Kugisho B4Y ‘Jean’

Kugisho B4Y ‘Jean’


Fiche descriptive

Appareil : Kugisho B4Y ‘Jean’
Constructeur : Dai Ichi Kaigun Koku Gijutsu Sho
Désignation : B4Y
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Jean
Variante :
Mise en service : 1936
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Torpilleur/bombardier léger embarqué

Histoire

Kugisho B4Y ‘Jean’ :
Un appareil anachronique

Au milieu des années 30, alors que la plupart des pays industrialisés s’évertuaient à produire les avions les plus modernes et les plus performants, le Japon conservait pour sa force aérienne un état d’esprit encore en rapport avec la fin de la première guerre mondiale. De fait, lorsque le haut commandement de la Marine Impériale adressa une directive au Kugisho (Arsenal technique d’aéronautique navale) de Yokosuka pour la création d’un appareil destiné à remplacer son B3Y1, celui-ci mit au point une machine sans réelle évolution, un intermédiaire dans l’attente d’une hypothétique génération plus avancée.

Le nouvel avion vola pour la première fois en 1935, fut agréé sous la désignation B4Y1 ou type 96, entra en service à la fin de 1936 et fut produit en série dès le début de l’année suivante. L ‘appareil était un monomoteur biplan de construction mixte (structure métal et bois entoilée) à train d’atterrissage classique fixe. Ses trois hommes d’équipage – pilote, radio et mitrailleur – étaient placés dans des cockpits ouverts.

Embarqué sur les porte-avions Akagi, Kaga, Ryujo, Soryu et Hosho, le B4Y1 (code allié « Jean ») fut utilisé au cours du conflit sino-japonais sans que son aspect et ses performances, apparemment plus en rapport avec la première guerre mondiale, ne le fassent remarquer de façon notable. Faute de lui trouver rapidement un successeur de conception plus moderne, on continua donc à l’employer pendant que parvenaient enfin au sein des unités son remplaçant le Mitsubishi B5M « Mabel ». Au début de la guerre dans le Pacifique, après l’attaque de Pearl Harbor, le porte-avions Hosho était le dernier à disposer encore de Yokosuka « Jean ». Ces appareils furent alors débarqués et rejoignirent les autres à terre pour être utilisés comme avions d’entraînement avancé.

La production totale de B4Y1, de 1935 à 1938, fut de 205 exemplaires répartis comme suit : – 5 (prototypes) par le Kugisho de Yokosuka (1935/1936) ; – 37 par Nakajima (1937/1938) ;- 135 par Mitsubishi (1937/1938) ;- 28 par le Kaigun Kokusho de Hiro.

Le B4Y « Jean » est l’exemple type de la construction aéronautique nippone des années 30 : un avion nouveau issu d’une conception vieille de quinze à vingt ans, déjà désuet à sa sortie d’usine. Il faudra encore un peu de temps au Japon pour se remettre brutalement au niveau des autres nations modernes, mais il ne pourra jamais compenser totalement ce retard de début.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Kugisho B4Y 'Jean'
Envergure : 15.00 m
Longueur : 10.15 m
Hauteur : 4.36 m
Motorisation : 1 moteur Nakajima Hikari 2 radial
Puissance totale : 1 x 840 ch.
Armement : 1 mitrailleuse de 7.7mm
1 torpille de 800 Kg ou 500 Kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 3600 kg
Vitesse max. : 278 km/h
Plafond pratique : 6000 m
Distance max. : 1475 Km
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Kugisho B4Y  ‘Jean’

Profil Couleur

Profil couleur du Kugisho B4Y  ‘Jean’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Le SB2U fut parmi les premiers avions de reconnaissance armée et de bombardement, entièrement métallique, à équiper les porte-avions de l’U.S. Navy. Il représenta...

0
Le Cant Z.1007 Alcione (Martin-pêcheur) fut conçu à partir de 1935. Le prototype, conçu par l'ingénieur Filipo Zappato, se présentait comme un bombardier trimoteurs...

0
Durant l'entre deux guerres l'US Navy fit voler plusieurs types différents de bombardiers, du plus léger au plus lourd, certains destinés à des missions...