Piaggio P.108

Piaggio P.108


Fiche descriptive

Appareil : Piaggio P.108
Constructeur : Società Anonima Piaggio e Cia
Désignation : P.108
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Italie
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier stratégique

Histoire

Piaggio P.108 :
la forteresse volante italienne

Unique bombardier stratégique italien de la seconde guerre mondiale, le Piaggio P. 108 répondait à une requête de 1938 concernant un appareil lourd à long rayon d’action, émise par la Regia Aeronautica qui avait renoncé, pour des raisons de politique d’autarcie, à la construction sous licence de machines étrangères. Dérivé du P. 50, l’avion avait été choisi parmi les projets concurrents de Caproni (Ca. 204 et Ca. 211), de CRDA (Cant. Z. 1014, meilleur, mais dont le développement n’en était qu’à la phase initiale) et d’un autre Piaggio, le P. 112.

Etudié par Giovanni Casiraghi, un ingénieur qui avait travaillé aux Etats-Unis et s’était familiarisé avec la technologie du Boeing B-17, le nouvel engin présentait bien des similitudes avec la « Flying Fortress« . C’était un quadrimoteur monoplan à aile basse entièrement métallique, à train d’atterrissage classique escamotable, avec un armement défensif constitué de mitrailleuses de 12, 7 mm, dont deux tourelles étaient placées de manière inhabituelle, à l’extrémité du raccord entre l’extrados de l’aile et le moteur extérieur, et il était un peu plus lourd et plus lent que son homologue américain.

Le prototype effectua son vol initial le 24 novembre 1939 mais de longs et nombreux essais, joints à des problèmes de développement relatifs à la production en série, n’autorisèrent l’entrée en service qu’en juillet 1941, sous la désignation officielle de P. 108B. Les appareils furent affectés en totalité à la 274ième escadrille de bombardement, qui fut surnommée « escadrille Mussolini » en mémoire de Bruno, le fils du Duce, pilote dans cette unité, tué le 7 août 1941. Cet accident contribua au ralentissement de l’industrie aéronautique italienne qui éprouvait par ailleurs des difficultés grandissantes de production en général, et en particulier Piaggio qui ne put livrer que 24 exemplaires de son bombardier. Celui-ci participa à sa première opération de guerre le 9 juin 1942, alors même que le constructeur achevait le montage de 12 avions en version transport, désignés P. 108T. Ces derniers furent ultérieurement récupérés et utilisés jusqu’à 1944 par la Luftwaffe, à la suite de l’armistice du 8 septembre 1943. Un appareil, immatriculé MM 24318, fut équipé d’un canon de 40 mm placé dans le nez, mais seulement pour effectuer un vol de démonstration.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Piaggio P.108
Envergure : 32.00 m
Longueur : 22.92 m
Hauteur : 5.20 m
Motorisation : 4 moteurs Piaggio P-XII RC 35 radial
Puissance totale : 4 x 1480 ch.
Armement : 8 mitrailleuses de 12.7mm
3500 kg de bombes ou 3 torpilles
Charge utile : -
Poids en charge : 29885 kg
Vitesse max. : 430 km/h à 6000 m
Plafond pratique : 8500 m
Distance max. : 2500 Km
Equipage : 7
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Piaggio P.108

Profil Couleur

Profil couleur du Piaggio P.108

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Le Ba.65, conçu à partir du Ba.64, était un appareil réalisé sur le concept d'avant guerre d'avion polyvalent pouvant effectuer des missions de chasseur-bombardier,...

0
Le Junkers Ju-87, ou plus communément appelé Stuka -de l’allemand Sturtzkampfflugzeug qui signifie bombardier en piqué-, a longtemps été l’élément essentiel du Blitzkrieg. Développé...

0
En développement depuis 1941, le B-36 Peacemaker fut le premier bombardier intercontinental du monde, car il devait être capable de bombarder l'Allemagne en décollant...