Hawker Hart

Hawker Hart


Fiche descriptive

Appareil : Hawker Hart
Constructeur : Hawker Aircraft Ltd.
Désignation :
Nom / Surnom : Hart
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1931
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier léger diurne

Histoire

Hawker Hart :
le bombardier léger standard de la RAF des années 30

Dans les années 30, la Royal Air Force utilisa massivement les biplans Hawker conçus par Sidney Camm pour des missions aussi diverses que la chasse, la coopération terrestre, la reconnaissance, ou encore le bombardement. Cette une grande famille d’appareils de l’entre-deux-guerres provenait d’une seule même base. Le Hawker Hart servit durant toute la décennie pour des missions diurnes, et ce jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale.

En 1926, l’Air Ministry émit la Specification 12/26 relative à un bombardier léger rapide de jour destiné au remplacement des derniers Airco DH.4 et DH.9 encore en service. Devant la complexité de la mission plusieurs avions furent étudiés par l’Air Ministry : l’Avro Antelope, le Blackburn Beagle, le Handley-Page Hare, le Hawker Hart, et le Westland Witch. Mis à part ce dernier qui était un monoplan parasol, tous les appareils étaient des biplans. Rapidement la RAF isola deux avions : celui d’Avro et celui de Hawker. Après une étude plus approfondie des prototypes, c’est le Hawker Hart qui fut sélectionné.

Le Hawker Hart se présentait sous la forme d’un biplan monomoteur biplace en tandem de bombardement léger. Assemblé en bois entoilé et métal l’avion possédait un train d’atterrissage fixe composé de deux roues à l’avant et d’un patin à l’arrière. Niveau armement le Hart disposait de deux mitrailleuses Lewis d’un calibre de 7.7mm, l’une en position de chasse tirant au travers du pas de l’hélice, et l’autre en position mobile arrière sur affût annulaire. Sa charge de bombe était de 250kg, installé sous voilure et sous fuselage. Sa propulsion était assurée par un moteur en ligne Kestrel actionnant une hélice en métal bipale.Le prototype réalisa son premier vol en juin 1928.

Après sa sélection en avril 1929, le Hart fut commandé à près de 500 exemplaires pour remplir des missions aussi bien sur le territoire britannique qu’en dehors, et notamment au sein de l’empire colonial anglais. Les premiers entrèrent en service au sein des Squadrons 57 et 604 dès 1931. En 1934, la RAF passa commande pour 200 exemplaires supplémentaires. L’année suivante le Hawker Hart était en service dans plus de vingt unité d’active et huit de réserves de la RAF.

Devant le succès remporté par les Hart Mk-I et Mk-II la RAF passa commande en 1936 pour une centaine de Hart Trainer Mk-I, des biplaces d’entraînement avancé permettant l’emport de bombes légères, mais dénués de mitrailleuses. Lorsque la Seconde Guerre Mondiale éclata en septembre 1939 la Royal Air Force utilisait encore environ 600 Hart dans ses unités de première ligne, principalement au Royaume Uni, au Moyen Orient et à Hong-Kong.

La RAF décida de déployer deux unités de Hart, les Squadron 26 et 78, en France, le long de la frontière allemande pour des missions de bombardement de jour et d’observation armée. A la même époque des avions du Squadron 60 furent envoyé en Irak afin de mener des missions de harcèlement contre les troupes allemandes et italiennes présentes dans la région. Les Hart du Squadron 60 ne restèrent pas longtemps sur place, puis furent envoyé en mars 1940 à Malte afin de protéger les voies maritimes de ravitaillement vers l’Afrique du Nord.

Outre la RAF, le Hawker Hart fut utilisé par la South African Air Force qui vola sur ce bombardier léger de 1935 à 1942. Toutefois ces avions ne quittèrent jamais l’Afrique du Sud, et furent principalement utilisés pour des missions le long de côte atlantique dans des frappes contre les éventuels navires allemands voguant dans la zone. En 1936, la Suède acquit une licence de production pour 42 Hart destinés à la Flygvapen. Du fait de la neutralité de ce pays, les Hart suédois ne participèrent à aucune opération de combat. Quelques appareils participèrent aux combats durant la guerre d’Hiver sous les couleurs finlandaises . Ils retrouvèrent les cocardes suédoises aprés leur retour au pays.

Si les Hart suédois furent remplacés par des Saab B17, les avions britanniques et sud-africains laissèrent eux la place aux Bristol Blenheim dans le rôle de bombardiers léger rapide de jour. Les derniers Hart quittèrent le service en 1944, étant alors utilisés pour des missions de tractage de cibles volantes et de planeurs d’entraînement. Les Hart de tractage volèrent notamment avec les General Aircraft Hotspur Mk-I.

Au total, le Hart a été assemblé à un peu plus de 1 000 exemplaires. Il servit de base à de nombreuses variantes, les Hawker Audax, Demon, Hardy, Hind et Osprey.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Hawker Hart Mk-I
Envergure : 11.35 m
Longueur : 8.94 m
Hauteur : 3.17 m
Motorisation : 1 moteur en ligne Rolls & Royce Kestrel IB
Puissance totale : 1 x 525 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 7.7mm
250 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 2066 kg
Vitesse max. : 295 km/h à 1500 m
Plafond pratique : 6500 m
Distance max. : 750 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Hawker Hart

Profil Couleur

Profil couleur du Hawker Hart

Vidéo

Hawker Harts, N0. 12 sqdrn Andover Aerodrome 1931

A voir également

0
Dès 1940, la Marine Impériale avait demandé aux bureaux d'études du Kugisho de Yokosuka de concevoir un appareil moyen rapide destiné au bombardement horizontal,...

0
La Première Guerre mondiale fut un conflit charnière. Parmi les grandes premières de cette époque figure celle qui se déroula au-dessus de la commune française...

0
En 1929, la société Martin se lança sur fonds propres dans le développement d'un bombardier monoplan de nouvelle génération très ambitieux. Connu sous la...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.