KAI KUH-1 Surion

KAI KUH-1 Surion


Fiche descriptive

Appareil : KAI KUH-1 Surion
Constructeur : Korea Aerospace Industries
Désignation : KUH-1
Nom / Surnom : Surion
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 2013
Pays d'origine : Corée du Sud
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère de transport et d'assaut, hélicoptère de sauvetage

Histoire

KAI KUH-1 Surion :
Un hélicoptère coréen au fort accent français

Constructeur aéronautique connu pour ses avions d’entraînement l’entreprise Korea Aerospace Industries a peu à peu étendu ses activités à d’autres domaines aéronautiques comme la maintenance des hélicoptères militaires. A force d’entretenir des machines conçues et réalisées par d’autres, les responsables de KAI ont eu l’idée de développer leur propre hélicoptère. C’est ainsi qu’est né une machine de transport et d’assaut particulièrement réussie, le KUH-1 Surion.

C’est en 2005 que le gouvernement coréen demanda à KAI de développer un nouvel hélicoptère destiné à remplacer les Bell UH-1 Iroquois en service dans la Republic Of Korea Army. Quelques avant-projets furent étudiés, mais les carences sud-coréennes dans le domaine étaient flagrantes. Si bien qu’en 2006 un accord industriel fut signé entre KAI et Eurocopter afin que l’hélicoptériste européen puisse apporter son concours à celui qu’on appelait alors le KHP, pour Korea Helicopter Project.

Plusieurs ingénieurs allemands et français s’installèrent en Corée du sud. Ils travaillèrent aux côtés de leurs homologues locaux. Pour la propulsion du KHP un accord fut signé avec le motoriste américain General Electric pour qu’il fournisse des turbines T700-GE-701 similaires à celles qui équipaient alors les Sikorsky S-70B destinés à l’export. Pourtant il apparut rapidement nécessaire que la Corée puisse disposer d’une licence de production de ce propulseur. Celle ci fut octroyé par les Américains au géant Samsung.

Les premières ébauches du KHP furent présentés aux militaires sud-coréens au début de l’année 2007. Sous bien des aspects l’hélicoptère présentait des similarités avec le Super Puma français. L’empreinte d’Eurocopter était incontestable. Finalement le premier prototype du KHP réalisa ses essais de roulage en novembre 2009.

Extérieurement il présentait des lignes assez classiques avec son rotor principal quadripale et son rotor anti-couple classique. Sa cabine permettait d’accueillir entre 15 et 18 passagers ainsi qu’un ou deux servants de mitrailleuses. Le cockpit biplace côte à côte disposait de toute l’avionique contemporaine : GPS, écrans numériques, collimateur tête haute, joystick. En outre le KHP disposait d’un FLIR sous le nez et de détecteurs d’alerte radar. Il s’agissait clairement d’un appareil militaire. Son premier vol intervint le 10 mars 2010.

Immédiatement l’appareil fut commandé par le gouvernement coréen sous la désignation de KUH-1 et le nom de baptême de Surion. Un premier lot de cent cinquante-cinq exemplaires était commandé par l’armée et un second de quarante pour le compte de la marine. Si le premier était très classique et concernait une version de série identique au prototype, la commande de la marine différait sensiblement.

Les Surion destinés à la marine coréenne devaient être mis en œuvre par ses unités amphibies et ses commandos. Ils devaient donc disposer de système de flottaison, d’un treuil extérieur, d’une trappe intérieure permettant le travail sous corde, et d’une capacité accrue en carburant. Ceux ci ont alors été désignés KUH-1P.

Les premiers Surion opérationnels sont entrés en service au début de l’année 2013 dans l’armée et à la fin de la même année dans la marine. Dans le même temps la police coréenne a fait l’acquisition de six KUH-1P pour ses missions de transport d’unités spéciales et de sauvetages en mer. Ils ont permis le remplacement de deux Agusta-Bell AB-212 et d’un Bell 214ST vieillissants.

Si début 2014 le Surion n’avait enregistré aucune commande étrangère son constructeur ne désespérait pas. La carrière de cet hélicoptère d’assaut moderne et efficace ne fait que commencer. Il est indéniable qu’il représente un bon compromis aux appareils américains et européens souvent onéreux pour le remplacement de machines comme le UH-1H, le Puma, ou encore le Mil Mi-4.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : KAI KUH-1P Surion
Envergure : 15.80 m diamètre du rotor principal
Longueur : 19.00 m
Hauteur : 4.52 m
Motorisation : 2 turbine Samsung T700-701K
Puissance totale : 2 x 1915 ch.
Armement : 1 mitrailleuse multitube Minigun tirant en sabord latéral
Charge utile : 15 à 18 soldats équipés.
Poids en charge : 8725 kg
Vitesse max. : 255 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 3500 m
Distance max. : 550 Km à charge maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du KAI KUH-1 Surion

Profil Couleur

Profil couleur du KAI KUH-1 Surion

Vidéo

Présentation officielle du Surion

A voir également

0
Le Comanche provient d'une demande veille de 20 ans de l'U.S. Army, le programme LHX (Light Helicopter Experimental), concernant un hélicoptère biplace de reconnaissance...

0
L’origine du Mil Mi-2 remonte au souhait des ingénieurs de Mil de monter des turbomoteurs sur une cellule de Mil Mi-1, alors équipé d’un...

0
Le programme EC 725 trouve son origine dans une demande de l’armée de l’Air pour un hélicoptère spécifiquement conçu pour les missions de sauvetage...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

CONTENUS SIMILAIRES