North American T-6 Texan

North American T-6 Texan


Fiche descriptive

Appareil : North American T-6 Texan
Constructeur : North American Aviation Inc.
Désignation : T-6
Nom / Surnom : Texan
Code allié / OTAN :
Variante : Harvard
Mise en service : 1938
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement

Histoire

North American T-6 Texan :
l'entrainement des pilotes de la WWII

L’avion d’entraînement avancé T-6 était l’un des avions le plus largement répandu dans l’histoire et était connu comme « le fabricant de pilote » en raison de son rôle important de préparation des pilotes pour le combat. Dérivé du prototype North American Na-16, monoplan à voilure basse et basé sur l’appareil de combat basique BC-1, presque 15.500 Texans ont été construits entre 1938 et 1945.

La production du North American T-6 Texan a coïncidé avec l’expansion de la guerre aérienne et l’engagement des Etats-Unis. En 1940, les heures de vols exigées pour des pilotes de combat gagnant leurs ailes avaient été diminuées jusqu’à 200 heures pendant une période de formation raccourcie de sept mois, dont 75 heures sur l’AT-6. Les différentes versions à l’USAAF furent l’AT-6A (1.847 exemplaires) avec de réservoirs de carburant améliorés, l’AT-6D (4.388 ex.) et At-6F (956 ex.) avec une armature en alliage renforcé et plus léger. La marine américaine a également utilisé cet l’avion intensivement, sous la désignation SNJ.

L’USAAF a obtenu plus de 10.000 AT-6 mais plus de 30 nations alliées l’ont également utilisés. De nombreux pilotes de Spitfire et de Hurricane participant à la bataille d’Angleterre se sont exercés au Canada sur des Harvards, la dénomination britannique de l’AT-6. Pour être conforme aux lois de neutralité, les Harvards étaient construit aux Etats-Unis puis conduits jusqu’à la frontière et poussés en territoire canadien. Alors que la conception du Harvard Mk I (plus de 5.000 ex.) était modelée sur le BC-1, le Mk II avait les améliorations des modèles AT-6. Pendant 1944, la conception d’At-6D a été adoptée par le RAF et a appelé Harvard Mk III.

En 1948, le Texan fut réellement redésigné T-6 car les désignations d’avion AT, BT et PT avaient été abandonnées. Pour satisfaire un besoin d’appui rapproché des forces terrestres dans le conflit coréen, les T-6G ayant une capacité accrue en carburant et une disposition d’habitacle amélioré, ont été utilisés pour des « mosquito missions » repèrant les troupes ennemies et les marquant avec des flumigènes pour l’attaque par des chasseur-bombardiers. Bien que les USA aient retiré le T-6 du service actif vers la fin des années 50, plusieurs nations, comme le Brésil, la Chine, et le Venezuela, ont utilisé « the pilot maker » en tant qu’entraîneur de base dans les années 70. Aujourd’hui, plus de 350 T-6 Texans restent en état de navigabilité.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : North American SNJ-5 Texan
Envergure : 12.81 m
Longueur : 8.99 m
Hauteur : 3.50 m
Motorisation : 1 moteur Pratt & Whitney R-1340-AN-1 Wasp
Puissance totale : 1 x 550 ch.
Armement : -
Charge utile : -
Poids en charge : 2403 kg
Vitesse max. : 330 km/h
Plafond pratique : 6550 m
Distance max. : 1200 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du North American T-6 Texan

Profil Couleur

Profil couleur du North American T-6 Texan

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
En 1979, la Fuerza Aérea Argentina demanda à FMA de concevoir un avion d'entraînement avancé destiné au remplacement de ses biréacteurs Morane Saulnier MS-760...

0
A la fin des années 70, les responsables militaires japonais recherchèrent un avion d'entraînement capable de remplacer les vieux Lockheed T-33 et Fuji T-1,...

0
Il est fréquemment admis que les appareils soviétiques ayant pris part à la Seconde Guerre mondiale n'étaient majoritairement pas équivalent à leurs homologues allemands...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.