répartis dans deux squadrons. A partir de 1964, le Victor ne fut utilisé que pour des missions secondaires, et, entre 1973 et 1975, 20 machines furent transformées en citernes volantes Victor K Mk 2. Il servirent jusqu’à la fin de la guerre du Golfe.

Le Victor SR Mk 2 de reconnaissance fut conçu à partir du bombardier Victor B Mk 2 et le prototype effectua son vol initial en février 1965. Il se caractérisait par une autonomie de vol de 40 % supérieure à celle du B Mk 2. Le Victor SR Mk 2, qui affichait un plafond pratique de 21 300 m d’altitude, était doté d’équipements radar et optique lui permettant de surveiller une superficie de 1 942 380 km2. A l’automne 1965, neuf de ces appareils, dont un était équipé du missile Blue Steel, entrèrent en service au sein du Squadron 543, où ils furent essentiellement affectés à des tâches de reconnaissance maritime.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Handley Page Victor B Mk 1
Envergure : 33.53 m
Longueur : 35.05 m
Hauteur : 8.59 m
Motorisation : 4 turboréacteurs Armstrong Siddeley Saphire 200
Puissance totale : 4 x 19960 kgp.
Armement : 15876 kg de bombes conventionnelles ou nucléaires
Charge utile : -
Poids en charge : 81650 kg
Vitesse max. : 1030 km/h à 10973 m
Plafond pratique : 16765 m
Distance max. : 4345 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Handley Page HP.80 Victor

Profil Couleur

Profil couleur du Handley Page HP.80 Victor

Vidéo

Handley Page Victor sur le taxiway

A voir également

0
Pouvant être considéré comme une version grandement modernisée de la grande aile volante Northrop XB-35 de 1946 puis XB-49 (écartés par l'USAF au profit...

0
L'engagement des bombardiers moyens de l'US Air Force dans le conflit coréen mit en lumière la nécessité de disposer rapidement d'un appareil à réaction...

0
Le Tupolev Tu-160 est le plus gros avion supersonique au monde. En réponse au programme du Rockwell B-1, les soviétiques lancent en 1973 leur...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.