Nakajima B5N ‘Kate’

Nakajima B5N ‘Kate’


Fiche descriptive

Appareil : Nakajima B5N ‘Kate’
Constructeur : Nakajima Hikoki K. K.
Désignation : B5N
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Kate
Variante :
Mise en service : 1937
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier torpilleur

Histoire

Nakajima B5N ‘Kate’ :
le bombardier torpilleur de la flotte du Pacifique

Devenu célèbre à la suite de sa participation à l’attaque sur Pearl Harbor, en décembre 1941, le bombardier torpilleur Nakajima B5N, connu sous le nom de code allié de « Kate », fut conçu en vue de servir sur les porte-avions de la marine japonaise. Il put paraître dépassé en tant que torpilleur en 1941, mais tout autant que le TBF américain ou le Swordfish britannique, tous des appareils remarquables.

Cet avion était issu d’une demande des militaires japonais en 1935 pour un avion torpilleur remplaçant le biplan B4Y1. Il avait été conçu en 1936. Le premier prototype de cet appareil vola en janvier 1937, avec un Hikari 2 en étoile de 800 ch, qui fut remplacé par un Hikari 3 de 840 ch sur la version de série initiale, le B5N1. Ce monoplan à aile basse servi par un équipage de trois hommes possédait un train d’atterrissage escamotable et des lignes d’une remarquable pureté.

Le « Kate » fut utilisé pour des missions de bombardement léger en Chine, et, en 1939, le B5N1 fut remplacé par le B5N2. Cette version améliorée était équipée d’un moteur Sakae 11 plus puissant logé dans un capot plus petit, mais l’armement et la capacité d’emport de bombes étaient inchangés.

Ces appareils coulèrent au cours des douze mois qui suivirent les porte-avions américains Hornet, Lexington et Yorktown. Ces avions étaient cependant assez vulnérables en raison de leur faible vitesse et du manque de blindage pour l’équipage et pour les réservoirs de carburant. Pourvus d’une seule mitrailleuse en guise d’armement défensif et chargés d’une bombe ou d’une torpille volumineuse, les B5N commencèrent cependant à subir des pertes très lourdes et les avions subsistants furent retirés des combats.

La production du B5N, qui se poursuivit jusqu’en 1943, s’éleva à 1.149 exemplaires. Dépassé en 1943, le B5N2 ne fut plus utilisé que pour des patrouilles maritimes et anti sous-marines. Ces B5N « Kate » basés à terre furent équipés de radar de recherche de surface ou de détecteurs d’anomalies magnétiques pour repérer les sous-marins.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Nakajima B5N2
Envergure : 15.52 m
Longueur : 10.30 m
Hauteur : 3.70 m
Motorisation : 1 moteur Nakajima NK1B Sakae 11
Puissance totale : 1 x 1000 ch.
Armement : 1 mitrailleuse de 7.7 mm
1 torpille de 800 kg ou 800 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 4100 kg
Vitesse max. : 378 km/h à 3600 m
Plafond pratique : 8260 m
Distance max. : 980 Km
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Nakajima B5N  ‘Kate’

Profil Couleur

Profil couleur du Nakajima B5N  ‘Kate’

Vidéo

Nakajima B5N2 Kate

A voir également

0
Le G4M, "Betty" pour les alliés, était un bombardier terrestre conçu sur le critère principal d'autonomie maximale. De façon à compenser les limitations de...

0
Alors qu'il faisait partie de l'équipe de développement de Tupolev, Pavel Sukhoi conçut un bombardier monomoteur à aile basse désigné ANT-51. Les essais en...

0
En 1934, l'Air Ministry britannique lança une recherche concernant un bombardier léger diurne capable de remplacer les vieux Fairey Fox. Celle ci se résumait au...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.