Northrop F-15 Reporter

Northrop F-15 Reporter


Fiche descriptive

Appareil : Northrop F-15 Reporter
Constructeur : Northrop Corporation
Désignation : F-15
Nom / Surnom : Reporter
Code allié / OTAN :
Variante : RF-61, F2T-1P, N-20.
Mise en service : 1946
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion de reconnaissance stratégique, d'espionnage aéroporté, bombardier d'eau.

Histoire

Northrop F-15 Reporter :
L'espion américain des premières heures de la Guerre froide

C’est au cours de la Seconde Guerre mondiale que naquit une spécialité qui allait prendre une ampleur sans précédent durant la Guerre froide : la reconnaissance stratégique. Si elle est aujourd’hui synonymes de lourds avions espions et de drones longue endurance, il n’en a pas toujours été ainsi. Dans l’immédiat après-guerre, le principal avion de ce type était un bimoteur à long rayon d’action qui ne demeura cependant pas longtemps en service : le Northrop F-15 Reporter.

La genèse de cet avion remonte à début 1944, lorsque l’US Army Air Force chercha à se doter d’un biplace de reconnaissance à longue distance destiné au remplacement des Douglas F-3 Havoc et des Lockheed F-4 Lightning employés au-dessus de l’Allemagne nazie. L’idée était alors encore communément acquise qu’un aéronef de reconnaissance devait découler d’un avion d’arme existant. Le choix de l’état-major américain se porta donc début 1945 sur le chasseur nocturne Northrop P-61 Black Widow alors en cours de livraisons en unités.

Après quelques atermoiements c’est le prototype du chasseur d’escorte XP-61E qui fut sélectionné pour servir au développement du futur avion de reconnaissance. Désigné XF-15 Reporter dans la nomenclature de l’US Army Air Force l’avion fut commandé à 175 exemplaires. L’armement offensif et défensif fut déposé, le cockpit et le nez de l’avion totalement revus et corrigés. Northrop le désigna N-20 dans sa nomenclature maison.

Extérieurement, le XF-15 Reporter ressemblait fortement au P-61 Black Widow mais avec quelques modifications. Le moteur en étoile Pratt & Whitney R-2800-73 fut remplacé par un R-2800-65B de 2100 chevaux entraînant une hélice quadripale en métal. Le cockpit fut redessiné afin d’accueillir pilote et opérateur de reconnaissance en tandem. Cet avion n’emportait aucun armement. En lieu et place on trouvait six caméras : deux K17B de focal 152 et 305mm, une K24 de focal 178mm, et trois K22 de focal 610 et 1016mm. À cette époque là, le bimoteur de Northrop était l’avion de reconnaissance le plus évolué aux États-Unis.

Pourtant son programme faillit bien disparaitre. Son premier vol ayant lieu en juillet 1945 après la chute du régime hitlérien, il n’avait désormais plus beaucoup d’utilité. En effet, dans le Pacifique les forces américaines se reposaient plutôt sur des Boeing F-13 Superfortress dont la mise en œuvre était assurée par des unités de bombardement. La fin des hostilités le mois suivant eut même pour effet d’envisager l’abandon du programme. À la place les généraux de l’USAAF réduisirent la commande à 36 avions de série.

Le premier Northrop F-15A Reporter opérationnel entra en service en septembre 1946. Rapidement les trois premiers avions furent envoyés en Europe où les Américains soupçonnaient les Soviétiques de vouloir faire main basse sur toute l’Allemagne mais aussi l’Autriche, et ce en totale contradiction avec les accords signés durant la guerre. Les F-15A volaient donc le long de la « frontière » jouxtant la zone d’occupation de l’Armée Rouge. La guerre froide était bel et bien née.

Dans le même temps, les services de renseignement américains exigèrent de l’US Army Air Force qu’elle les informe sur les mouvement de troupe au nord de la péninsule coréenne alors aux mains d’une guérilla communiste menée le colonel Kim Il-Sung, un ex-officier coréen de l’armée soviétique. Les Northrop F-15A Reporter opéraient depuis d’anciennes bases de l’aviation impérial nippones sur le territoire de la future Corée du Sud.

Face aux communistes coréens qui ne possédaient aucun avion de chasse les vols de reconnaissance des F-15A Reporter se déroulaient généralement sans escorte, et pour cause. Ils s’apparentaient bien plus à de l’espionnage aérien qu’à de la reconnaissance purement militaire. En janvier 1948, quelques semaines après la création de l’US Air Force, les F-15A furent redésignés dans la nouvelle nomenclature américaine RF-61C Reporter .

Cette même année une partie des Northrop RF-61C Reporter basés en Europe fut déployée aux côtés des avions de transport destinés au ravitaillement des Berlinois après le blocus ordonné par Moscou contre la capitale allemande. Au milieu des avions cargos les bimoteurs de reconnaissance en profitaient pour repérer les mouvements de troupes et d’aviation soviétique.

Finalement les derniers avions de série furent retirés du service en octobre 1949. Ils avaient permis de défricher le domaine de vol des avions espions américains au-dessus de la Corée mais aussi de l’Allemagne communiste. Ils furent remplacés par des Lockheed RF-80 Shooting Star.

L’US Navy s’intéressa un temps début 1947 à l’acquisition de tels avions pour remplacer sa poignée de Grumman F7F-3P Tigercat mais sans succès. Un exemplaire de série fut prêté par l’US Army Air Force, il y reçut la désignation de Northrop F2T-1P Reporter mais fut finalement rendu à la fin de l’année. La marine américaine ne commanda jamais le Reporter. Aucune version de série ne fut exporté.

Après guerre, et ce jusqu’à la fin des années 1960, au moins deux anciens RF-61C ont été utilisés après modifications en profondeur comme bombardiers d’eau aux États-Unis aux côtés de Douglas A-26 Invader. Ces Reporter pouvaient emporter 6050 litres d’eau et de produit retardant.

S’il ne figure pas parmi les plus célèbres avions de l’immédiat après-guerre, éclipsé en cela par les jets de première génération, le Northrop F-15A Reporter demeure pourtant un des premiers véritables avions de reconnaissance stratégique et d’espionnage aéroporté de l’arsenal américain.Il convient bien évidemment de ne pas confondre le F-15A Reporter avec l’autre grand avion à avoir porté la même désignation : le chasseur de supériorité aérienne McDonnell Douglas F-15A Eagle, un des fleurons américains.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Northrop F-15A Reporter
Envergure : 20.11 m
Longueur : 15.34 m
Hauteur : 4.47 m
Motorisation : 2 moteur en étoile Pratt & Whitney R-2800-65B
Puissance totale : 2 x 2100 ch.
Armement : Aucun.
Charge utile :
Poids en charge : 14582 kg
Vitesse max. : 705 km/h à 5800 m
Plafond pratique : 12500 m
Distance max. : 6400 Km à charge maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Northrop F-15 Reporter

Profil Couleur

Profil couleur du Northrop F-15 Reporter

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Selon une directive de 1937 de l'Armée Impériale qui voulait un avion de reconnaissance très rapide, Mitsubishi mit au point un bimoteur bien motorisé...

0
Dans le cadre des missions de service public, plusieurs forces aériennes et aviations navales ont mis en service des aéronefs spécifiquement adaptés à des...

0
Nation mineure de la construction aéronautique la Yougoslavie se lança pourtant après guerre dans une série de développements d'aéronefs militaires avec plus ou moins...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.