Siebel Si 204

Siebel Si 204


Fiche descriptive

Appareil : Siebel Si 204
Constructeur : Siebel Flugzeugwerke K.G.
Désignation : Si 204
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Transport

Histoire

Siebel Si 204 :
un multi-usages traverse le temps

Le constructeur FH (Flugzeugbau Halle GmbH) avait commencé l’étude d’un petit bimoteur de transport civil lorsqu’il fut absorbé par Siebel Flugzeugwerke K.G. en 1936. Aussi, quand la compagnie Lufthansa, en 1939, demanda à la nouvelle firme la création d’un appareil léger de transport de passagers pour ses lignes intérieures courtes, Siebel n’eut aucune difficulté à reprendre les travaux relatifs à la conception du Fh 104.

L’appareil qui en découla était un monoplan aile basse entièrement métallique, à train d’atterrissage classique escamotable, avec deux hommes d’équipage et qui pouvait transporter huit passagers. Il reçut la désignation de Siebel Si 204 A et vola pour la première fois en mai 1941.

Mais c’était la guerre et la Luftwaffe, toujours à l’affût de nouveaux avions et qui avait toute priorité, s’intéressa aussitôt à ce modèle pour en faire un appareil de transport et d’entraînement à la navigation et au bombardement . Pour cela, il fallait que le nez, initialement recouvert de métal, soit entièrement vitré. Après quelques tâtonnements et transformations (versions B et C), le Si 204 D définitif fut aussitôt mis en production.

Par des modifications aisées et peu coûteuses, l’appareil pouvait rapidement quitter son rôle d’entraînement et être utilisé dans bien d’autres domaines. Il donna toute satisfaction comme transport de passagers, de cargaison, comme utilitaire, ambulance et avion de liaison. Quelques appareils hors-série, construits à demande, étaient équipés d’une tourelle dorsale à deux MG de 7,92 mm (Si 204 E) pour l’entraînement des mitrailleurs .

La firme Siebel, dont le potentiel relativement modeste était totalement absorbé par la fabrication du Junkers Ju 88, n’était pas en mesure d’assurer la production du nouvel appareil. Celle-ci fut donc confiée à des manufactures de pays occupés, SNCAC en France, Aero en Tchécoslovaquie (sous la désignation C3, à ne pas confondre avec l’Aero A-204, avion de même configuration mais de réalisation intégralement tchèque), ainsi qu’à Praga et Walter.

Vers la fin du conflit, la pénurie de matériaux fit envisager la construction en bois, mais la cessation des hostilités annula le projet.

La production totale de Siebel Si 204, de 1941 à 1945, fut de 1175 exemplaires (dont 150 construits par la France)

Après guerre, avec quelques modifications, la Tchécoslovaquie continua à construire l’appareil sous licence et le désigna Aero C-103. La France en fit de même et, à la dissolution de la SNCAC en 1949, c’est la SNCAN (Nord) qui produisit 350 avions sous l’appellation NC 701 Martinet, dont certains volèrent jusqu’à 1964.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Siebel Si 204 D
Envergure : 21.33 m
Longueur : 12.95 m
Hauteur : 4.25 m
Motorisation : 2 moteurs Argus As 411 A1 en ligne
Puissance totale : 2 x 590 ch.
Armement : -
Charge utile : -
Poids en charge : 5600 kg
Vitesse max. : 364 km/h
Plafond pratique : 6400 m
Distance max. : 1400 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Siebel Si 204

Profil Couleur

Profil couleur du Siebel Si 204

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Si globalement, sous l'Occupation, l'action industrielle française a été réduite au strict travail pour les besoins du IIIème Reich, il faut tout de même...

0
Voulant étendre ses activités dans le domaine de l’aéronautique, l’entreprise canadienne Bombardier acquiert Canadair en 1986 qui traverse alors un cycle économique difficile. Quelques...

0
En décembre 1941, l'US Army Air Force nedispose que d'avions de transport bimoteurs Douglas C-47et Boeing C-73. Il apparait urgent de se doter d'un...