Mitsubishi G3M ‘Nell’

Mitsubishi G3M ‘Nell’


Fiche descriptive

Appareil : Mitsubishi G3M ‘Nell’
Constructeur : Mitsubishi Jukogyo K. K.
Désignation : G3M
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Nell
Variante :
Mise en service : 1936
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier moyen

Histoire

Mitsubishi G3M ‘Nell’ :
les débuts de l'aviation moderne nippone

Jusqu’au début des années 30, le Japon possédait une force aérienne qui datait généralement du premier conflit mondial, à l’effectif réduit et de qualité médiocre. Mais des projets d’expansion territoriale et d’hégémonie sur le continent asiatique, ainsi que l’amorce de progrès technologiques importants en occident, incitèrent les japonais à se lancer à leur tour dans la compétition. En 1933, le futur amiral Yamamoto était directeur du département technique du bureau aéronautique de la Marine Impériale. A ce titre, il était parvenu à convaincre le haut commandement de la nécessité de mettre au point un appareil à long rayon d’action pour épauler, à partir de bases terrestres, les avions embarqués.

La firme Mitsubishi mit au point un des premiers monoplans japonais, un bimoteur à double dérive, entièrement métallique, dont les postes de tir étaient carénés et capable d’emporter une torpille de 800 kg ou l’équivalent en bombes. L’appareil, désigné provisoirement Ka-15, était propulsé par deux moteurs Hiro type 91 et vola pour la première fois en juillet 1935. Il entra en service dès l’année suivante et fut produit à 21 exemplaires. Bien que déjà satisfaisantes, les performances étaient susceptibles d’amélioration ; l’avion fut alors équipé de deux moteurs Mitsubishi Kinsei-3 de 910 Ch et reçut la désignation de G3M-1 (nom de code « Nell » pour les alliés). Il fut produit 34 exemplaires de ce modèle, qui, selon les Japonais, égalait le Bristol Blenheim ou le Tupolev SB-2.

Dans un souci constant d’augmentation de puissance, deux autres modèles, l’essentiel de la production, furent construits : G3M-2, avec des moteurs Kinsei-41 de 1075 Ch et G3M-3, mieux armé, avec des moteurs Tsuisei-51 de 1300 Ch. A noter que la version transport des G3M-1 et G3M-2 devenait L3Y-1 et L3Y-2 (code allié Tina).

La production totale de G3M fut de 1048 exemplaires (636 construits par Mitsubishi et, à partir de 1941, 412 par Nakajima). Bien que réduit à des rôles secondaires à partir de 1943, le vétéran Nell restera en service jusqu’à la fin du conflit.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Mitsubishi G3M-3 Nell
Envergure : 25.00 m
Longueur : 16.50 m
Hauteur : 3.70 m
Motorisation : 2 moteurs Mitsubishi Tsuisei-51 radial
Puissance totale : 2 x 1300 ch.
Armement : 4 mitrailleuses de 7.7mm
1 canon de 20mm
1 torpille de 800 Kg ou équivalent en bombes.
Charge utile : -
Poids en charge : 8000 kg
Vitesse max. : 415 km/h
Plafond pratique : 10300 m
Distance max. : 6200 Km
Equipage : 5 ou 6
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Mitsubishi G3M  ‘Nell’

Profil Couleur

Profil couleur du Mitsubishi G3M  ‘Nell’

Vidéo

Mitsubishi G3M Nell

A voir également

0
Conçu en août 1935, le Whitley fut le principal bombardier en service au sein du Bomber Command à la fin des années trente. Le...

0
La formule du quadrimoteur à doubles nacelles est apparue chez Farman avec les bombardiers F.211 et F212. Un prototype très gros porteur, appelé F.220...

0
L'une des principales missions qu'eurent à accomplir les avions de la Fleet Air Arm durant la Seconde Guerre Mondiale était d'assurer en Grande-Bretagne la...