Mikoyan MiG-29 ‘Fulcrum’

Mikoyan MiG-29 ‘Fulcrum’


Fiche descriptive

Appareil : Mikoyan MiG-29 ‘Fulcrum’
Constructeur : Mikoyan
Désignation : MiG-29
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Fulcrum
Variante :
Mise en service : 1983
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Chasseurs modernes et actuels
Rôle et missions : Chasseur

Histoire

Mikoyan MiG-29 ‘Fulcrum’ :
le dernier des chasseurs "soviètiques"

Le MiG-29 fut repéré pour la première fois par un satellite de reconnaissance américain au centre d’essais de Ramenskoye en 1977. Les premières allusions à cet avion eurent lieu dans la presse occidentale en 1979 après qu’il ait reçu le nom de code « Ram-L » même si des rumeurs évoquant un équivalent aux F-16 et F-18 américains circulaient depuis quelques années. Son premier vol eu lieu le 6 octobre 1977. Le MiG-29 ne fut pourtant présenté au public qu’en janvier 1986 quand six machines passèrent quatre jours en Finlande. Cette visite confirma les données du satellite si on omet l’estimation de la taille de l’avion inférieure de près de 8%.

Le MiG-29 possède d’impressionnantes entrées d’air et des ailes munies d’apex, celle de gauche abritant également un canon de 23mm. Un système d’entrées d’air auxiliaires existe au dessus des entrées principales et demeure fermé au roulage pour éviter l’ingestion de débris par les réacteurs. Le radôme de nez, incliné pour donner une meilleure visibilité au pilote, dispose également d’un radar Doppler à impulsions dont la technologie avait été acquise en Occident grâce à l’espionnage industriel. Il est également doté d’une man?uvrabilité remarquable et de capacités ADAC, pouvant décoller et atterrir sur 500m. Il dispose d’un système de balayage et de poursuite à infrarouges qui lui permet de verrouiller les têtes chercheuses des missiles et de tirer ceux-ci dans toutes les directions grâce au couplage avec un dispositif de pointage analogique dirigé par des capteurs infrarouges. Il possède un système d’aide à l’atterrissage et un détecteur d’alerte radar SO-69 Sirena 3 qui peut classer les menaces par ordre de priorité. Il possède un siège éjectable de type zéro-zéro. Une nouvelle version a vue le jour dotée de tuyères orientables augmentant considérablement sa manoeuvrabilité, le MiG-29SMT.

Destiné à des missions d’interception, de supériorité aérienne et d’attaque au sol, le MiG-29 peut être équipé d’un réservoir additionnel sous le fuselage ainsi que de missiles air-air AA-7, AA-8, AA-9, AA-10 et AA-11, de missiles air-surface AS-7, de roquettes, de bombes, d’armes intelligentes et dispose de capacités nucléaires. Son canon dispose de 170 obus en magasin.

Le MiG-29 équipa les unités de première ligne en 1983 et en 1987 cent cinquante machines avaient été prises en compte par l’armée soviétique. Ils disposent de MiG-29C, de MiG-29UB, version d’entraînement biplacede MiG-29S, version classique mais avec une meilleure électronique. Une version expérimentale, le MiG-29M équipée de commandes de vol électrique, a aussi été testée. Le MiG-29K, version navalisée, fut abandonnée dans les années 80 et se caractérise par des ailes repliables.

Le MiG-29 a été engagé lors de la Guerre du Golfe en 1991, au dessus de la Serbie et pendant le conflit Éthiopie-Érythrée en 1999. Une douzaine ont été abattus sans aucune victoire en contrepartie. Certains y voient le signe révélateur des faiblesses de l’avion. Il semble plus raisonnable d’attribuer ces échecs au manque d’entraînement des pilotes et à l’absence de tout support lors des engagements, les deux premiers ayant de plus été accomplis face à une supériorité numérique et tactique écrasante. Il est très vraisemblable qu’un MiG-29 aux mains d’un pilote entraîné soit un adversaire extrêmement redoutable.

A l’exportation, le MiG-29 remporta rapidement un marché en Syrie où quatre-vingts machines furent perçues à partir d’août 1986. Désignés MiG-30, ces appareils étaient moins sophistiqués car dotés d’une avionique et d’armes moins modernes. L’Inde acheta des MiG-29 en bénéficiant en plus d’une licence de fabrication. L’Irak, Cuba, la Hongrie, l’Iran, la Pologne, la Roumanie, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie et la Corée du Nord en firent également l’acquisition.

Le MiG-29 est aujourd’hui en service dans une quinzaine de forces aériennes. Il a été produit à plus de 1500 exemplaires dont plus de 900 pour l’exportation vers les pays alliés traditionnels de la Russie et quelques nations non alignée comme la Malaisie.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Mikoyan MiG-29 'Fulcrum A'
Envergure : 11.36 m
Longueur : 17.32 m
Hauteur : 4.73 m
Motorisation : 2 turboréacteurs Toumansky R-33D
Puissance totale : 2 x 5000 kgp. (à sec, 2 x 8300 kgp avec PC)
Armement : 1 canon bitube de 20mm
6 missiles
Charge utile : -
Poids en charge : 18000 kg
Vitesse max. : 2445 km/h à 12000 m
Plafond pratique : 17000 m
Distance max. : 1500 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Mikoyan MiG-29  ‘Fulcrum’

Profil Couleur

Profil couleur du Mikoyan MiG-29  ‘Fulcrum’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
En ce début de 21ème siècle deux stratégies différentes s'opposent en matière de domination du ciel : celle préconisée par la France et certains...

0
Le F-22 fut développé par un consortium regroupant Lockheed, Boeing et General Dynamics pour satisfaire les exigences de l'USAF, publiées dans un appel d'offres...

0
Le F-14 Tomcat a été conçu par la firme américaine Grumman pour tenter de gagner les crédits de l’US Navy qui cherchait un nouvel...