Max Holste MH.1521 Broussard

Max Holste MH.1521 Broussard


Fiche descriptive

Appareil : Max Holste MH.1521 Broussard
Constructeur : Société des Avions Max Holste
Désignation : MH.1521
Nom / Surnom : Broussard
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1954
Pays d'origine : France
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de liaison et d'observation

Histoire

Max Holste MH.1521 Broussard :
le précieux auxiliaire multi-fonctions

En 1950, Max Holste entreprit l’étude d’un avion à tout faire sous tous les climats, de conception simple et de fabrication aisée, dont l’issue donna naissance au MH.150. L’Armée de Terre manifesta son intérêt pour un appareil destiné à l’observation d’artillerie, et le constructeur adapta sa réalisation au cahier des charges exigé, en créant le MH.152, doté d’un moteur Salmson-Argus de 220 Ch. Bien que sous-motorisé, l’engin était prometteur, et l’état-major de l’ALAT demanda avec insistance le développement d’un avion national de servitude multi-rôles , plus « musclé », plus « personnel » et donc bien distinct de la référence communément admise, le De Havilland Canada DHC-2 Beaver.

En fonction de ces divers critères, la firme mit au point un monomoteur entièrement métallique, à aile haute mâtée, à double dérive –disposition inhabituelle à l’époque sur ce type d’appareil – et train d’atterrissage classique fixe particulièrement robuste, qui permettait un pilotage à la fois précis à vitesse réduite et sans grande difficulté pour se poser, même sur une piste non aménagée ou pour un personnel peu qualifié. Il fut équipé d’un ancien moteur Pratt & Whitney R. 985 radial à refroidissement par air de 450 Ch, conçu dans les années 30, que la firme américaine remit en fabrication spécialement pour la circonstance. Désigné MH.1521 « Avion de brousse », le prototype vola pour la première fois le 17 novembre 1952 à Reims-St Léonard, aux mains du pilote Pierre Henry et de Max Holste, et acquit alors son véritable surnom de Broussard.

En avril 1953, l’état-major de l’Armée manifesta à nouveau son intérêt pour ce type de machine et envisagea une commande de 400 exemplaires qui pourraient satisfaire ses besoins, notamment en Indochine. La guerre y prit fin l’année suivante, mais le constructeur, sûr de la qualité de son avion, prit l’initiative d’en commencer une production en série de 20 appareils dont le succès immédiat lui valut un contrat militaire en décembre 1953.

La fiabilité, la maniabilité, la robustesse, le peu d’entretien nécessaire et la polyvalence du Broussard le destinèrent à une grande variété d’usages, tant civils (dans le domaine agricole ou le loisir et le sport) que militaires : liaison, avec 6 sièges de passagers ; poste de commandement volant, avec un équipement radio ; observation, avec appareils photos embarqués ; sanitaire, avec une ou deux civières ; mitrailleur, avec arme automatique MAC 52 ; lance-grenades, ou largage de parachutistes. Il fut par conséquent employé de manière intensive et avec toute satisfaction au cours de la guerre d’Algérie. Un prototype militaire muni de becs de bord d’attaque fut testé pour améliorer les qualités de décollage et atterrissage courts (MH.1522M), dont le premier vol eut lieu le 11 février 1958, mais il n’y eut pas de développement ultérieur.

La production du Max Holste MH.1521 Broussard cessa le 6 décembre 1961 avec un total de 378 exemplaires, dont 47 civils qui obtinrent un grand succès au service d’utilisateurs français ou étrangers. Les autres, tout aussi appréciés, furent employés par l’Armée de l’Air (de 1956 à 1987), l’ALAT (de 1957 à 1993), quelques uns par la Marine (de 1957 à 1970), et par la DGA, dernier utilisateur d’état, à partir de 1968. Par ailleurs, une cinquantaine fit carrière dans les armées de divers pays, essentiellement africains

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Max-Holste MH.1521 Broussard
Envergure : 13.75 m
Longueur : 8.65 m
Hauteur : 3.65 m
Motorisation : 1 moteur Pratt & Whitney R. 985-AN.1 radial
Puissance totale : 1 x 450 ch.
Armement : -
Charge utile : -
Poids en charge : 2700 kg
Vitesse max. : 270 km/h
Plafond pratique : 4800 m
Distance max. : 1260 Km
Equipage : 1 ou 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Max Holste  MH.1521 Broussard

Profil Couleur

Profil couleur du Max Holste  MH.1521 Broussard

Vidéo

Arrivée d'un Broussard

A voir également

0
Dans les années 50, le Royaume Uni fût, à l'instar de la France, engagé dans divers conflits de décolonisations à travers le monde et...

0
Durant la Seconde Guerre Mondiale l'isolement géographique des Etats-Unis obligea le pays à se doter d'une flotte importante d'avions de transport afin de soutenir...

0
Pilatus se lança dans la construction du PC-6 en 1957, afin de trouver un successeur au P-3 d’entraînement. Les principales caractéristiques du PC-6 sont...