Piaggio P-136

Piaggio P-136


Fiche descriptive

Appareil : Piaggio P-136
Constructeur : Società Anonima Piaggio e Cia
Désignation : P-136
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : Royal Gull
Mise en service : 1949
Pays d'origine : Italie
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Transport de passagers, recherche et sauvetage

Histoire

Piaggio P-136 :
l'élégant petit hydravion italien

Parmi les plus anciennes sociétés aéronautiques encore existantes, Piaggio Aero Industries tire son origine de l’ancienne Rinaldo Piaggio SpA implantée à Gênes en Italie. Durant la seconde guerre mondiale, divers avions de transport et bombardiers sortirent de ses usines, dont la «Forteresse volante italienne», le Piaggio P-108. Aux prises avec une économie ruinée, et des usines détruites par les bombardements alliés, les fils de Rinaldo, décédé en 1938, se mirent à la tâche de reconstruction. L’invention du célèbre scooter Vespa, mis en marché en 1946, assura la renaissance des industries Piaggio. Ingénieur à la tête de la direction technique de l’entreprise, Giovanni Casiraghi lança aussi la conception du P-136, un petit avion d’affaires de type amphibie, qui devint le premier aéronef italien d’après-guerre.

Il s’agissait d’un monoplan de construction entièrement métallique à ailes de goéland, doté de deux moteurs actionnant des hélices propulsives. Motorisé avec des Franklin B9F de 215 CH, le prototype vola pour la première fois en août 1948 et, l’appareil ne révélant pas de problèmes particuliers lors des essais, fut homologué dès le printemps 1949. Sur la chaîne initiale de production du Piaggio 136, les moteurs Franklin firent rapidement place au «boxer» Lycoming de 260 CH, un moteur horizontal de 6 cylindres opposés refroidi à l’air.

Pouvant emporter trois passagers ou deux civières, l’appareil était conçu pour atterrir aussi bien sur de courtes pistes gazonnées que sur des eaux relativement agitées. Les moteurs haut placées garantissent que les hélices sont nettement au-dessus du niveau de l’eau à charge pleine tandis que le choix du mode propulsion réduit le bruit à l’intérieur de la cabine, tout en éloignant vers l’arrière les éclaboussures et embruns. Quatre points d’accrochage permettent de hisser, avec une grue, l’appareil à bord d’un navire.

La première commande du Piaggio 136 vint de l’Aeronautica Militare Italiana qui prit possession d’une vingtaine d’exemplaires, désignés P-136F, qu’elle utilisa pour la recherche et le sauvetage maritime et aussi comme avion de liaison et de formation entre 1949 et 1961.

Le Piaggio 136 fut également commercialisé et fabriqué sous licence en Amérique du Nord, par l’entreprise américaine Kearney & Trecker. La version civile américaine, baptisée Royal Gull, fut vendue à une trentaine d’exemplaires aux États-Unis et au Canada. La version la plus populaire fut le P-136 L2 motorisée avec des Lycoming GSO-480 de 340 CH.

Le plus célèbre amateur du Piaggio 136 fut sans aucun doute le richissime Aristotle Sokratis Onassis qui en a possédé trois exemplaires utilisés notamment pour desservir son légendaire yacht Christina.

Bien que seulement environ 70 exemplaires de cet avion aient été produits, tout comme le Vespa, le Piaggio 136 est un symbole de la renaissance du stylisme et de l’industrie italienne d’après-guerre. Lors de meetings aériens, l’élégant petit hydravion italien ne manque d’ailleurs jamais de faire tourner les têtes.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Piaggio P-136 L2
Envergure : 13.53 m
Longueur : 10.80 m
Hauteur : 3.83 m
Motorisation : 2 Avco Lycoming GSO-480
Puissance totale : 2 x 340 ch.
Armement :
Charge utile : 3 passagers
Poids en charge : 2995 kg
Vitesse max. : 335 km/h
Plafond pratique : 7800 m
Distance max. : 1450 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Piaggio P-136

Profil Couleur

Profil couleur du Piaggio P-136

Vidéo

Le Piaggio Royal Gull

A voir également

0
En vue de remplacer le biplan Kawanishi E7K-2 vieux de six ans, la Marine Impériale japonaise lança en 1937 un programme pour la création...

0
Pendant la Seconde Guerre Mondiale de nombreux avions demeurèrent en service bien après leur remplacement par des machines plus récentes. Certaines d'entre elles, à...

0
En 1937, sentant la guerre venir en Europe, le Department of War américain demanda aux avionneurs Consolidated et Sikorsky de concevoir un hydravion de...
Marcel
Fils d’un militaire de l’armée de l’air canadienne (il est tombé dedans quand il était petit…) et biologiste qui adore voler en avion de brousse, ce rédacteur du Québec apprécie partager sa passion de l'aéronautique avec la fraternité francophone d’Avions Légendaires.