Hawker Hector

Hawker Hector


Fiche descriptive

Appareil : Hawker Hector
Constructeur : Hawker Aircraft Ltd.
Désignation :
Nom / Surnom : Hector
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1937
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion de reconnaissance et de coopération

Histoire

Hawker Hector :
le dernier biplan de Hawker

En 1933, la Royal Air Force fit paraitre une spécification sous la codification de 32/33. Il s’agissait alors de remplacer les bombardiers rapides Hawker Hart alors en première ligne dans les unités basées en Grande-Bretagne, mais également au Moyen Orient. Hawker y répondit avec un projet de biplan doté de la toute dernière version du Rolls & Royce Kestrel. Toutefois son projet fut rapidement refusé par la RAF qui lui préféra l’avant-projet de Fairey qui devait déboucher sur le monoplan Battle.

Malgré ce revers, Hawker persista et décida de transformer son appareil en machine de reconnaissance et de coopération avec les forces terrestres. Pour ce faire le constructeur décida d’alléger la charge de bombe mais surtout de prévoir une soute à appareil photographique sur l’appareil. En outre le plancher fut renforcé, mais surtout le moteur fut remplacé par le nouveau Napier Dagger III en ligne, bien plus rapidement disponible que le Kestrel, alors très sollicité par les avionneurs britanniques mais également américains et français. Hawker baptisa son nouvel appareil du nom d’Hector en hommage au célèbre héros troyen.

L’Hector se présentait comme un biplan biplace monomoteur. Les ailes, décalées, étaient assemblées en bois et toile, mais renforcés par des quilles métalliques. Son train d’atterrissage était fixe, dotés de roues à pneus basses pressions pour les posés sur pistes peu préparées. Le constructeur dota l’avion d’une mitrailleuse en position de chasse tirant au travers de l’hélice, mais également d’une mitrailleuse Lewis en tourelle dorsale arrière, et d’une charge de bombes de 110 kg. Le pilote et l’observateur-mitrailleurs prenaient places dans deux cockpits en tandem à l’air libre. Le prototype effectua son premier vol le 14 février 1936.

Les premiers Hector entrèrent en service au sein de la Royal Air Force en mars 1937 en remplacement des Hawker Audax. C’est le Squadron 4 qui reçu le premier ses Hector. Ils furent affectés à la surveillance des manœuvres, mais également à la coopération avec la Royal Army, remplaçant les râteliers à bombes par des systèmes d’accrochage pour des réservoirs d’eau, des caisses de munitions, ou encore dans certain cas une civière. Malgré toutes ces capacités, ce fut le chargement de bombes qui fut le plus souvent retenu par les équipages d’Hector.

A partir de septembre 1939 et l’entrée en guerre du Royaume Uni, la totalité des 178 Hector de série furent transférés au sein des Squadrons 602, 612, 613, 614, et 615. Ces unités appartenaient à l’Auxiliary Air Force, qui à l’inverse des Squadrons de première ligne n’avaient pas encore reçus ses Westland Lysander.

En novembre 1939, ces avions commencèrent leurs missions de guerre depuis des aérodromes situés dans le nord et l’est de la France. Le 2 décembre 1939 une patrouille de quatre Hector du Squadron 602 fut surprise par trois chasseurs Messerschmitt Bf 110 de la Luftwaffe. Un seul des biplans britanniques réussit à rejoindre sa base. Le 20 mai 1940, une patrouille d’Hector de la RAF réussit à surprendre une colonne de chars de la Wehrmacht appartenant à la 16ème armée, les rapports des observateurs britanniques permirent de ralentir la progression allemande vers Amiens et surtout vers Dunkerque.

Lors de l’opération Dynamo, les 26 et 27 mai 1940, plusieurs Hector des Squadrons 613 et 615 participèrent à des opérations de reconnaissance aérienne au profit des unités en déroute, mais également des navires de la Royal Navy. Lors d’une de ces missions un box de six appareils du Squadron 613 fut pris à parti par des chasseurs Bf 109 de la Luftwaffe. Les engagements des Hector mirent en lumière sa relative obsolescence face aux appareils allemands. Toutefois l’avion ne fut pas totalement retiré du service, et une cinquantaine d’entre eux furent désarmés et transformés en avions de tractage de cibles et de tractage de planeurs d’entrainement comme par exemple le General Aircraft Hotspur.

En janvier 1941, la Royal Air Force préleva 13 appareils sur ses stocks d’Hector encore armés et les livra à l’Irish Air Corps qui réclamait des avions pour pouvoir surveiller ses côtes occidentales, notamment vis-à-vis des mouvements d’U-Boots de la Kriegsmarine. En effet bien que théoriquement neutre l’Irlande soutenait officieusement la cause des Alliés, et recevait donc parfois des appareils de la part des Britanniques, puis des Américains. Les 13 Hector irlandais remplacèrent les derniers Potez 25 encore utilisés pour ce type de missions. Ils restèrent en service jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Les 178 avions produits (sans compter le prototype) reçurent tous la désignation de Hector Mk-I, tandis que ceux qui furent désarmés à l’été 1940 reçurent celle de Hector Mk-IA. Les derniers Hector tracteurs de cibles furent ferraillés en 1944. Il s’agissait là du dernier biplan conçu et construit par Hawker, et il est a remarqué qu’il fut contemporain du Hawker Hurricane, à la fois dans ses essais en vol, mais également dans ses années de service.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Hawker Hector Mk.I
Envergure : 11.26 m
Longueur : 9.09 m
Hauteur : 3.17 m
Motorisation : 1 moteur en ligne Napier Dagger III-MS
Puissance totale : 1 x 805 ch.
Armement : 2 mitrailleuse de 7.7mm
2 bombes de 55 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 2227 kg
Vitesse max. : 300 km/h
Plafond pratique : 7300 m
Distance max. : 850 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Hawker  Hector

Profil Couleur

Profil couleur du Hawker  Hector

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
L'avionneur Potez est célèbre dans le monde entier pour la conception d'avions de combat qui servirent dans l'Armée de l'Air durant la Bataille de...

0
Premier véritable avion de veille aérienne pris en compte par l'US Navy, le Hawkeye reprend un grand nombre de caractéristiques du Tracer, mais il...

0
Pour le grand public, les ATR sont des avions de ligne régionaux, bien plus habitués aux tarmacs et aux taxiways des aéroports qu'aux pistes et...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.