FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Lockheed MC-130 Combat Talon
Constructeur : Lockheed Aircraft Corporation
Désignation : MC-130
Nom / Surnom : Combat Talon
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1967
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Infiltration-exfiltration de commandos, soutien aux opérations spéciales, ravitaillement en vol.

HISTOIRE

Lockheed MC-130 Combat Talon :
Au service des forces spéciales américaines”

Si l’aviation de soutien aux opérations spéciales est réellement née durant la Seconde Guerre mondiale au travers de Focke-Wulf Fw 200 allemands et de Westland Lysander britanniques c’est à proprement parlé la guerre froide qui amena la réalisation des premiers avions réellement dédiés à ces missions à très haut risque. Et l’une des premières véritables réussites dans le domaine est un quadrimoteur à turbopropulseurs directement dérivé du Lockheed C-130 Hercules et adapté aux missions d’infiltrations et d’exfiltrations : le MC-130 Combat Talon.

C’est durant la guerre du Vietnam que les militaires américains demandèrent au Pentagone de développer un avion spécialement destiné aux infiltrations et exfiltrations de commandos et d’agents de renseignement loin derrière les lignes ennemies. Les avions en question devaient pouvoir voler très bas sans avoir à se soucier de la chaîne de détection radar. Le programme de développement de l’avion fut confié aux Skunk Works, l’ultra-secret bureau d’étude de l’avionneur Lockheed.

Un avion-cargo Lockheed C-130E fut alors prélevé sur les stocks de l’US Air Force et adapté à la va-vite au cahier des charges. Un radar de cartographie et de navigation AN/APQ-92 fut installé dessus. Cet équipement était déjà en dotation dans l’aéronavale sur Grumman A-6A Intruder. Ce radar permettait à l’avion de transport de voler au plus bas et de se repositionner en permanence. Par ailleurs le nouvel avion disposait d’un système d’alerte radar AN/ALR-45. Ayant réalisé son premier vol en 1966 il entra en service l’année suivante.
Trois autres C-130E furent modifiés et ces avions reçurent la désignation de MC-130E Combat Talon.

Entre 1968 et 1971 quatorze autres exemplaires, construits à neufs, furent eux aussi assemblés. Mais déjà les Skunk Works travaillaient sur une deuxième version, et non des moindres puisque sur celle-ci, désignée MC-130H Combat Talon II, tout avait été pensé dès le départ comme un nouvel avion. C’est au milieu des années 1980 que cette version fit son entrée dans les rangs de l’US Air Force avec une particularité cette fois : la capacité de voler également à très haute altitude afin de faciliter l’infiltration sous voile. Une spécificité rare dans les forces aériennes contemporaines.
Dans le même temps Lockheed développa une version également dérivée du C-130H et désignée MC-130P Combat Shadow. Proches dans leur définition des Lockheed HC-130 Combat King ces MC-130P sont en effet aptes au ravitaillement en vol des hélicoptères Sikorsky MH-53J Pave Low mais également les (alors) ultra-modernes MH-60G Pave Hawk.
Cependant les MC-130P sont incapables de voler à très haute altitude.

Il fallut attendre le début du vingt-et-unième siècle pour que Lockheed-Martin mette en chantier deux nouvelles versions. D’abord le MC-130W Combat Spear spécialement destiné au remplacement des MC-130E et aptes eux aussi aux opérations à très basse altitude. Mais surtout apparut le MC-130J Commando II dédié lui au remplacement des MC-130H et basé sur le C-130J Super Hercules. Lockheed-Martin a également développé le MC-130W2 Dragon Spear, en fait beaucoup plus proche dans sa définition de l’AC-130 Spectre.

Si les missions des différentes versions du Lockheed MC-130 sont encore bien souvent couvertes par le secret défense on sait néanmoins que de tels avions ont été engagés depuis la guerre du Vietnam dans tous les engagements majeurs et mineurs des États-Unis. Libération des otages américains en Iran en 1979-1980, invasion du Panama en 1989, la guerre du Golfe en 1990-1991, la Somalie en 1993, tentative de récupération de l’épave du F-117 Night Hawk abattu en Serbie en 1999, invasion de l’Afghanistan en 2001-2002, et plus encore.

Même s’il n’a officiellement jamais été exporté le Lockheed MC-130 pourrait bien avoir été vendu dans des versions «allégées» aux deux principaux alliés de l’US Air Force : la Royal Air Force et l’Armée de l’Air. Ainsi les deux C-130J-30 achetés par la France sont fréquemment présentés comme des «presque Commando II».

Seuls avions de soutien aux opérations spéciales aussi polyvalents les Lockheed MC-130 sont de véritables symboles de la puissance de feu américaine. Certains exemplaires d’ancienne génération sont actuellement préservés dans des musées aux États-Unis.

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Lockheed MC-130H Combat Talon II
Envergure : 40.41 m
Longueur : 30.40 m
Hauteur : 11.74 m
Motorisation : 4 turbopropulseurs Allison T56-A-15
Puissance totale : 4 x 4978 ch.
Armement : Aucun.
Charge utile : jusqu'à 52 commandos équipés.
Poids en charge : 70307 kg
Vitesse max. : 485 km/h en croisière maximale.
Plafond pratique : 15550 m
Distance max. : 4800 Km avec réserves de sécurité.
Equipage : 8
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Lockheed MC-130 Combat Talon

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Lockheed MC-130 Combat Talon


Publicité

VIDÉO

Décollage d'un MC-130J Commando II