Rockwell B-1 Lancer

Rockwell B-1 Lancer


Fiche descriptive

Appareil : Rockwell B-1 Lancer
Constructeur : Rockwell International Corp.
Désignation : B-1
Nom / Surnom : Lancer
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1986
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Bombardiers après 1950
Rôle et missions : Bombardier supersonique à long rayon d'action

Histoire

Rockwell B-1 Lancer :
le premier bombardier supersonique

Conçu en 1969 pour remplacer le bombardier B-52, le Rockwell B-1A, un appareil à long rayon d’action doté d’une voilure à flèche variable était en mesure d’atteindre la vitesse de Mach 2,2 à haute altitude. Quatre prototypes du « Bone » (B-One) furent construits à partir de 1974 et le premier vol intervint en décembre 1974.

Le programme fut arrêté par l’administration Carter en 1977, Néanmoins des évaluations du potentiel de cet appareil continuèrent après l’arrêt du programme. Le programme de développement reprit officiellement en 1981, sous l’impulsion du président Reagan, mais en s’orientant vers un bombardier supersonique opérant à basse altitude avec des missiles de croisière.

L’appareil qui en résultera fut baptisé B-1B et différait beaucoup du B-1A. Moins cher et moins complexe, le B-1B fut imaginé pour des missions de bombardement nucléaire et classique. Cette version était plus lourde, moins rapide (Mach 1,25) mais nettement plus furtive. La capsule d’éjection de l’équipage du B-1A fut remplacée par des sièges éjectables et l’avionique revue. Le prototype du B-1B vola le 18 octobre 1984 et les premiers exemplaires furent opérationnelles en octobre 1986.

Ainsi, en configuration géométrique de 67°, le B-1B est un des avions de combat les plus rapides et les plus confortables à très basse altitude. Sans que cet appareil soit véritablement furtif il intègre des caractéristiques qui lui confèrent une signature radar réduite équivalente à un F-16, grâce à l’emploi de matériaux ne réfléchissant pas les ondes électromagnétiques. Le B-1B se caractérise également par une signature thermique des plus basses. De plus, La capacité d’emport du B-1B est phénoménale et ses trois soutes permettent, en théorie, une charge de 24 bombes nucléaires ou de 24 missiles de croisière ou 56 tonnes d’armements conventionnels.

Initialement, le B-1B était chargé des missions de pénétration nucléaire mais depuis la chute de l’URSS, son rôle est celui d’un bombardier conventionnel à armes dures Mk82/84 et de missions de surveillance maritime. Régulièrement modifié afin d’optimiser sa capacité de bombardement conventionnel, le B-1B Lancer doit pouvoir emporter les bombes en grappes CBU-87, les munitions anti-chars SFW, les bombes à guidage laser GBU-31 JDAM, le disperseur AGM-154 JSOW et le missile air-sol JASSM.

Les premiers B-1B de série produits entrèrent en service au sein du Strategic Air Command (SAC) de l’US Air Force en 1985. Cent exemplaires ont été produits.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Rockwell B-1B Lancer
Envergure : 41.67 m en flèche minimale23.84 m en flèche maximale
Longueur : 44.81 m
Hauteur : 10.69 m
Motorisation : 4 réateurs General Electric TF101-GE-102
Puissance totale : 4 x 14800 kgp.
Armement : charge offensive de 36290 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 216310 kg
Vitesse max. : 1330 km/h
Plafond pratique : 15200 m
Distance max. : 12000 Km
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Rockwell B-1 Lancer

Profil Couleur

Profil couleur du Rockwell B-1 Lancer

Vidéo

Rockwell B1-Lancer The Bone

A voir également

0
En 1947, le constructeur Tupolev créa une peur panique auprès des états-majors occidentaux quand il présenta son tout nouvel appareil, un quadrimoteur, ressemblant trait...

0
Dans l'histoire aéronautique les V-Bombers, les bombardiers en V, étaient une série de bombardiers conçus au Royaume Uni à la fin des années 40,...

0
Une analyse d'après-guerre montra l'importance du bombardement stratégique allié. L'importance grandissante des armes nucléaires a rendu plus impératif la construction de bombardier moderne. La...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.