Martin PBM Mariner

Martin PBM Mariner


Fiche descriptive

Appareil : Martin PBM Mariner
Constructeur : Glenn L. Martin Company
Désignation : PBM
Nom / Surnom : Mariner
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Hydravion de patrouille océanique

Histoire

Martin PBM Mariner :
un hydravion omniprésent

La conception du Martin PBM Mariner commenca en 1937 pour répondre à une exigence de la marine américaine pour un hydravion bimoteur de patrouille à grand rayon d’action destiné à remplacer le PBY Catalina.

Le prototype PBM vola la première fois en 1939. Les moteurs étaint montés dans de grandes nacelles qui ont inclus les compartiments d’armes qui pourraient porter des bombes ou des grenades sous-marines. Il se caractérisait par une voilure en mouette et une coque très profonde. Les essais entraîneront une modification importante des empennages. Malgré sa vitesse maximale de 340 km/h, l’appareil était apprécié des équipages pour son confort et pour l’armement dont il disposait. En plus des patrouilles océaniques, y compris de nuit, les Mariner réalisèrent des missions de sauvetage et de transport des blessés.

Les 20 PBM-1 de série arrivèrent en flottille en septembre 1941. La principale série du Mariner fut le PBM-3 produit à 677 exemplaires. Une cinquantaine d’appareils servirent de transporteurs pour ravitailler les bases anti-sous-marines installées au Caraïbes jusqu?au Brésil.

Le 30 juin 1942, un PBM-1 coula le sous-marin U-158 au large des Bermudes ; ce fut la première victime d’un hydravion américain. Les PBM-3R arrivèrent en formation opérationnelle en avril 1942. Tandis que les PBM-3C, 3D et 3S sont déployés sur l’Atlantique pour participer activement à la guerre des convois. Ils possédaient un équipement électronique perfectionné pour repérer les sous-marins allemands. Entre mai et août 1943, les Mariner détruisirent 7 sous-marins allemands. Au début 1943, 17 flottilles de Mariner patrouillérent dans l’Atlantique contre une seule dans le Pacifique, mais, à la fin de l’année, 11 flottilles seront déployées sur une hydrobase flottante au large de Saipan pour protéger les forces d’invasion des Mariannes.

Le PBM-3 manquait de puissance pour voler correctement sur un moteur. Le PBM-5, qui lui succède sur les chaînes de montage en septembre 1944, utilisait des moteurs de 2.100 ch. L’appareil volait en croisière à seulement 235 km/h, mais il franchissait 4.000 km avec 1.700 kg de bombes. Il participa à la reconquête des Philippines puis à la prise d’Okinawa.

Au total 1.366 appareils furent construits. Cependant, les Mariner n’ont pas connu le même succès à l’exportation que les Catalina. La R.A.F, leur préféra de nouvelles versions du Sunderland. Les Australiens les ont utilisés ensuite et l’U.S. Navy versera des appareils de surplus aux Pays-Bas, à l’Argentine, à l’Uruguay et aux U.S. Coast Guards.

Par la suite, les PBM-5A ont fait partie des premiers appareils à combattre en Corée. Au milieu des années cinquante, ils ont disparu au profit du Martin P5M Marlin, et les Coast Guards les ont rayés des contrôles en 1958.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Martin PBM-3 Mariner
Envergure : 35.97 m
Longueur : 24.38 m
Hauteur : 8.38 m
Motorisation : 2 moteurs Wright R 2600-12 Cyclone
Puissance totale : 2 x 1700 ch.
Armement : 7 mitrailleuses de 12.7mm
charge offensive 907 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 26310 kg
Vitesse max. : 319 km/h à 3960 m
Plafond pratique : 5150 m
Distance max. : 3440 Km
Equipage : 7 à 8
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Martin PBM Mariner

Profil Couleur

Profil couleur du Martin PBM Mariner

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Dès 1915, les responsables de la société Hansa-Brandeburg plaident auprès des amiraux allemands la cause des hydravions de chasse. L'idée de cette jeune entreprise...

0
Inspiré par le succès du G-21 Goose durant la seconde guerre mondiale, l’US Navy sollicita l’avionneur Grumman afin de concevoir un avion de taille...

0
L'un des plus grands hydravions à coque de la Seconde Guerre mondiale, le Sunderland se présentait comme la version militaire de l'hydravion " C...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.