Tupolev Tu-16 ‘Badger’

Tupolev Tu-16 ‘Badger’


Fiche descriptive

Appareil : Tupolev Tu-16 ‘Badger’
Constructeur : Tupolev A. N.
Désignation : Tu-16
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Badger
Variante :
Mise en service : 1954
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Bombardiers après 1950
Rôle et missions : Bombardement, Reconnaissance, Guerre électronique, Ravitaillement

Histoire

Tupolev Tu-16 ‘Badger’ :
50 ans au service de l'URSS

Le Tupolev Tu-16 est issu d’un projet de bombardier lancé dans les années 50 par A.N. Tupolev autour du nouveau réacteur développé par Mikouline, le RD-3, connu sous le nom de Type N lors de la fabrication du prototype. Il devait servir à remplacer le Tupolev Tu-4 en augmentant sa vitesse afin d’améliorer ses chances de survies en territoire hostile. Le prototype effectua son premier vol le 27 avril 1952 et ses qualités éclipsèrent rapidement son concurrent, l’Iliouchine Il-46. Les premiers appareils entèrent en service en URSS en 1954.

Equipé de deux énormes réacteurs RD-3, le Tu-16 est un appareil à ailes en flèche dont la base est située près du sommet du fuselage. Il est le premier appareil soviétique dont le train d’atterrissage est équipé de boggies et ses jambes de train s’escamotent dans des carénages ajoutés par la suite afin d’éviter de devoir réaliser des découpes dans le fuselage. L’appareil peut se poser sur des pistes classiques ainsi que sur des pistes sommairement aménagées.

L’équipage est logé dans le nez et dans la queue qui sont pressurisés. Les deux parties sont totalement indépendantes l’une de l’autre. Le pilote, le co-pilote et le radio sont logés dans le nez alors que la queue accueille deux canonniers-observateurs. Les accès s’effectuent par des trappes placées sous le fuselage et dotées d’échelles escamotables. Tous les membres d’équipages bénéficient de sièges éjectables, ceux de queue s’éjectant vers le bas.

Un système permet à chaque canonnier de tirer avec la tourelle de son choix parmi les trois disponibles. Chaque tourelle est équipée de deux canons. Un viseur fixe permet au pilote de bénéficier d’un canon tirant vers l’avant.

Le Bagder-A est l’appareil de bombardement de base, le Badger-E est sa version de reconnaissance photo et le Badger-F celle de guerre électronique. Le Badger-A Variant est soit un ravitailleur, soit une machine apte aux missions SAR. Le Bagder-B est équipé de missiles de croisières Kennel sous voilure. Le Badger-C est un avion de lutte antinavire emportant un missile de croisière supersonique AS-2 Kipper et le Badger-D est identique mais équipé d’un radar de nez et de récepteurs passifs sous le ventre. Les Badger-C Modified et -G Modified peuvent eux emporter des missiles AS-6 Kingfish alors que le Badger-G est une plateforme d’emport de missiles AS-5 Kelt. Le Badger-H est une version de contre-mesures électroniques équipée de brouilleurs tout comme le Badger-J. Le Badger-K est une version de reconnaissance électronique avec radômes. Le Badger-L est une version en service depuis 1986 avec un nez vitré et un canon fixe. Le Xian H-6 est un Badger-A copié et construit par la Chine. Il est peint avec une peinture antiradiation et peut emporter des charges nucléaires. A noter que le Tu-16 inspira le Tupolev Tu-104 Camel, avion de ligne pouvant emporter 50 passagers.

Le Tu-16 a été acquis par la Chine, l’Egypte, l’Indonésie, l’Irak et par l’URSS qui l’a utilisé dans les V-VS (Armée de l’Air) et l’AV-MF (Aéronautique Navale). Après la chute de l’URSS, le Tu-16 fut utilisé par la Russie, l’Arménie, l’Azerbaïjan, la Biélorussie, la Géorgie et l’Ukraine.

Les missions du Tu-16 ont surtout été axées dans un contexte de guerre froide sur des tests de réactions des défenses et de reconnaissance vis-à-vis des flottes occidentales et notamment celles de l’OTAN. Ils ont été employés à moyenne altitude pour des missions de bombardement en Afghanistan et l’Egypte les a utilisés contre Israël. La guerre Iran-Irak lui a permit de réaliser quelques missions de guerre également.

Le Tu-16 fut construit à 1509 exemplaires en URSS et à 150 en Chine. Il est resté en service pendant presque un demi-siècle, point confirmant sa robustesse et la qualité de sa conception. Peu d’appareils peuvent se vanter d’un tel fait.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Tupolev Tu-16K Badger-G
Envergure : 32.93 m
Longueur : 36.25 m
Hauteur : 14.00 m
Motorisation : 2 turboréacteurs Mikouline KB Type RD-3M
Puissance totale : 2 x 9500 kgp.
Armement : 2 missiles KSR-2 ou KSR-5
6 canons de 23mm
Charge utile : -
Poids en charge : 75000 kg
Vitesse max. : 990 km/h
Plafond pratique : 12300 m
Distance max. : 3150 Km
Equipage : 6
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Tupolev Tu-16  ‘Badger’

Profil Couleur

Profil couleur du Tupolev Tu-16  ‘Badger’

Vidéo

Tupolev Tu-16 Badger

A voir également

0
L'une des questions qui, aux Etats-Unis, se posa immédiatement après la fin de la Seconde Guerre Mondiale fut de savoir qui devrait disposer de...

0
Une analyse d'après-guerre montra l'importance du bombardement stratégique allié. L'importance grandissante des armes nucléaires a rendu plus impératif la construction de bombardier moderne. La...

0
Le Valiant fut conçu à partir de 1948 pour répondre aux même spécifications que l'Avro Vulcan et le Handley Page Victor pour un bombardier...