Messerschmitt Me 210

Messerschmitt Me 210


Fiche descriptive

Appareil : Messerschmitt Me 210
Constructeur : Messerschmitt GmbH
Désignation : Me 210
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur lourd, chasseur-bombardier.

Histoire

Messerschmitt Me 210 :
Le Zerstörer raté

Durant la Seconde Guerre mondiale les pilotes de chasse de la Luftwaffe volaient sur de nombreux types d’avions. Parmi ceux ci figuraient les Zerstörers, des chasseurs lourds capables d’attaquer des boxes entiers de bombardiers alliés. Ces avions étaient exclusivement des bimoteurs, disposant d’un puissant armement, et souvent rapides et maniables ; autant dire une plaie pour les Américains et les Britanniques. Ils furent parmi les meilleurs avions de combat de la guerre, mais comme souvent avec une règle il y a une exception, un Zerstörer raté, le Messerschmitt Me 210.

C’est en 1937, alors que l’Allemagne nazie était engagée aux côtés des forces franquistes en Espagne, que la Luftwaffe fit savoir à plusieurs ingénieurs et avionneur dont Willy Messerschmitt qu’elle recherchait un nouveau chasseur lourd du type Zerstörer à même de remplacer tôt ou tard le Messerschmitt Bf 110. Ce chasseur était en effet alors le principal avion de combat de ce type en service en Allemagne. Malgré des qualités indiscutables les aviateurs envisageaient déjà sa fin de carrière.

L’avant projet que Messerschmitt présenta au RLM portait la désignation de P.1060, et tranchait radicalement avec ce qui se faisait alors en Europe. A première vue les plans présentaient une architecture assez classique, avec deux moteurs et une aile basse. Un armement offensif composé de canons et de mitrailleuses tirant vers l’avant, rien d’original.  Sauf qu’en y regardant de plus près la partie arrière du fuselage possédait elle aussi un armement. Deux mitrailleuses à commandes électriques, les FDSL 131. Il s’agit de MG131 d’un calibre unitaire de 13mm disposant d’un débattement de 65° vers le haut et le bas. Par ailleurs une soute à bombes était prévue au niveau du nez de l’avion, sous le cockpit.

La décision politique de commander le P.1060 revint à Ernst Udet. Cependant plusieurs généraux allemands avaient souligner le fait que les FDSL 131 représentaient un risque en vol, notamment lors des combats rapprochés. C’est la raison pour laquelle un autre avion fut commandé en même temps, un appareil très innovant mais néanmoins plus conventionnel, l’Arado Ar 240.
Finalement le P.1060 devint Me 210.

La mise au point du premier prototype fut plus longue que prévue, et beaucoup voyaient déjà en lui un cuisant échec. D’autant que les ingénieurs de chez Arado travaillaient plus vite sur l’Ar 240. Finalement le prototype Me 210 V1 réalisa son premier vol le 2 septembre 1939 dans une indifférence quasi générale en Allemagne. Il faut dire que les forces armées du pays venaient d’envahir la Pologne, et que la France et le Royaume Uni se préparaient à lui déclarer la guerre.

Les premiers essais en vol furent catastrophiques. L’avion était trop court, sous motorisé, et avait une curieuse tendance à décrocher, et ce à n’importe quelle vitesse. Mais l’Allemagne était en guerre, et elle avait un besoin urgent en Zerstörers. Donc on passa outre ces graves défauts, on les corrigea, et on ordonna qu’un premier lot d’avions soit livrés rapidement. Sur le deuxième prototype il faut remarquer que l’empennage double dérive avait laissé la place à un plus classique. Au total neuf prototypes (V1 à V9) furent assemblés, et quatre d’entre eux finirent au tapis. Même les pilotes d’essais rechignaient à voler dessus.

Cependant l’avion entra en service dans la Luftwaffe en décembre 1941. Les premiers vols étaient destinés à la transformation opérationnelle des pilotes de Bf 110. Et ceux ci ne furent pas tendres avec le Me 210. Pour eux l’avion était clairement raté. Dans les quatre premiers mois de service rien moins de 27 avions furent perdus, causant la mort de onze équipages. Les équipages allemands lui trouvèrent même un surnom peu glorieux, le « fliegender sarg » c’est à dire le « cercueil volant ».

Pourtant l’avion fut engagé en juin 1941 contre la chasse soviétique. Face aux chasseurs légers de l’Aviation du Front, tels les Polikarpov I-16 les Me 210 se firent laminer. A tel point qu’ils ne furent jamais employé autrement que comme chasseurs d’appui, aux côtés des Bf 110.
A la même époque apparu le Me 210 A1 de chasse-bombardement, capable d’emporter une tonne de bombes en soutes. Quelques uns furent employés au-dessus de Stalingrad en renfort des Junkers Ju 88 déjà présents dans la région.

Outre la Luftwaffe l’avion fut employé par la Hongrie. Dans ce pays un total de 272 exemplaires fut assemblé sous la désignation de Me 210 Ca1. Similaires aux A1 ils étaient aptes à des bombardements en piqué. La Hongrie les employa contre l’URSS et les Britanniques.

En 1943 Messerschmitt développa une version à envergure accrue, désignée Me 310. Cependant il ne dépassa pas le stade du prototype statique. L’avionneur était déjà engagé sur un avion plus évolué, le Me 410 Hornisse.
Le Messerschmitt Me 210 demeure le plus gros échec du constructeur durant la guerre. A aucun moment il ne sembla inquiéter les Alliés, et même après les essais réalisés sur l’un d’entre eux par la Royal Air Force en 1945.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Messerschmitt Me 210 A1
Envergure : 16.39 m
Longueur : 12.13 m
Hauteur : 5.21 m
Motorisation : 2 moteur Daimler-Benz DB 601F
Puissance totale : 2 x 1350 ch.
Armement : 2 canons de 20mm
2 mitrailleuses de 13mm
2 mitrailleuses de 7.92mm
1000 kg de bombes.
Charge utile :
Poids en charge : 10690 kg
Vitesse max. : 570 km/h à 5900 m
Plafond pratique : 7750 m
Distance max. : 1800 Km à charge maximale avec réserves de carburant de 2400 litres.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Messerschmitt Me 210

Profil Couleur

Profil couleur du Messerschmitt Me 210

Vidéo

Vidéo de propagande du Me 210

A voir également

0
Le Beaufighter a été conçu pour jouer le rôle de chasseur lourd à long rayon d'action et possède de nombreuses similitudes en commun avec...

0
Le I-16 présentait quelques ressemblances avec le Gee Bee, un avion de course américain apparu en 1932. Le Polikarpov I-16, qui fit son premier...

0
Selon une directive de la Force Aérienne Royale Yougoslave, la firme Ikarus, à Novi Sad, entreprit en 1934 la conception d'un chasseur monoplace dont...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

CONTENUS SIMILAIRES