Sopwith Pup

Sopwith Pup


Fiche descriptive

Appareil : Sopwith Pup
Constructeur : Sopwith Aviation Company Ltd.
Désignation :
Nom / Surnom : Pup
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1916
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Chasseurs de la guerre 14-18
Rôle et missions : Chasseur biplan

Histoire

Sopwith Pup :
Le chiot de l'Angleterre

Face aux avions allemands de plus en plus puissants, Sopwith Aviation Company travailla sur un chasseur monoplace. Il en résultat le Sopwith Pup (petit chiot, même si la désignation officielle est Scout).

Le premier prototype du Pup, qui vola pour la première fois en janvier 1916, se présentait comme une version monoplace du Sopwith 1 1/2 Strutter. C’etait un biplan à aile décalée et entoilée, motorisé par un Clerget 7 de 80ch. Les cinq autres prototypes l’étaient par un Clerget 9 de même puissance.

Le Royal Flying Corps passa ces premières commandes en avril 1916 et le Royal Naval Air Service en juin 1916. Le RFC équipa ces avions d’une mitrailleuse Vickers de 7,7mm synchronisée et le RNAS d’une Vickers de même calibre sur la voilure supérieure. En tout, 1770 Pup furent construit. Le Pup fut utilisé par l’Australie, la Grèce, les Pays-Bas.

L’appareil entra en service avec un moteur rotatif Rhône ou Gnome en septembre 1916 sur le front Ouest. Très vite l’avion se montra fiable et facile à piloter de plus sa grande surface alaire lui offrait une bonne vitesse ascensionnelle ainsi qu’une grande maniabilité. Néanmoins la faiblesse de son moteur le rendait moins rapide que les modèles les plus récents, comme les Albatros. Mais il pouvait viré deux fois plus court qu’un D.III. De son coté, le RNAS développait les premiers porte-avions et le 2 d’août 1917 le Squadron leader E.H Dunning réussi à poser son Pup sur le pont du H.M.S Furious, malheureusement le pilote se tua lors de son second essai.

A partir de la mi-1917, le Pup commença à être retiré du front Ouest, mais il ne fut pas totalement mis à la retraite. Tandis que certains étaient relégués à l’entraînement, d’autres furent remotorisé par un Gnome mono-soupape de 100ch et affecté à la Chain Home, où il contrèrent les Gotha et les Zeppelin. Certains avions étaient même équipés de huit roquettes fixées sur l’entre-mât.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Sopwith Pup
Envergure : 8.10 m
Longueur : 5.90 m
Hauteur : 2.90 m
Motorisation : un moteur rotatif Rhône
Puissance totale : 1 x 80 ch.
Armement : 1 mitrailleuse de 7.62mm
Charge utile : -
Poids en charge : 556 kg
Vitesse max. : 171 km/h
Plafond pratique : 5600 m
Distance max. : 3 Heure(s)
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Sopwith  Pup

Profil Couleur

Profil couleur du Sopwith  Pup

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Au début de l'année 1916, la société anonyme des appareils d?aviation Hanriot développa son premier appareil, le HD.1 (Hanriot Dupont 1). Cet avion était un...

0
Conçu en 1917 à partir du D III comme un appareil capable de se mesurer aux meilleurs chasseurs alliés de l'époque, l'Albatros D V...

0
Conçu par Louis Béchereau pratiquement en parallèle avec le peu classique Type G (SG. 1), le Type H beaucoup plus classique conservait les mâts...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.