Short Type-184

Short Type-184


Fiche descriptive

Appareil : Short Type-184
Constructeur : Short Brothers Ltd.
Désignation : Type-184
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1915
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Hydravion torpilleur

Histoire

Short Type-184 :
le premier torpilleur de l'Histoire

C’est à la fin de l’année 1914, que la société Short Brothers annonça travailler sur un nouvel hydravion destiné à la lutte antinavire pour les besoins du RNAS (Royal Naval Air Service, ancêtre de la Fleet Air Arm) naissant. Pour cela, l’industriel décida de se baser sur les travaux du Français Henri Fabre et notamment le concept d’appareil à flotteurs. Le nouvel aéronef reçut la désignation de Type-184.

Il se présentait sous la forme d’un hydravion biplace monomoteur biplan construit en bois et toile. Outre ses deux flotteurs principaux, il en possédait trois petits placés en bouts d’ailes et sous l’empennage. Ce dernier disposait d’ailleurs d’une arête proéminente destinée à réduire la traînée de l’appareil lors des phases de déjaugeage avec la torpille en place. La motorisation du Type-184 se composait d’un Sunbeam Maori en ligne d’une puissance unitaire de 260 chevaux entraînant une hélice en bois. En dehors d’une torpille de 235kg embarquée entre les deux flotteurs principaux, le Type-184 possédait une mitrailleuse mobile Lewis d’un calibre 7.7mm en position arrière pour son autodéfense. Le prototype déjaugea pour la première fois en février 1915.

Immédiatement, les premiers exemplaires du Short Type-184 entrèrent en service au sein du RNAS mais également du RFC (Royal Flying Corps, ancêtre de l’actuelle RAF) pour la mission pour laquelle ils avaient été conçus. L’appareil ne mit pas longtemps à faire parler de lui, puisque le 17 août 1915 il devint le premier avion de l’Histoire à avoir coulé un navire ennemi lors d’un conflit. En effet ce jour là, l’appareil piloté par le commandant Charles H. Edmonds coula, au moyen de sa torpille, un cargo militaire turc en mer de Marmara.

Par la suite, les Short Type-184 britanniques participèrent à toutes les opérations aéronavales de la Grande Guerre. Par ailleurs, quelques-uns furent utilisés comme bombardiers légers, troquant leur torpille pour quatre bombes de 55 kg. Mais là où l’hydravion semblait un excellent torpilleur, il s’avéra rapidement être un bombardier médiocre. En effet, l’absence de mitrailleuse fixe en faisait une cible aisée pour les batteries de DCA ennemis. Durant le conflit, hormis le Royaume Uni, quelques exemplaires de cet hydravion volèrent sous les couleurs canadiennes et grecques. En 1918, l’ensemble des Type-184 britanniques fut versé à la toute jeune Royal Air Force.

La fin des hostilités n’annonça pas pour autant la mise à la retraite des Short Type-184 puisqu’ils restèrent en unité durant une bonne partie des années 20. Toutefois en 1919, l’aviation estonienne acheta six appareils en provenance des stocks britanniques. Ces machines furent retirées du service en 1933.

Construit au total à 936 exemplaires, prototype compris, le Short Type-184 fut donc le premier hydravion militaire produit en grande série par l’industriel qui devait donner plus tard naissance au Sunderland.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Short Type-184
Envergure : 19.36 m
Longueur : 12.38 m
Hauteur : 4.11 m
Motorisation : 1 moteur en ligne Sunbeam Maori
Puissance totale : 1 x 260 ch.
Armement : 1 mitrailleuse mobile de 7.7mm en position arrière
une torpille de 235kg
ou quatre bombes de 55kg
Charge utile :
Poids en charge : 2430 kg
Vitesse max. : 140 km/h à 1100 m
Plafond pratique : 2750 m
Distance max. : 350 Km (à masse maximale)
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Short Type-184

Profil Couleur

Profil couleur du Short Type-184

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Au cours de l'entre-deux-guerres l'avionneur français Breguet fut un des principaux constructeurs aéronautiques européens. Ses productions civiles et militaires se retrouvaient à sillonner les...

0
Le H8K fut le plus impressionnant de tous les hydravions de reconnaissance engagés dans la guerre, tant par ses performances générales que par son...

0
À la fin de la Grande guerre, le gouvernement canadien se questionna sur l'avenir des aviateurs du Corps expéditionnaire canadien ayant combattu en Europe....
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.