Saab S-100 Argus

Saab S-100 Argus


Fiche descriptive

Appareil : Saab S-100 Argus
Constructeur : Svenska Aeroplan Aktiebolaget - SAAB Group
Désignation : S-100
Nom / Surnom : Argus
Code allié / OTAN :
Variante : SF-340 AEW
Mise en service : 1997
Pays d'origine : Suède
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion de veille radar et de détection aéroportée

Histoire

Saab S-100 Argus :
veille radar à la suédoise

En octobre 1992, la société SAAB fut chargée par la Flygvapen de développer une version de veille radar et de détection aéroportée issue de son biturbopropulseur de transport régional, le SF-340. Cet appareil avait été conçu en collaboration avec l’avionneur américain Fairchild. L’avion était déjà en service au sein des forces armées suédoises sous la désignation de Tp-100 pour des missions de transport de personnels, de transport de haute personnalités, et d’évacuation sanitaire. Quatre Tp-100 volent actuellement en Suède. Un SF-340 fut prélevé sur les stocks de l’avionneur pour servir de prototype au nouvel avion.

L’avion fut modifié, notamment par l’ajout du train d’atterrissage avant et arrière du SAAB 2000, par le cockpit de ce dernier, par deux dérives flanqués sous l’empennage arrière afin de compenser la traînée engendrée par le radar. Celui-ci était un Ericsson PS-890 Erieye à ouverture synthétique doté d’un rayon de 300km fixé sur le dessus du fuselage par deux points d’attache sur l’arrière et trois sur l’avant.L’avion fut doté d’un système d’éjecteurs de leurres AN/ALE-45 d’origine américaine, identique à celui équipant les McDonnell Douglas F-15E Strike Eagle. L’avion fut doté également d’un radar de suivi de terrain spécialement conçu en France par Thomson-CSF. Le prototype effectua son premier vol en novembre 1994, soit seulement deux ans après le lancement du programme. Il fut désigné S-100A Argus.

En 1995, la Flygvapen annonça le retrait rapide du service de ses deux Sud-Aviation Caravelle, des avions de ligne profondément modifiés en avion de reconnaissance stratégique. Ces deux machines étaient devenues trop coûteuses pour la Suède. Ce retrait intervint au moment où l’avionique et l’équipement de guerre électronique du S-100 étaient en pleine définition. Pour pallier, le retrait des Caravelle, la Flyvapen décida d’octroyer au S-100A des capacités de reconnaissance stratégique, et c’est ainsi que l’avion reçu la désignation de S-100B, qui fut finalement la version de série. L’avion reçu plusieurs systèmes d’origines américaines dont un de contre-mesure électronique AN/ALQ-184, un radar cartographique AN/APQ-170, et un FLIR rétractable AN/AAS-38B. Trois opérateurs servent ces systèmes en cabine.

Actuellement, six S-100B servent en Suède au sein de la Flygflottilj F7, une vaste unité regroupant aussi bien des JAS-39 Gripen, que des C-130 Hercules. Ces avions ont connu leur premier détachement à l’étranger entre 2002 et 2003 quand la Suède participa, au titre de l’ONU, à une mission de surveillance du Kosovo à partir de l’Italie. Le S-100B fut utilisé pour contrôler l’espace aérien ex-yougoslave. En 2007 la Suède a fait savoir qu’elle cherchait à acquérir trois appareils supplémentaires à l’horizon 2010.

En août 2001, la Grèce a commandé deux S-100B sous la désignation export de SF-340AEW. Ils s’ajoutent aux Embraer R-99 également en service dans ce pays. Ces avions furent utilisés durant les Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 pour contrer les menaces terroristes et guider les avions de combat de l’OTAN. Les biturbopropulseurs de veille radar grecs avaient été loués pour 40 mois, mais furent finalement achetés à l’issu de leur contrat. Ils servent également à l’entrainement des opérateurs radars grecs censés servir au sein de l’OTAN.

La Thaïlande a commandé en novembre 2007 deux appareils auprès de SAAB. Le premier est entrè en service en juillet 2011. De son coté, les Emirats Arabes Unis ont fait part d’une commande de 2 Saab 340 AEW en novembre 2009.

Le SAAB S-100B représente une excellente plate-forme de veille radar, mais contrairement à son un concurrent, le Grumman E-2 Hawkeye, il n’existe pas de version embarquée.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : SAAB S-100B Argus
Envergure : 21.44 m
Longueur : 19.73 m
Hauteur : 6.97 m
Motorisation : 2 turbopropulseurs General Electric CT7-9B
Puissance totale : 2 x 1750 ch.
Armement : -
Charge utile :
Poids en charge : 13155 kg
Vitesse max. : 515 km/h
Plafond pratique : 10200 m
Distance max. : 1700 Km (à masse maximale)
Equipage : 2 + 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Saab S-100 Argus

Profil Couleur

Profil couleur du Saab S-100 Argus

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Dès la Première Guerre mondiale la France s'est intéressée à l'hydraviation. Ce concept, né des travaux de l'ingénieur Henri Fabre, fut rapidement adapté pour...

0
En aout 1942, l'US Navy reçu un premier lot de bombardier B-24D qu'elle rebaptisa PB4Y Privateer. Ces avions ne se distinguaient guère extérieurement des...

0
Son nom vous est peut-être inconnu mais une fois que vous aurez écouté le son assourdissant de ses turbines Garrett TPE 331 vous ne...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.