Hawker Sea Hawk

Hawker Sea Hawk


Fiche descriptive

Appareil : Hawker Sea Hawk
Constructeur : Hawker Aircraft Ltd.
Désignation :
Nom / Surnom : Sea Hawk
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1953
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Chasseurs de l'après-guerre
Rôle et missions : Chasseur embarqué

Histoire

Hawker Sea Hawk :
un chasseur embarqué de transition

Dès 1945, la firme Hawker mena des études qui aboutirent au modèle P.1040 qui fait l’objet de trois prototypes. Le premier, expérimental, vo en septembre 1947. Dans le but de répondant aux spécifications de la Royal Navy, les deux appareils suivants furent complétement navalisés et le premier d’entre eux vola en septembre 1948. Le Hawker Sea Hawk était conçu en tant qu’intercepteur naval, et fit l’objet d’une première commande de série de 151 appareils dont le premier vola en 1951. Il rentra en service au sein de la Royal Navy en 1953.

Le Sea Hawk était un avion de combat à l’esthétique soignée. Il se caractérisait par une structure classique avec des entrées d’air dans les emplantures d’aile. Il était propulsé par un turboréacteur dont les tuyères d’échappement étaient logées dans les bords de fuite des ailes, ce qui permis d’installer un grand réservoir de carburant dans l’arrière du fuselage. Bien que polyvalent et fiable, cet appareil à aile droite fut assez vite surclassé par les chasseurs à aile en flèche.

Toutes les versions furent soustraitées chez Armstrong Whitworth, car Hawker produisait déjà le Hunter. La première commande comprenait déjà trois versions : 90 F Mk 1, 50 F Mk 2 avec des ailerons à moteur et 11 FB Mk 3, pouvant emporter deux bombes sous voilure. Chacune d’entre elles s’illustraient par une capacité d’emport de charge plus importante et tous étaient équipés de quatre canons de 20 mm. Par la suite, une centaine d’autres Sea Hawk FB Mk 3 furent produits. Enfin la version FGA Mark 4 fut produite à 97 exemplaires. Elle avait des ailes renforcées permettant l’emport de charges externes pour ses rôles de chasseurs-bombardier et d’appui tactique rapproché. Nombre de ces appareils participèrent vaillamment à la campagne de Suez en 1956.

Une version remotorisée des cellules de FB Mk 3 et FGA Mk 4 avec un turboréacteur Nene 103 de 2350 kgp fut désignée FB Mk 6 et FGA Mk 6 et fut construites à 86 exemplaires. Par la suite 52 FGA Mark 50 furent exportés vers les Pays-Bas et 66 Marineflieger Mk 100 et 101 à destination de l’Allemagne. Ces derniers disposaient d’empennages moins importants que ceux des Sea Hawk en service dans la Fleet Air Arm. Le modèle Mk 101 emportait également une nacelle radar Ekco Type 134 sous l’aile droite.

Les livraisons s’achevèrent au début de 1956, pour la Royal Navy et les Sea hawk furent retirés du service principal en 1958 pour être remplacés par les Scimitar et les Sea Vixen dans les effectifs de la Fleet Air Arm.

En 1960, l’Indian Navy reçut 9 FB Mk 3 déclassés et remis à neuf aux normes FGA Mk 6 chez Armstrong Whitworth. La production s’acheva en 1961, avec un lot de 14 FGA Mk 6 destinés à l’Inde qui furent rejoints par 22 Sea Hawk FGA Mark 6 déclassés par la Royal Navy et 28 Marineflieger Mk 100/101 déclassés par l’Allemagne. En tout, 537 Sea Hawk furent construits et l’Indian Navy retira du service ses derniers Sea Hawk en mai 1983.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Hawker Sea Hawk FGA Mk 6
Envergure : 11.89 m
Longueur : 12.08 m
Hauteur : 2.79 m
Motorisation : 1 réacteur Rolls-Royce Nene Mk 103
Puissance totale : 1 x 2359 kgp.
Armement : 4 canons de 20 mm
454 kg de bombes ou missiles
Charge utile : -
Poids en charge : 6253 kg
Vitesse max. : 901 km/h à 10970 m
Plafond pratique : 13560 m
Distance max. : 1191 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Hawker  Sea Hawk

Profil Couleur

Profil couleur du Hawker  Sea Hawk

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Le F-100 Super Sabre fut de ces avions qui marquèrent leur époque, ayant été le premier avion d'armes occidental vraiment supersonique. Il fut aussi...

0
Alors même que la série de Mystère II était en cours de production, la nouvelle génération Mystère IV était essayée en vol. Le Mystère...

0
Les progrès du développement de l'aviation de chasse étaient si rapides au lendemain de la guerre que le P-80 Shooting Star, qui était depuis...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.