Lockheed SR-71 Blackbird

Lockheed SR-71 Blackbird


Fiche descriptive

Appareil : Lockheed SR-71 Blackbird
Constructeur : Lockheed Aircraft Corporation
Désignation : SR-71
Nom / Surnom : Blackbird
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1966
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion espion à haute altitude

Histoire

Lockheed SR-71 Blackbird :
l'avion-espion américain des années 70-80

Les survols de reconnaissance de l’USSR furent officiellement abandonnés par le président Eisenhower depuis l’affaire du U-2 en 1960. A cette époque Lockheed procédait au développement de trois appareils capables de dépasser Mach 3 : l’A-12, le F-12 et le SR-71. L’A-12, appareil de reconnaissance, fut utilisé par la CIA jusqu’à l’arrivée du SR-71. Le F-12, appareil d’interception de fut jamais produit en série.

Entré en service en 1966, le Lockheed SR-71A s’inscrivait dans la lignée du Lockheed A-12, un avion-espion développé dans le plus grand secret par le constructeur américain. Capable d’opérer à prés de Mach 3, à l’altitude de 26.000 m, le SR-71A était propulsé par des réacteurs qui fonctionnaient comme des statoréacteurs au nombre de Mach élevé. Il était capable d’emporter des capteurs divers dans des cônes de nez interchangeables ou dans les flancs de son fuselage, en fonction des objectifs sur lesquels il intervenait. Les excellentes performances accréditées au Blackbird ne sont pas dues au hasard, les cônes d’entrées d’air des réacteurs à orientation automatique, pilotage automatique, voilure en delta, alliages de titane, etc…firent que le SR-71 fût en son temps un appareil aux performances hors du commun.

Les appareils de ce type servirent au sein du 9th Strategic Reconnaissance Wing, basé à Beale AFB. Plusieurs détachements furent constitués en vue d’opérer à la périphérie de la Chine et de l’Union soviétique, depuis Okinawa et le Royaume-Uni. Tout ce que l’US AirForce a consenti à dire sur le sujet des capteurs du Blackbird est qu’il est capable de surveiller une superficie de 260000 km² par heure.

Quel que soit l’angle sous lequel on l’observe, le SR-71A est un avion étrange. Ses formes aérodynamiques étaient parfaitement adaptées aux très hautes performances qu’il affichait. Alimentés par un complexe système d’entrées d’air, ses réacteurs J58 fonctionnaient comme des statoréacteurs au nombre de Mach élevé. Des entrées auxiliaires permettaient de réguler l’écoulement d’air dans les moteurs.

Le Blackbird a été retiré du service en 1990, mais a été a été réactivé quelques temps après et ce jusqu’en 1998 !

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Lockheed SR-71A Blackbird
Envergure : 16.95 m
Longueur : 32.74 m
Hauteur : 5.64 m
Motorisation : 2 turbo-statoréacteurs Pratt & Whitney JT11D-20B
Puissance totale : 2 x 14740 kgp.
Armement : 4 missiles air-air Hugues AIM-47A
capteurs électroniques, optiques, infrarouges, radar
Charge utile : -
Poids en charge : 77100 kg
Vitesse max. : 3660 km/h à 24000 m
Plafond pratique : 25000 m
Distance max. : 4800 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Lockheed SR-71 Blackbird

Profil Couleur

Profil couleur du Lockheed SR-71 Blackbird

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
À la fin des années 30 alors que la Seconde Guerre mondiale se profilait de plus en plus en Europe et que le Japon faisait...

0
Lorsqu'il fit son apparition au début des années 30 dans le paysage aéronautique civil, le monoplan allemand Heinkel He 70 marqua profondément les esprits....

0
Début 1939, l'état major canadien fit savoir qu'il recherchait un nouveau type de bombardier léger de reconnaissance maritime destiné à la surveillance et à...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.