Sukhoï Su-15 ‘Flagon’

Sukhoï Su-15 ‘Flagon’


Fiche descriptive

Appareil : Sukhoï Su-15 ‘Flagon’
Constructeur : Sukhoï P. O.
Désignation : Su-15
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Flagon
Variante :
Mise en service : 1967
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Chasseurs des années 60-80
Rôle et missions : Chasseur intercepteur

Histoire

Sukhoï Su-15 ‘Flagon’ :
le fameux intercepteur du vol KAL 007

Le Sukhoï Su-15 Flagon fut conçu pour remplacer les Su-9 et Su-11 qui montraient leurs faiblesses au niveau des interceptions longue distance. Le développement de cet intercepteur tous temps à long rayon d’action remonte au début des années 50. Assez proche du Su-11 par sa conception, cet appareil à configuration delta possédait le radar le plus puissant d’URSS et sa vitesse dépassait de loin celle de tous les avions ennemis connus. Le prototype (T-58) fit son premier vol fin mai 1962 et montra une autonomie faible qui fut modifié plus tard. Les essais en vol se succédèrent jusqu’en 1964. La production de l’appareil commença en 1966. Et le Su-15 entra en service à la fin 1967.

Un peu plus tôt, en juillet 1967, lors de la fête de l’aviation soviétique, les observateurs occidentaux purent apercevoir les dix avions de présérie à voilure en delta d’un type nouveau. Ayant une certaine similitude avec les Sukhoi Su-9 et Su-11, les experts en conclurent qu’ils étaient probablement issus du même bureau d’études. L’OTAN leur attribua le nom de code de Flagon-A.

Développé en vue de fournir à la force aérienne soviétique un intercepteur moderne, le monoplace Flagon-A avait une voilure en delta de 60° très proche de celle du Su-11. Les ingénieurs de Sukhoi remplacèrent l’entrée d’air frontale par deux entrées d’air latérales sur le fuselage. Ils remplacèrent le réacteur Lyulka AL-7F-1 par les deux réacteurs du MiG-21. Sa configuration delta n’était pas sans rappeler celle du MiG-21 Fishbed, mais il était plus grand et plus lourd. Il disposait de stabilisateurs horizontaux monoblocs, d’un train d’atterrissage tricycle escamotable, des entrées d’air latérales alimentant les deux turboréacteurs Toumansky R-11 F2-300 de 6200 kgp logés dans l’arrière du fuselage et un radôme de nez abritant un radar « Skip Spin ».

Il pouvait atteindre Mach 2,5 avec la postcombustion. Malgré une agilité limitée, le Su-15 était un appareil agréable à piloter et marqua un net progrès sur tous les avions d’interception construits en URSS auparavant.

La version la plus produite, qui reçut le nom de code de Flagon-D, ne se différenciait que par ses ailes de plus grande envergure à revêtement anticorrosion. Dans le même temps fut réalisée une version biplace d’entraînement du Flagon-D, facilement identifiable à sa longue verrière qui recouvrait deux habitacles disposés en tandem et à son périscope améliorant le champ visuel de l’instructeur. La version biplace appelée Su-15UT était destiné à l’entrainement des pilotes et vole pour la première fois en août 1968. Sa production commença en 1970.

Une autre version, le Su-15T, fut testée toujours comme intercepteur mais elle possédait trois réacteurs afin de permettre des atterrissages et décollages courts. Dénommée Flagon-E, il possédait en fait des turboréacteurs Toumansky R-13F-300 plus puissants de 6600 kgp, un train avant à roues jumelées et un radar « Twin Scan » plus performant. Ce modèle fit son premier vol fin janvier 1969 et entra en service en 1971. La version Su-15TM fut identifiée sous le nom de code de Flagon-F disposant d’un radar Volkov Taifun dans un radôme de nez modifié. Une dernière version fut identifiée sous la dénomination de Flagon-G. Ce Su-15UM était une version d’entraînement du Su-15TM sans capacité de combat, ni de radar. Il fut construit entre 1976 et 1979.

Le Sukhoi Su-15 eût à opérer durant la Guerre Froide et fut engagé au «combat», comme en 1978, lorsque le vol 902 de la compagnie Korean Air Flight fut intercepté par des Su-15 puis abattu et s’écrasa tuant deux passagers. Le 1er septembre 1983 également, lorsque le malheureusement célèbre KAL vol 007 (toujours de la compagnie Korean Air Flight) fut abattu et s’écrasa en mer tuant tout les passagers et les membres d’équipage (269 morts).

Le Flagon fut le fer de lance de la défense aérienne soviétique pendant près de 30 ans. Au total, le Su-15 fut construit à plus de 1300 exemplaires toutes versions confondues et resta en service jusqu’en 1996, finalement remplacé par le Su-27 Flanker.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Sukhoi Su-15TM Flagon-F
Envergure : 9.34 m
Longueur : 19.56 m
Hauteur : 4.84 m
Motorisation : 2 turboréacteursTumansky R-13F2-300
Puissance totale : 2 x 7138 kgp.
Armement : 2 missile R-98M (AA-3 'Anab')
2 ou 4 missile R-60 (AA-8 'Aphid')
Charge utile : -
Poids en charge : 17200 kg
Vitesse max. : 2230 km/h à haute altitude
Plafond pratique : 18100 m
Distance max. : 1780 Km (en convoyage)
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Sukhoï Su-15  ‘Flagon’

Profil Couleur

Profil couleur du Sukhoï Su-15  ‘Flagon’

Vidéo

Sukhoi Su-15 Flagon

A voir également

0
Le Kfir (lionceau), chasseur polyvalent d'Israël Aircraft Industries, possède une histoire des moins banales dans les annales de la Chasse. Il fut le résultat...

0
En 1952, le Crusader était issu des spécifications techniques de la marine américaine qui envisageait d'acquérir un chasseur de supériorité aérienne réellement supersonique. Supérieur...

0
En 1953, l'Armée de l'air s'intéressait aux intercepteurs légers, de conception simple, propulsés par de petits réacteurs et des fusées d'appoint. Trois avions furent...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.