Miles M.33 Monitor

Miles M.33 Monitor


Fiche descriptive

Appareil : Miles M.33 Monitor
Constructeur : Miles Aircraft
Désignation : M.33
Nom / Surnom : Monitor
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1945
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Remorqueur de cibles

Histoire

Miles M.33 Monitor :
un échec dû à la guerre

C’est en 1942, conformément à la directive Q.9/42 de l’Air Ministry, que le constructeur Miles étudia un remorqueur de cibles (Target Tug : TT) pour répondre à une demande de la Royal Air Force dans ce domaine bien spécifique. En effet, en pleine guerre et avec la hantise d’attaques aériennes conduisant au débarquement et à l’invasion des troupes allemandes, la Grande-Bretagne voulait épauler son aviation en se dotant d’une DCA de premier ordre dont les artilleurs anéantiraient à coup sûr les avions rapides de l’adversaire.

Un contrat portant sur une production prévisionnelle de 600 exemplaires fut passé le 1er mars 1943, mais, compte tenu de la période troublée et des nécessaires priorités de la guerre dans bien des domaines, la mise au point du nouvel appareil demanda beaucoup de temps et le prototype ne vola pour la première fois que le 5 avril 1944. Désigné M.33 Monitor TT. Mk I, c’était un monoplan bimoteur à fuselage métallique, équipé d’un dôme vitré sur le dessus de la partie arrière, qui pouvait abriter une caméra permettant de filmer la cible et les explosions d’obus l’environnant au cours des exercices de tir. L’aile haute en bois supportait en nacelles les moteurs radiaux à 14 cylindres refroidis par air ainsi que les éléments principaux du train d’atterrissage classique escamotable. En remplacement des habituels treuils électriques, inefficaces aux vitesses supérieures à 250 Km/h, un guindeau hydraulique complétait l’équipement du Monitor, qui atteignait 575 Km/h.

La Royal Navy se montra intéressée par l’appareil dans la mesure où quelques modifications permettraient à la Fleet Air Arm de simuler des attaques par bombardement en piqué sur les navires afin d’en étudier les parades. Une version dotée de freins de piqué, désignée M.33 TT. Mk II commença à sortir des chaînes de montage en mai 1945, à la fin de la seconde guerre mondiale, et la production cessa en octobre de cette même année, à l’entrée en service des 22 exemplaires de série construits, dont 8 pour la FAA. Les avions furent testés et évalués à l’Aeroplane and Armament Experimental Establishment (A&AEE) de la RAF à Boscombe Down jusqu’à 1946 quand, sans avoir véritablement donné satisfaction, déjà dépassés, ils furent remplacés par des De Havilland Mosquito TT. Mk 39. Pour la firme Miles, ce fut un véritable désastre technologique et financier.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Miles M.33 Monitor
Envergure : 17.05 m
Longueur : 14.30 m
Hauteur : 4.95 m
Motorisation : 2 moteurs Wright Cyclone R-2600-31 radial
Puissance totale : 2 x 1750 ch.
Armement : -
Charge utile : -
Poids en charge : 9560 kg
Vitesse max. : 575 km/h
Plafond pratique : 8840 m
Distance max. : 4420 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Miles M.33 Monitor

Profil Couleur

Profil couleur du Miles M.33 Monitor

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Lorsque le Président de la République monte à bord d’un avion de transport de l’Armée de l’Air celui-ci prend immédiatement l’indicatif radio de Cotam...

0
Quand au début des années 1960, les ingénieurs britanniques John Britten et Desmond Norman se lancent dans la conception d'un bimoteur d'affaires et de...

0
Dans la foulée du révolutionnaire Junkers F 13, un petit avion de transport civil lancé en 1919, l’avionneur allemand développa un appareil de taille...