Tupolev SB-2

Tupolev SB-2


Fiche descriptive

Appareil : Tupolev SB-2
Constructeur : Tupolev A. N.
Désignation : SB-2
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : ANT-40
Mise en service : 1936
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier moyen

Histoire

Tupolev SB-2 :
meilleur que le Bleinheim... avant guerre

Tout comme le TB-3, le SB-2 fut construit en grand nombre au cours des années trente et participa activement à la «Guerre Patriotique», à partir de juin 1941. Répondant aux besoins d’une spécification de 1933 des VVS concernant un «Skorostnoï Bombardirovchtchik» (bombardier rapide), la firme Tupolev produisit un avion qui surpassera de loin le Bleinheim dont la conception fut postérieure. C’était le premier avion soviétique qui employait un revêtement travaillant. Le prototype SB-1 était muni de moteurs en étoile M-25 et ses performances s’améliorèrent encore avec des moteurs en ligne VK-1 00. Ce fut en septembre 1934 que le prototype du SB-2 «katiuska» (petite katya), désigné ANT-40, vola pour la première fois.

Il s’agissait d’un bombardier monoplan à voilure médiane de construction métallique. Sa propulsion était assurée par deux moteurs de type M.100 (des Hispano-Suiza construits sous licence) qui lui permettaient d’atteindre 450 km/h, ce qui était supérieur à bon nombre de chasseurs en service a l’époque. La production en série débuta en septembre 1935. Le SB-2bis qui suivit, avait deux moteurs en ligne M-103 de 960ch et une plus grande autonomie, et les postes de tirs furent remplacés par des tourelles. Le SB-RK fut une version de bombardement en piqué aussi désignée Archangelsky AR-2.

Les seuls défauts du «katiuska» furent une sous-motorisation qui rendait ses décollages difficiles ainsi qu’un faible emport en bombes, sur une distance relativement courte. Par contre, sa maniabilité était exceptionnelle pour ce type d’appareils.

Dès 1936, des SB-2 furent fournis aux Républicains espagnols et se révélèrent parmi les meilleurs avions de bombardement de la guerre civile espagnole. Les Nationalistes n’avaient rien à opposer à ces bombardiers rapides qui volaient très haut. En 1937, 200 SB-2 furent également livrés à la Chine nationaliste.

L’Union soviétique utilisa ses bombardiers SB-2 contre les Japonais lors des incidents de frontières qui éclatèrent en 1938 en Sibérie. Mais, en 1941, ils ne purent stopper l’avance allemande. Bien que participant aux opérations en Finlande et affrontant les Allemands jusqu’en 1943, ils étaient surclassés et ne furent ensuite utilisés que pour des missions de bombardement de nuit durant les années 1942 et 1943.

En 1938, la Tchécoslovaquie acquit une cinquantaine de SB-2 et en produisit 111 sous licence sous la dénomination d’Avia B.71. Ces appareils tombèrent aux mains des Allemands qui les réutilisèrent ou les cédèrent à leurs alliés finlandais.

Lorsque les chaînes s’arrêtèrent en 1942, 6937 machines avaient été assemblées.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Tupolev SB-2bis
Envergure : 20.34 m
Longueur : 12.29 m
Hauteur : 3.28 m
Motorisation : 2 moteurs Klimov M-103
Puissance totale : 2 x 1100 ch.
Armement : 4 mitrailleuses de 7.62mm
6 bombes de 100 kg ou une bombe de 500 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 9600 kg
Vitesse max. : 450 km/h
Plafond pratique : 10500 m
Distance max. : 1600 Km (avec carburant maximum)
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Tupolev SB-2

Profil Couleur

Profil couleur du Tupolev SB-2

Vidéo

Force de bombardement finlandaise

A voir également

0
Fin 1917, le Ministry of War demanda à Geoffrey de Havilland, alors responsable d'Airco, de lui construire un nouveau bombardier moyen à rayon d'action...

0
En 1914, les aéronefs n'ont pas la structure adéquate pour des missions de bombardement. Pourtant, René Caudron, va y songer. Il prend comme base...

0
Début 1934, l'Air Ministry lança la Specification 3/34 destinée à trouver un remplaçant aux bombardiers Handley-Page Heyford et Vickers Virginia, tous deux biplans, et...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.