FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Hawker-Siddeley HS-125 Dominie
Constructeur : Hawker Siddeley Aviation Ltd.
Désignation : HS-125
Nom / Surnom : Dominie
Code allié / OTAN :
Variante : DH.125 Jet Dragon, BAe 125.
Mise en service : 1964
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport de personnels, transport de hautes personnalités, évacuation sanitaire, entraînement avancé, calibration radar, reconnaissance côtière.

HISTOIRE

Hawker-Siddeley HS-125 Dominie :
Le concurrent britannique du Mystère XX”

Entre la fin des années 1950 et le début des années 1960 on vit l’émergence aux États-Unis et en Europe occidentale des premiers jets d’affaire. Il s’agissait d’avions de transport léger rapides, capables de transporter sur deux à trois milles kilomètres entre six et huit passagers dans un luxe équivalent aux voitures les plus prestigieuses. Au Royaume-Uni apparut à cette époque un biréacteur qui sut trouver sa clientèle aussi bien sur le marché civil qu’auprès de bon nombre de forces aériennes : le Hawker-Siddeley HS-125 Dominie.

Au début de l’année 1961 les ingénieurs de la société De Havilland reçurent pour mission de concevoir un avion de transport léger capable de remplacer sur les chaînes d’assemblage le DH.104 Dove, véritable succès de l’avionneur dans l’immédiat après-guerre. Pour coller aux exigences de l’époque le cahier des charges prévoyait que l’avion soit propulsé par deux réacteurs collés à l’arrière du fuselage. Le futur avion reçut la désignation de DH.125 et le nom de baptême de Jet Dragon, faisant ainsi référence au célèbre biplan DH.89 Dragon Rapide des années 1930.

Extérieurement le nouveau jet ne pouvait pas nier sa parenté avec le Dove, en raison notamment de la présence de la fameuse bosse à l’avant du fuselage, véritable marque de fabrique de De Havilland après guerre. Pour le reste le DH.125 Jet Dragon reprenait les codes admis sur les avions de ce genre : biréacteur, construit intégralement en métal, train d’atterrissage tricycle escamotable, aile en flèche, empennage cruciforme, cockpit biplace côte à côte, et capacité d’accueil pour six à huit passagers.
C’est dans cette configuration que le prototype vola pour la première fois le 13 août 1962.

Dès la fin de l’année 1962 De Havilland enregistra des commandes fermes pour le DH.125, cependant uniquement pour le marché civil. Le premier avion de série fut livré dès la fin de l’été 1964. À cette époque là l’avion de De Havilland était sans réel concurrence en Europe occidentale. Pourtant de l’autre côté de la Manche la concurrence arrivait, depuis les usines Dassault où avait été assemblé le prototype du Mystère XX.

En 1964 toujours De Havilland fut absorbé par Hawker-Siddeley, et le DH.125 Jet Dragon fut rebaptisé HS-125 Dominie. À cette même époque la Royal Air Force commença à s’intéresser à l’avion non pas comme machine de transport mais pour la formation avancée de ses navigateurs et de ses pilotes de multimoteurs. Trente exemplaires furent commandés sous la désignation Dominie T Mk-1 en remplacement des Vickers Valetta T Mk-3. Deux ans plus tard ce sont quatre Dominie CC Mk-2 qui furent commandés, cette fois au standard d’avions d’affaire pour le transport rapide de la reine Elizabeth II et de sa famille.

Durant les années 1960 et 1970 Hawker-Siddeley adapta le HS-125 en plusieurs sous-versions différentes afin d’éviter d’être confronté à une trop vive concurrence de la part des avionneurs américains et européens. En 1977 le constructeur passa sous l’égide de British Aerospace et l’avion fut désigné BAe HS-125 puis BAe 125. Cependant sa désignation d’origine restait véritablement le standard, le nom de Dominie étant lui abandonné car jugé trop vieillissant. Dans le même temps des commandes militaires commencèrent à affluer de l’étranger. C’est ainsi que des HS-125 ont porté ou portent encore les couleurs américaines, argentines, biafraises, brésiliennes, coréennes, ghanéennes, irlandaises, japonaises, malawéennes, nicaraguéennes, nigérianes, saoudiennes, sud-africaines, et uruguayennes.

Aux États-Unis l‘US Air Force utilisa au cours des années 1980 et 1990 six HS-125-600 connus sous la désignation C-29 dans la nomenclature américaine. Malgré ce qu’on pourrait penser ils ne réalisaient pas de missions de transport de personnels mais d’aide à la calibration des radars de défense aérienne et des radars de l’aviation civile américaine. En 1997 ils furent versés à la Federal Aviation Administration, et devinrent de facto des avions civils.

Le cas des BAe U-125 japonais est l’un des plus intéressants. Utilisés comme avions de calibrations par la force aérienne japonaise et comme appareils de reconnaissance maritime et de surveillance des zones de pèches par l’aéronavale. Cependant ces derniers ne sont pas armés.

Au début des années 2000 la production d’une version profondément améliorée et modifiée, le Hawker 800 fut transférée à la société Hawker-Beechcraft, et enfin de nos jours Beechcraft. Cependant les différences entre ces deux avions sont aussi importantes qu’entre un Mystère XX et un Falcon 2000.

Véritable succès de l’industrie aéronautique britannique de la guerre froide le Hawker-Siddeley HS-125 Dominie a été hissé au sein de la RAF au titre d’avion culte, ayant participé à la formation de deux générations de pilotes. Ils ont été retirés du service britannique au profit du Beechcraft Avenger T Mk-1. Aujourd’hui plusieurs HS-125 sont préservés et exposés dans des musées du monde entier.

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Hawker-Siddeley Dominie T Mk-1
Envergure : 14.33 m
Longueur : 14.48 m
Hauteur : 5.19 m
Motorisation : 2 réacteurs Rolls-Royce Viper Mk 301
Puissance totale : 2 x 1700 kgp. sans post-combustion.
Armement : Aucun.
Charge utile :
Poids en charge : 11300 kg
Vitesse max. : 840 km/h à 8500 m
Plafond pratique : 12250 m
Distance max. : 2800 Km avec réserves de carburant.
Equipage : 6
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Hawker-Siddeley HS-125 Dominie

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Hawker-Siddeley HS-125 Dominie


Publicité

VIDÉO

Dernier vol de Dominie T Mk-1.
PARTAGER
Article précédentAntonov An-70
Article suivantShenyang J-15 ‘Flanker-D+’
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.