Sukhoï Su-27 ‘Flanker’

Sukhoï Su-27 ‘Flanker’


Fiche descriptive

Appareil : Sukhoï Su-27 ‘Flanker’
Constructeur : Sukhoï P. O.
Désignation : Su-27
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Flanker
Variante :
Mise en service : 1984
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Chasseurs modernes et actuels
Rôle et missions : Chasseur

Histoire

Sukhoï Su-27 ‘Flanker’ :
le grand frère du MiG-29

Le Sukhoï Su-27 Flanker a fait sa première apparition occidentale au salon du Bourget en 1989. Son premier prototype, le T-10 un véritable raté, a été pensé en 1977 et il fut évolué vers le T-10S, beaucoup plus prometteur. Preuve de son important potentiel, il allait donner naissance à une impressionnante famille d’avions de combats. Le grand nombre de versions développées par la suite démontre que la structure de base et la configuration aérodynamique choisit au départ étaient très saines, même si de nombreuses modifications eurent lieux. Conçu comme intercepteur et chasseur à long rayon d’action, son autonomie, ses performances et son puissant radar en font un appareil au moins aussi efficace qui le Boeing F-15 Eagle. Il est mû par deux réacteurs AL-31F et est fait d’un alliage d’aluminium léger. Le Su-27 demeure pourtant un appareil très grand et très lourd.

Le Su-27 est l’initiateur d’une magnifique figure qui fut baptisée le Cobra, figure où l’avion atteint une incidence de 120°, passant de 450km/h à 120km/h en 3 secondes et représentative de son excellente manoeuvrabilité liée à un système de commande complexe par câble. Le pilote dispose d’un viseur de casque et le Su-27 peut emporter 10 missiles air-air Archer R-73 ou R-27. Le Su-27 peut également voler très vite à très haute altitude. Son radar Doppler à impulsions à longue portée lui permet de guider les missiles sur leurs cibles.

L’inconvénient du Su-27 est de disposer d’une avionique peu pratique, composée d’une foule de cadran qui ne concordent pas avec les avioniques modernes, même si elle reste complète et fonctionnelle, car elle demande plus d’attention. De plus, il ne peut transporter de missiles à guidage radar actif ce qui l’oblige à conserver sa cible accrochée jusqu’à l’impact et il ne peut engager plusieurs cibles simultanément. Il possède un canon GSh-301 de calibre 30mm et peut emporter des bombes guidées par radar ou non pour les attaques air-sol.

Le Flanker-A est le T-10, le premier prototype. Vient ensuite le Su-27 Flanker-B qui est la version corrigée. Entre 1986 et 1988 un Su-27 modifié désigné P-42 a battu 27 records de vitesse ascensionnelle et d’altitude dont celui de l’altitude la plus élevée pour un chasseur et nombres de records appartenaient au Boeing F-15A. Le Flanker-C est une version biplace d’entraînement conservant des capacités identiques en combat. Le Flanker-D est la version navale destinée à équiper les escadrilles du porte-avion russe Amiral Kouznetsov, elle devint par la suite plus connue sous le nom de Sukhoï Su-33. Elle se distingue des autres versions avec un train renforcé, des ailes repliables et une crosse d’appontage. Les Flanker-F et G, alias Sukhoï Su-30, sont des versions multirôles biplaces fortement exportées. Le Su-27IB Fullback, ou Su-34, est une version d’attaque au sol biplace côte à côte. Enfin, le Flanker-E ou Su-35 Super Flanker est une version très modernisée, surtout au niveau de l’avionique, qui est équipée de tuyères à poussée vectorisée.

Le Su-27 eu un certain succès à l’exportation dans les anciens pays du bloc communiste : Abkhazie, Arménie, Biélorussie, Chine, Kazakhstan, Ouzbékistan, Ukraine et Viet-nam ; mais aussi dans d’autres pays : Algérie, Angola, Erythrée, Ethiopie, Inde, Indonésie, Malaisie, Moldavie et Yémen. Le Royaume-Uni et les Etats-Unis auraient aussi acquis un moins un Su-27 chacun, le premier via une transaction avec l’Ukraine, le second avec la Biélorussie afin d’équiper l’escadrille des Aigles Rouges, appelés Agressors avant la chute de l’URSS.

Les Su-27 ont été acteurs lors de plusieurs incidents diplomatiques entre les deux blocs durant la Guerre Froide car ils ont d’abord servis en URSS et dans les démocraties populaires. Depuis, ils sont utilisés essentiellement dans les conflits entre des pays en voie de développement, notamment en Afrique. Les estimations font état de 700 appareils construits. Aujourd’hui, la Russie possèderait 25 appareil dans l’AVMF –aviation navale-, 130 dans la VVS –aviation de front- et 300 dans le PVO –défense aérienne-. A cela il faut ajouter les appareils équipant la patrouille acrobatique des Chevaliers Russes.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Sukhoi Su-27 'Flanker-B'
Envergure : 14.70 m
Longueur : 21.60 m
Hauteur : 5.92 m
Motorisation : 2 turboréacteurs Toumansky R-32
Puissance totale : 2 x 13600 kgp.
Armement : 1 canon rotatif de 23 ou 30 mm
charge offensive 6000 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 28800 kg
Vitesse max. : 2500 km/h à 12000 m
Plafond pratique : 18500 m
Distance max. : 3000 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Sukhoï Su-27  ‘Flanker’

Profil Couleur

Profil couleur du Sukhoï Su-27  ‘Flanker’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
L’ère des intercepteurs, chasseurs de supériorité aérienne, avions d'attaque au sol purs, et chasseurs de reconnaissance dans leur rôle réservé, semble révolu. En effet...

0
Certainement la famille d'avions de combat russes la plus prolifique du moment est celle du Sukhoi Su-27. Cet appareil a donné naissance à plusieurs sous-versions très différentes...

0
Après avoir évalué le F-14 Tomcat et le F-15 Eagle, la RAF décida de faire développer une version de défense aérienne du Tornado IDS. Le...