Tachikawa Ki-36 ‘Ida’

Tachikawa Ki-36 ‘Ida’


Fiche descriptive

Appareil : Tachikawa Ki-36 ‘Ida’
Constructeur : Tachikawa Kokuki K.K.
Désignation : Ki-36
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Ida
Variante :
Mise en service : 1938
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Attaque et entraînement avancé

Histoire

Tachikawa Ki-36 ‘Ida’ :
un avion prolifique

Le Tachikawa Ki.36 répondait à une commande de l’Armée Impériale pour l’obtention d’un appareil d’attaque et de soutien-coopération avec les troupes au sol. C’était un monoplan cantilever à aile basse, entièrement métallique, à train d’atterrissage fixe caréné, armé de deux mitrailleuses de 7,7 mm, avec deux hommes d’équipage. Le cockpit fermé équipé d’une verrière généreuse de type « serre » et un panneau vitré aux pieds de l’observateur procuraient une excellente visibilité dans toutes les directions, et particulièrement vers le sol. Comme de nombreux modèles d’avions nippons de cette époque, il n’avait aucune protection.

Le Ki.36 (Ida pour les alliés) vola pour la première fois le 20 avril 1938. Immédiatement satisfaisant, il reçut l’agrément de l’armée et entra en service dès le début de sa production, en novembre 1938.

L’appareil fut utilisé avec succès en Chine, mais, confronté aux chasseurs alliés dès le début de la guerre dans le Pacifique, il se montra très vulnérable et on le renvoya en Chine, où il était sans rival.

La production de Ki.36 prit fin en janvier 1944 et totalisa 1334 exemplaires (862 par Tachikawa et 472 par Kawasaki).

Dans le même temps, l’appareil ayant démontré sa sûreté d’emploi et sa facilité à manœuvrer, l’armée décida d’en réaliser une version d’avion d’entraînement avancé, désigné Ki.55. Après quelques modifications, dont l’armement réduit à une mitrailleuse 7, 7 mm à l’arrière de l’habitacle, le nouveau modèle fut mis en production en septembre 1939. Celle-ci prit fin en décembre 1943 et totalisa 1389 exemplaires (1078 par Tachikawa et 311 par Kawasaki). 24 d’entre eux, achetés en 1942, furent utilisés par la force aérienne royale thaïe.

Dans les derniers temps de la guerre, le Ki.36/Ki.55 fut considéré comme possible avion d’attaque-suicide et quelques appareils furent modifiés pour emporter en soute une bombe de 500 Kg.

Sur les 2723 Ida construits, beaucoup continuèrent de voler après guerre dans diverses armées de l’air, en particulier en Chine, en Corée du Nord et en Indonésie. La France en utilisa 7 en Indochine avec la Section Aérienne de Liaison SAL 99, issue de l’Escadrille de Liaison Aérienne ELA 52.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Tachikawa Ki-36 Ida
Envergure : 11.80 m
Longueur : 8.00 m
Hauteur : 3.64 m
Motorisation : 1 moteur Hitachi Ha-13a radial
Puissance totale : 1 x 510 ch.
Armement : 2 mitrailleuses 7.7mm
150 Kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 1660 kg
Vitesse max. : 350 km/h
Plafond pratique : 8150 m
Distance max. : 1235 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Tachikawa Ki-36  ‘Ida’

Profil Couleur

Profil couleur du Tachikawa Ki-36  ‘Ida’

Vidéo

Tachikawa Ki-55 and Ki-36 Ida

A voir également

0
En janvier 1942, le Department of War américain demanda à l'avionneur Consolidated de développer un bombardier stratégique capable de transporter six tonnes de bombes...

0
Le DB-3 (pour Dalniy Bombardirovschik - «bombardier à longue portée») fut conçu en 1933 par A.N Iliushin (qui venait nouvellement d'être nommé directeur du...

0
Répondant à une directive de l'Armée Impériale de mai 1936, Mitsubishi mit au point un bombardier léger monomoteur biplace, pour succéder à son Ki....