I.A.I. Heron

I.A.I. Heron


Fiche descriptive

Appareil : I.A.I. Heron
Constructeur : Israël Aircraft Industries
Désignation :
Nom / Surnom : Heron
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 2005
Pays d'origine : Israël
Catégorie : Drones - U.A.V.
Rôle et missions : Drone de reconnaissance

Histoire

I.A.I. Heron :
Le premier drone MALE israélien

Au début des années 1990, Israël est devenu l’un des leaders mondiaux en matière de drones et la Haganah (armée israélienne) les utilise régulièrement au dessus du Liban ou des territoires occupés. Davantage de missions pourraient leur être confiées mais il faut pour cela une cellule plus grande. La division Malat d’IAI travaille alors sur un drone MALE, largement inspiré de ses précédentes réalisations.

Comme la plupart des drones d’IAI, le nouvel avion possède en effet un fuselage bipoutre et une hélice propulsive. Mais il est beaucoup plus gros et peut emporter jusqu’à 250 kgs d’équipements. Son envergure importante, qui le fait ressembler à un planeur, lui permet de tenir l’air longtemps et à haute altitude. Il est relié à son opérateur par faisceau hertzien, ce qui lui permet de s’éloigner jusqu’à 350 kms de sa base d’origine, piloté à distance ou selon une trajectoire programmée. Au delà de cette distance, il a besoin d’un relais au sol ou dans les airs. Il peut emporter des caméras optique et thermique, un désignateur laser ainsi qu’un radar air-sol. Il est capable de décoller et atterrir manuellement et automatiquement. L’autonomie importante que lui confèrent son envergure et la faible consommation de son moteur Rotax 914 est la contrepartie de sa lenteur, puisque le Heron dépasse péniblement 200 kms/h.

Le Heron accomplit son premier vol en 1994. Lors des essais, il fait forte impression en restant en vol 52 heures durant, sans équipements militaires toutefois. Le premier et principal client du Heron est l’Inde qui en utilise une soixantaine pour des missions de patrouille maritime et de contrôle des frontières. En 2005, la Turquie en commande 30 exemplaires équipés de capteurs turcs, avec 10 stations de contrôle. En 2007, enfin, Israël reçoit ses premiers Herons. La France a, dès l’origine, souhaité une version améliorée, qu’elle recevra en 2008 et qu’elle baptisera Harfang.

Sa première mission opérationnelle est la recherche de survivants suite au tsunami qui eut lieu en Indonésie en 2004, pour le compte de l’armée de l’air indienne. Le Heron y démontre toute son efficacité. Il est ensuite de tous les conflits dits asymétriques, menés contre des guérillas ou des organisations terroristes. Pendant la guerre de Gaza entre Israël et le Hamas en 2008, la bande de Gaza est constamment sous la surveillance des drones israéliens. En Afghanistan, les Herons australiens, canadiens et allemands mènent des missions de surveillance et de reconnaissance. Les Etats-Unis s’en sont procurés deux exemplaires pour lutter contre le narcotrafic au Salvador. Enfin, la Turquie a utilisé les siens contre la guérilla kurde.

Déjà vendu à une centaine d’exemplaires en 2011, le Heron est particulièrement adapté aux guerres asymétriques, qui exigent de longues heures de surveillance discrète.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : IAI Heron
Envergure : 16.60 m
Longueur : 8.50 m
Hauteur : 2.30 m
Motorisation : 1 moteur Rotax 914
Puissance totale : 1 x 115 ch.
Armement : -
Charge utile :
Poids en charge : 1150 kg
Vitesse max. : 207 km/h
Plafond pratique : 10000 m
Distance max. : 5000 Km (dans un rayon de 350 kms autour de sa station d
Equipage : 0
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du I.A.I.  Heron

Profil Couleur

Profil couleur du I.A.I.  Heron

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Durant la Guerre froide, les États-Unis déployèrent un arsenal de reconnaissance et de renseignement aérien des plus hétéroclites afin de surveiller les territoires chinois...

0
Au début des années 1990, Israël est devenu l'un des leaders mondiaux en matière de drones et la Haganah (armée israélienne) les utilise régulièrement...

0
Depuis le début du 21ème siècle, les aéronefs sans pilote ont envahi le domaine militaire, et même partiellement celui du travail aérien civil. À tel...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.