Taylorcraft Auster A.O.P.

Taylorcraft Auster A.O.P.


Fiche descriptive

Appareil : Taylorcraft Auster A.O.P.
Constructeur : Taylorcraft-Auster Aircraft Ltd.
Désignation :
Nom / Surnom : Auster A.O.P.
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1942
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Observation

Histoire

Taylorcraft Auster A.O.P. :
Du civil à la WW2

En 1936, la Taylorcraft Corporation est fondée au Etats-Unis et se spécialise dans la construction d’avions légers de tourisme. Ces appareils remportent un succès indéniable et une filiale britannique est créer pour fabriquer des Auster Plus C et D pour l’Europe. Ces petits avions monoplan à ailes hautes étaient réalisés en bois et en métal entoilés.

La RAF acquit 24 exemplaires en 1939 afin d’étudier ces appareils biplaces pour des missions d’observation et de réglages d’artillerie. L’avion donnera pleinement satisfaction et une commande de 100 appareils, désignés Auster I fut demandé par la RAF. L’appareil entra en service au sein du 654th squadron en août 1942. Il ser désigné également « A.O.P. » qui signifie Aerial Observation Post, le principal rôle des Auster. Ils règlaient le tir de l’artillerie, indiquant non seulement la précision du tir mais aussi son efficacité.

L’Auster I, ou A.O.P. 1, fut la première version purement militaire du Auster civil. Il était très proche du Auster Plus D avec des volets quelque peu modifiés pour opérer à partir de pistes courtes. Les Auster des séries suivantes différeront peu de ce modèle. Il voit le feu à partir de novembre 1942 en Afrique du Nord. Ils serviront ensuite sur tous les fronts européens. Plus de 500 exemplaires furent réalisés.

Un nombre limité de Auster II furent achevés avec un moteur américain Lycoming, dont les livraisons n’étaient pas assurées. Le Auster III était une adaptation d’un nouveau moteur De Havilland Gipsy Major I plus puissant que sur le Auster I, mais de provenance britannique, contrairement au Auster II. Il améliorait la solidité générale de l’avion avec de nouveau volet et un renforcement de la structure de l’avion. Le Auster III fut réalisé à 470 exemplaires.

La série IV marquait un retour au moteur américain Lycoming sur le Auster après 1943. Il reçut une cabine agrandie pour pouvoir loger une troisième personne. Il fut roduit à 254 exemplaires. Le Auster V fut la version définitive du Auster pendant la Seconde Guerre mondiale et c’est également la plus construite avec 790 exemplaires. La plupart utilise un moteur américain, mais certains exemplaires utilisé comme avion de communication à partir de 1944 recevront un Gipsy Major I. Il sont équipés d’équipement de vol sans visibilité.

Tous ces appareils serviront sur les théâtres européens et d’Afrique du nord et seront affectés au sein de 19 squadrons anglais mais aussi au sein d’unités canadiennes et néerlandaises. Les Auster participèrent activement au débarquement en Afrique du Nord et durant les campagnes de Sicile et d’Italie. Ils suivront également l’avancée alliée de Normandie jusqu’en Allemagne.

Après guerre, dans les années 50, des versions A.O.P. 6 et A.O.P. 9 participèrent encore aux opérations de lutte antiguérilla menés par les Britanniques en Malaisie.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Taylorcraft-Auster Auster A.O.P. 9
Envergure : 11.10 m
Longueur : 7.21 m
Hauteur : 2.56 m
Motorisation : 1 moteur Blackburn Cirrus Bombardier 203
Puissance totale : 1 x 180 ch.
Armement : -
Charge utile : -
Poids en charge : 966 kg
Vitesse max. : 204 km/h
Plafond pratique : 5640 m
Distance max. : 395 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Taylorcraft  Auster A.O.P.

Profil Couleur

Profil couleur du Taylorcraft  Auster A.O.P.

Vidéo

Taylorcraft Auster

A voir également

0
Il est fréquemment admis que les appareils soviétiques ayant pris part à la Seconde Guerre mondiale n'étaient majoritairement pas équivalent à leurs homologues allemands...

0
Pour le grand public, les ATR sont des avions de ligne régionaux, bien plus habitués aux tarmacs et aux taxiways des aéroports qu'aux pistes et...

0
Si pour la plupart des avions pilotés d'écoutes sont des quadriréacteurs issus d'avions de lignes ou des appareils lourds dérivés de chasseurs et de...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.