Nakajima J1N Gekko ‘Irving’

Nakajima J1N Gekko ‘Irving’


Fiche descriptive

Appareil : Nakajima J1N Gekko ‘Irving’
Constructeur : Nakajima Hikoki K. K.
Désignation : J1N
Nom / Surnom : Gekko
Code allié / OTAN : Irving
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur de nuit

Histoire

Nakajima J1N Gekko ‘Irving’ :
le cousin nippon du Bf 110

Le Nakajima J1N1 fut conçu en 1938 suite à une demande de la Marine Impériale Japonaise pour un chasseur bimoteur d’escorte à long rayon d’action tel le Messerschmitt Bf 110 allemand ou encore le Potez 63 français. Ce chasseur pourra accompagner les bombardiers G3M qui ont un rayon d’action de 2800 à 4500 kilomètres. En 1939, la firme Nakajima obtint le contrat pour la mise au point de ce chasseur sous l’appellation de 13-Shi bimoteur terrestre J1N1. Il fut complété en mars 1941, année où il effectua son premier vol propulsé par deux moteurs Nakajima NKF1 Sakae.

L’armement original de l’appareil consistait en un canon de 20mm et deux mitrailleuses de 7.7mm dans le nez. Il était aussi pourvu de quatre mitrailleuses de 7.7mm situées dans deux tourelles télécommandées sur la partie dorsale arrière. La complexité de ce système de tourelles et les performances générales de l’appareil ne convenant pas à la Marine,il fut décidé de le convertir en avion de reconnaissance en juillet 1942.

Au début de l’année 1943, le commandant Yasuna Kozono de l’escadrille 251 eu l’idée de convertir deux J1N1 inutilisés pour défendre Rabaul contre les attaques nocturne des bombardiers B-17 de l’USAAF. Pour cette mission, les J1N1 furent équipé sur le terrain de deux canons de 20mm tirant obliquement vers l’avant à un angle de 30 degrés sur le fuselage supérieur. Dans ce rôle, il se révéla tout aussi efficace que le Bf 110 allemand et le Heinkel He 219 Uhu. Cette configuration se révéla si efficace que la majorité des J1N1 de reconnaissance furent converti en chasseur de nuit sous la désignation J1N1 Type 11 Gekko (Rayon de Lune).

Étrangement, sans se consulter, les Japonais adoptèrent la même technique que les Allemands pour l’armement de ces chasseurs c’est à dire une paire de mitrailleuses montées obliquement sur le dos et le ventre des appareils ce qui leur permettait de se glisser sous les bombardiers pour les abattre. L’avion devait s’approcher entre 100 à 150 mètres de sa cible avec un décalage de 50 à 70 mètres d’altitude, dans un angle de 30 degrés. Les Gekkos non équipés d’un radar d’interception possédaient aussi un canon fixe de 20 mm.

Ces avions ne tardèrent pas à faire la vie dure aux bombardiers alliés B-24 et B-17 qui bombardaient le territoire national. La première attaque que les B-17 subirent de ces avions fut le 21 mai 1943 lors du bombardement de Rabaul. Par contre ce chasseur de nuit se revela inefficace contre les B-29 qui volaient bien trop rapidement pour lui.

Le Japon avait produit 486 appareils de ce genre, toutes versions confondues, quand la production s’arrêta en 1944. Ce fut trop peu et trop tard pour enrayer la marche victorieuse des alliés qui baptisèrent cet appareil « Irving ». La majorité des J1N1 furent employés comme avion kamikaze à la fin de la guerre? L’enseigne pilote Endo connut un certain succès avec ce type d’appareil ayant réussi à abattre six bombardiers.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Nakajima J1N1-C Gekko 'Irving'
Envergure : 16.98 m
Longueur : 12.18 m
Hauteur : 4.56 m
Motorisation : 2 moteurs Nakajima NK1F Sakae
Puissance totale : 2 x 1130 ch.
Armement : 4 canons de 20mm (2 tirant vers le bas et 2 vers le haut)
Charge utile : -
Poids en charge : 7542 kg
Vitesse max. : 530 km/h à 6000 m
Plafond pratique : 10300 m
Distance max. : 2700 Km
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Nakajima J1N Gekko ‘Irving’

Profil Couleur

Profil couleur du Nakajima J1N Gekko ‘Irving’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Dans un programme de 1943, le haut commandement s'était adressé au constructeur Kawasaki pour donner un successeur au Ki.45 Toryu. Les ingénieurs de la...

0
Au cours de l'été 1941, le haut commandement de l'Armée Impériale demanda à la firme Nakajima de lui fournir un Ki. 43 Hayabusa plus...

0
Conçu à partir du P-36, le prototype du P-40, désigné XP-40, effectua son vol initial en octobre 1938. Plusieurs versions de série turent construites,...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.