FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Thomas-Morse S-4 Tommy
Constructeur : Thomas-Morse Aircraft Corporation
Désignation : S-4
Nom / Surnom : Tommy
Code allié / OTAN :
Variante : S-5
Mise en service : 1917
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Chasseurs de la guerre 14-18
Rôle et missions : Chasseur, avion d'entraînement avancé, avion de voltige aérienne.

HISTOIRE

Thomas-Morse S-4 Tommy :
Les laborieux débuts de la chasse américaine”

Quand on aborde le cas de la chasse américaine on a immédiatement en tête des avions entrés dans la légende. Mais c’est sous des augures bien moins glorieuses que naquit le premier véritable avion de chasse conçu et réalisé aux États-Unis. Un appareil qui finalement fut plus souvent utilisé pour finaliser l’entraînement des pilotes que réellement pour assurer des missions de combat aérien. Ainsi fut la carrière chaotique du Thomas-Morse S-4 Tommy.

C’est peu après la décision d’envoyer en France un corps expéditionnaire américain que la branche aviation de l’US Army Signal Corps décida de se doter d’un avion de chasse destiné à des missions métropolitaines. Les généraux américains avaient bien conscience du retard accumulé face aux avionneurs allemands, britanniques, et français en raison des trois années de paix de leur pays. Trois ans qui avait coûté très cher à l’ingénierie aéronautique américaine.

Début 1917 les frères Thomas débauchèrent de chez Sopwith un jeune ingénieur qui portait le même nom qu’eux mais n’avait aucun lien de parenté, Benjamin Thomas. Fort de ses travaux au Royaume-Uni il proposa à ses nouveaux employeurs de développer un chasseur léger dont la motorisation serait assurée par un moteur rotatif français Gnome d’une puissance 98 chevaux. Par ailleurs le nouvel avion, désigné S-4, présentait une architecture générale très proche de ce qui se faisait alors en Europe. Benjamin Thomas demanda qu’on baptise son avion Tommy en l’honneur de ses compatriotes qui combattaient les Allemands, Tommy étant le surnom affectueusement donné aux soldats britanniques de l’époque.

Extérieurement le Thomas-Morse S-4 Tommy se présentait sous la forme d’un biplan monoplace doté d’un train d’atterrissage tricycle fixe. Construit intégralement en bois et toile c’était un avion particulièrement léger. D’autant que ce n’était pas son armement qui allait particulièrement l’alourdir, celui-ci se limitant à une mitrailleuse Marlin de calibre 7.62mm, une version spécifiquement aéronautique de la célèbre M1895 de Browning. À bord le pilote disposait d’un bon champ de vision et l’avion était réputé agréable de pilotage avec de bonnes qualités acrobatiques.

Cependant les essais en vol réalisés face à des Nieuport XI, Sopwith Pup, ou encore le plus récent SPAD VII démontrèrent que finalement le S-4 Tommy était un chasseur médiocre. C’est pourquoi seuls cent exemplaires de la version de série S-4B furent commandés, entrant en service à la fin de l’année 1917.

Chargés d’assurer des missions de défense aérienne du territoire américain les pilotes de l’US Army Signal Corps évoluant sur Thomas-Morse S-4B savaient qu’ils n’avaient rien à craindre des aviations allemandes et austro-hongroises. Les rayons d’actions ne permettaient alors pas aux avions ni aux dirigeables militaires de rejoindre la côte est des États-Unis. C’est pourquoi ils n’engagèrent jamais le feu. Les pilotes et leurs biplans furent fréquemment engagés dans des missions de surveillance des frontières canadiennes et mexicaines à la recherche d’avion transportant des espions ennemis. Il s’agissait là d’une crainte particulièrement répandue à l’époque dans le pays.

Quand la Première Guerre mondiale prit fin bon nombre de pilotes américains rentrèrent d’Europe avec leurs propres avions de facture britannique et/ou française. Des avions bien entendu immédiatement versés dans les rangs de l’US Army Signal Corps. Ils finirent de rendre obsolètes les Thomas-Morse S-4B.

Cependant quelques mois auparavant l’US Department of War avait passé commande pour une version améliorée de l’avion, destiné notamment à être envoyé en Europe là où les pilotes américains manquaient d’avions. Désignée S-4C cette version était légèrement plus petite et dotée d’un moteur Le Rhône de 89 chevaux. La fin des hostilités obligea les généraux à réduire la commande initiale de 1050 à 498 exemplaires.

Finalement ces avions furent utilisés comme appareils d’entraînement avancé afin de former les futurs pilotes américains au maniement de la mitrailleuse synchronisée autant qu’à l’acrobatie aérienne. Le Thomas-Morse S-4C demeurait un formidable voltigeur.

De son côté l’US Navy, qui comptait bien mettre en œuvre une véritable aéronavale calquée sur ce qui se faisait alors en Grande Bretagne passa commande pour six S-4B prélevés sur les stocks de l’US Army Signal Corps et pour quatre hydravions de chasse dérivés du S-4C et baptisés S-5. Ces derniers assurèrent principalement des missions de défense de bases navales sur la côte californienne.

Finalement les écoles de l’US Army Air Service (née en mai 1918) utilisèrent des S-4C d’entraînement avancé jusqu’à l’été 1924. De leurs côtés les chasseurs S-4B furent retirés du service en février 1919. Quand aux avions et hydravions de l’US Navy ils volèrent jusqu’au début de l’année 1920. Le Thomas-Morse S-4 Tommy ne fut jamais exporté.

Ainsi se terminait la carrière du tout premier avion de chasse conçu et réalisé aux États-Unis. Pour autant plusieurs d’entre-eux, désarmés naturellement, volèrent durant les années 1920 au sein de cirques aériens pour des démonstrations publiques de voltige aérienne. De nos jours un Thomas-Morse S-4C, aux couleurs de l’US Signal Air Corps, est préservé et exposé à l’US Air Force Museum dans l’Ohio.

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Thomas-Morse S-4B Tommy
Envergure : 8.11 m
Longueur : 6.00 m
Hauteur : 2.48 m
Motorisation : 1 moteur rotatif Gnome Monosoupape 9B
Puissance totale : 1 x 98 ch.
Armement : 1 mitrailleuse synchronisée de calibre 7.62mm.
Charge utile :
Poids en charge : 610 kg
Vitesse max. : 155 km/h
Plafond pratique : 4550 m
Distance max. : 250 Km à charge maximale.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Thomas-Morse S-4 Tommy

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Thomas-Morse S-4 Tommy


Publicité

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

PARTAGER
Article précédentConvair UC-880 Skylark
Article suivantLockheed HC-130 Combat King
Arnaud

Passionné d’aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j’essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d’accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.