Mitsubishi G4M ‘Betty’

Mitsubishi G4M ‘Betty’


Fiche descriptive

Appareil : Mitsubishi G4M ‘Betty’
Constructeur : Mitsubishi Jukogyo K. K.
Désignation : G4M
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Betty
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier lourd

Histoire

Mitsubishi G4M ‘Betty’ :
le "Flying Lighter"

Le G4M, « Betty » pour les alliés, était un bombardier terrestre conçu sur le critère principal d’autonomie maximale. De façon à compenser les limitations de tonnage de la flotte de guerre imposées par les traités de Londres et Washington, la marine impériale japonaise avait décidé de soutenir ses opérations navales avec des appareils basés à terre.

Pour effectuer ces missions, le Betty était donc un bombardier à très long rayon d’action, à la structure aussi légère que possible, et avec une capacité de réservoirs alaires, d’une contenance de quelque 5.000 litres. Toutefois ces réservoirs n’étaient protégés par aucun blindage et n’avaient pas de système auto-obturants, d’où l’extrême vulnérabilité de l’appareil qui prenait feu dès qu’il était atteint par un projectile. Les Japonais l’avaient d’ailleurs surnommé Hamaki (Cigare volant).

Le prototype, qui vola pour la première fois à la fin de 1939, après environ deux ans d’études secrètes, était équipé de deux moteurs Mitsubishi Kasei en double étoile de 1.530 ch. Pour réduire la traînée, les bombes ou torpilles étaient transportées à l’intérieur du fuselage de grande section et en forme de cigare. L’aile de grand allongement assurait à la fois une excellente stabilité et une remarquable maniabilité.

La production en série débuta en avril 1941, et les G4M1 furent immédiatement engagés en opérations. Le G4M fut un excellent atout dans le « blitz » que l’armée impériale japonaise engagea dans le Pacifique. Plus de deux cents d’entre eux étaient opérationnels au moment de l’attaque sur Pearl Harbor. Mais c’est le 10 décembre 1941 qu’il entra dans l’histoire. En effet, il participa activement à la destruction du cuirassé britannique de la Royal Navy « Prince of Wales » et croiseur de bataille HMS Repulse. Il continua ses actions en bombardant les installations militaires américaines aux Philippines, et en soutenant la conquête des Indes néerlandaises.

L’armement défensif du Betty comportait une mitrailleuse de 7,7 mm dans le nez et quatre canons de 20 mm, deux sur les côtés, un dans la queue et un derrière l’habitacle. La charge offensive était constituée soit de 1.000 kg de bombes conventionnelles, soit d’une torpille de 800 kg, logée dans la soute à bombes, sans aucune modification extérieure de l’appareil.

Dès que les pilotes américains eurent découvert le point faible du Betty, qu’ils surnommèrent « briquet volant », ils en abattirent en quelques mois plus de 300. Mitsubishi mit alors en chantier la version G4M2, considérablement modifiée, et les vieux G4M1 furent affectés au transport. Le G4M2 était équipé de deux moteurs Mitsubishi 4T Kasei 25, développant 1.850 ch au décollage, atteignait la vitesse de 437 km/h à 4 600 m d’altitude.

Le G4M2a, version perfectionnée, entra en service en plusieurs exemplaires en 1944. Plus tard, apparurent des versions expérimentales, comme le G4M2b, conçu pour le vol à haute altitude avec des moteurs Kasei 27, et le G4M2c avec des moteurs auxiliaires à réaction. Le G4M2c fut modifié pour emporter une bombe volante Yokosuka MXY-7 Ohka, aux mains des fameux kamikazes .La dernière version, le G4M3, possédait des réservoirs mieux protégés, mais son autonomie était réduite ; il ne fut construit qu’à soixante exemplaires.

Bénéficiant de ces améliorations successives, le G4M fut construit à 2.446 exemplaires, toutes versions confondues, cet appareils fut le plus construit de l’aviation de la marine japonaise. Il fut en service pendant toute la durée de la guerre. En 1945, c’est un Betty qui transporta la délégation qui présenta la reddition japonaise.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Mitsubishi G4M1
Envergure : 24.89 m
Longueur : 19.63 m
Hauteur : 6.00 m
Motorisation : 2 moteurs Mitsubishi MK4A Kasei 11
Puissance totale : 2 x 1530 ch.
Armement : 1 canon de 20mm
4 mitrailleuse de 7.7mm
800 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 9500 kg
Vitesse max. : 428 km/h à 4200 m
Plafond pratique : 8840 m
Distance max. : 6030 Km
Equipage : 7
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Mitsubishi G4M  ‘Betty’

Profil Couleur

Profil couleur du Mitsubishi G4M  ‘Betty’

Vidéo

Mitsubishi G4M 'Betty'

A voir également

0
En 1934, l'US Navy fit savoir qu'elle recherchait un nouveau bombardier de reconnaissance pour servir sur ses porte-avions. Le cahier des charges ordonnait que le...

0
Le Dauntless fut très employé durant la guerre du pacifique. Le Dauntless resta pendant près de 4 ans l'uns des principaux avions de combat...

0
Dans les premiers mois de la Seconde Guerre Mondiale la RAF utilisa un nombre important de biplans pour des missions secondaires. Beaucoup de ces...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.