Lavotchkin LaGG-3

Lavotchkin LaGG-3


Fiche descriptive

Appareil : Lavotchkin LaGG-3
Constructeur : Lavotchkin S. A.
Désignation : LaGG-3
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur, intercepteur, avion d'appui, avion d'escorte

Histoire

Lavotchkin LaGG-3 :
L'intercepteur en bois

L’engagement militaire et technique de l’Union Soviétique en soutien des Brigades Internationales permit à Moscou d’établir certaines doctrines quant à l’utilisation de matériels de guerre. L’arme aérienne ne fit pas exception, notamment par les enseignements tirés de l’intervention des Polikarpov I-16. En effet, les combats aériens qui opposèrent ces petits monomoteurs aux chasseurs allemands et italiens démontrèrent la nécessité pour les VVS (forces aériennes soviétiques) de disposer d’intercepteurs plus modernes. C’est dans cet état d’esprit que le bureau d’étude Lavotchkin lança en 1938 l’étude d’un nouvel intercepteur à même de tenir tête aux meilleurs appareils dans le monde.

Afin de mener à bien cette tâche, l’avionneur Lavotchkin chargea deux ingénieurs, Gorbounov et Goudkov, de concevoir un tel avion. Ils se penchèrent alors sur une construction extrêmement économique. L’avion, d’une architecture très classique pour l’époque, était entièrement construit en bois à l’exception des gouvernes de direction qui étaient en métal entoilé. Cette matière très abondante avait alors l’avantage d’être très peu onéreuse. Le programme reçu la désignation I-22.

L’I-22 se présentait comme un monoplan monoplace monomoteur à aile basse cantilever disposant d’un cockpit fermé et d’un train d’atterrissage classique trois points escamotable. Son armement tournait autour d’une combinaison entre canon et mitrailleuses. L’avion était mû par un moteur Klimov en V  de 870 ch. L’I-22 effectua son vol inaugural le 30 mars 1940 alors que l’URSS était déjà entrée en guerre. L’avion montra quelques signes de faiblesses notamment autour du moteur et les ingénieurs greffèrent un nouveau moteur du même type mais d’une puissance de 1240 ch. Sous cette forme le prototype fut rebaptisé I-301. A cette époque, le nouveau chasseur Lavotchkin était considéré par Moscou comme supérieur aux chasseurs occidentaux Morane-Saulnier MS-406 et Hawker Hurricane.

L’I-301 entra en service sous la désignation de LaGG-3 en janvier 1941. Ces machines ne tardèrent pas à connaitre le feu. En juin de la même année, ils se mirent à affronter leur terrifiant ancien allié : la Luftwaffe. Lorsque le Fürher fit ordonner à ses troupes d’attaquer l’URSS, il pensait que cette attaque serait d’un type Blitzkrieg comme en Pologne ou en France, mais ce fut une autre affaire. Plusieurs régiments de chasse volant sur LaGG-3 se trouvèrent face aux Messerschmitt Bf-109 allemands. Malgré leur construction en bois, la vitesse et la maniabilité du chasseur firent merveilles contre ses adversaires.

A partir de mars 1943, les LaGG-3 laissèrent progressivement les missions d’interception aux Bell P-39 et Yakovlev Yak-3 plus maniables. Ce fut le début d’une deuxième vie pour cet intercepteur qui devint ainsi un avion d’escorte et d’accompagnement pour les bombardiers Illyushin Il-2 et Douglas A-20 des VVS. Ils remplirent cette mission jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, se taillant ainsi une réputation d’avion très robuste, notamment contre les tirs de la Flak, la fameuse DCA allemande.

Le LaGG-3 ne fut livré à aucun autre client que l’Union Soviétique, mais une dizaine d’appareils tombèrent entre les mains de l’Illmavoimaat, la force aérienne finlandaise, qui les utilisa pour des missions de chasse et d’entrainement. La Finlande conserva ses chasseurs Lavotchkin jusqu’en 1950. La production du LaGG-3 prit fin en juin 1942 après la construction de plus de 6 500 exemplaires. Plusieurs appareils servirent à l’élaboration du La-5, l’avion qui lui succéda sur les chaines de montage.

Le LaGG-3 peut être considéré comme le premier chasseur véritablement moderne construit en Union Soviétique, et comme l’avion qui permit, en attendant mieux, de tenir tête aux forces allemandes. Moins célèbre que le Yak-9 ou que le MiG-3, il peut toutefois être considéré comme un chasseur typiquement soviétique : simple, fiable, solide, correctement armé, et facile d’entretien.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Lavotchkin LaGG-3
Envergure : 9.80 m
Longueur : 8.90 m
Hauteur : 3.22 m
Motorisation : 1 moteur en V Klimov M-105PF
Puissance totale : 1 x 1240 ch.
Armement : un canon de 20mm
2 mitrailleuses de 12.7mm
possibilité d'emport de six roquettes antichars RS-82
Charge utile :
Poids en charge : 3280 kg
Vitesse max. : 560 km/h à 3000 m
Plafond pratique : 9600 m
Distance max. : 650 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Lavotchkin LaGG-3

Profil Couleur

Profil couleur du Lavotchkin LaGG-3

Vidéo

Lavochkin-Gorbunov-Goudkov LaGG-3

A voir également

0
Le Nakajima J1N1 fut conçu en 1938 suite à une demande de la Marine Impériale Japonaise pour un chasseur bimoteur d'escorte à long rayon...

0
Chasseur léger de très grande qualité, le VG-33 fut réalisé par la firme Arsenal de l'Aéronautique et appartint à cette génération d'appareils dont la...

0
Au même titre que le Spitfire de la RAF, le Bf 109 est l'une des figures emblématiques de la chasse durant la WW2. Il...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.