Tupolev Tu-26 ‘Backfire’

Tupolev Tu-26 ‘Backfire’


Fiche descriptive

Appareil : Tupolev Tu-26 ‘Backfire’
Constructeur : Tupolev A. N.
Désignation : Tu-26
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Backfire
Variante :
Mise en service : 1973
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Bombardiers après 1950
Rôle et missions : Bombardier stratégique

Histoire

Tupolev Tu-26 ‘Backfire’ :
le "Blinder" amélioré

L’origine du Tupolev Tu-26 Backfire remonte à la fin des années 60 lorsqu’il fut décidé de créer une version du Tupolev Tu-22 Blinder dotée d’ailes à géométries variables, équipement à la mode en ce temps là. Il fallait aussi palier au trop faible rayon d’action du Blinder. Le premier vol eu lieu le 30 août 1969, année de son observation par les satellites américains.

L’appareil est doté du réacteur conçu pour l’avion de transport supersonique Tupolev Tu-144, le Kouznetsov NK-144. Ils sont reliés à des entrées d’air placées en avant des emplantures des ailes. L’aile de l’appareil peut atteindre une flèche de 20°, 30°, 50° ou 60°, celle de la partie fixe étant de 55°. Il peut être ravitaillé en vol. Après les accords SALT-2, les sondes escamotables dans le nez de l’appareil durent être démontées mais elles furent conservées peuvent être rapidement réinstallées en cas de besoin. La tourelle de queue dispose de deux canons NR-23 de 23 mm commandés à distance.

A cause de son origine, le prototype porta le nom Tu-22M0 Backfire-A. En fait, il s’agissait d’une nouvelle version pour les soviétiques et d’un nouvel appareil pour les services de renseignement américains. Il permit également de faire croire qu’il ne s’agissait pas d’un appareil plus avancé lors de la signature des accords SALT-2. Il reprenait notamment les carénages des atterrisseurs principaux du Tupolev Tu-22 mais les réacteurs furent montés dans le fuselage. Le Tu-22M1 Backfire-A est l’appareil de présérie livré en 1971.

Il fut par la suite décidé de modifier l’appareil car la traînée produite par l’appareil était trop importante. Doté d’un atterrisseur s’escamotant vers l’intérieur, il fut baptisé Tu-26 Backfire-B. Il possédait également une cellule modifiée et l’envergure fut accrue. Il pouvait emporter des missiles AS-4 Kitchen. Il entra en production en 1972.

En 1984 fut identifié une nouvelle version, le Backfire-C possédant des entrées d’air modifiées. Il entra en service en 1983 après un premier vol en 1976. Equipé de réacteurs plus puissants, il possède un radar Leninets PN-AD et un système de navigation et d’attaque NK-45. La tourelle de queue était équipée d’un canon et il emporte généralement un missile AS-16 Kickback. Certains Backfire-C sont dotés d’un radar à vision latérale Shompol.

En 1986, une version de guerre électronique fut produite en petit nombre, le Tu-22MP.

Le Backfire servit essentiellement en URSS. Après la chute du mur, la Russie mais aussi l’Ukraine et la Biélorussie en possédèrent. En 2001, 4 appareils furent loués à l’Inde pour des missions PatMar. Depuis 2005, 6 appareils ont été vendu à la Chine. L’Iran aurait acquis 7 machines, mais aucune confirmation n’est disponible.

Il fut déployé au combat pour la première fois en Afghanistan de 1987 à 1989 où il largua de grandes quantités de bombes conventionnelles. Il fut utilisé par la suite pour des frappes aux alentours de Grozny en Tchétchénie. Depuis août 2007, des vols stratégiques semblables à ceux de la Guerre Froide du Backfire ont lieu.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Tupolev Tu-22M2 'Backfire-B'
Envergure : 34.28 m (en flèche minimale, 26.21 m en flèche maximale)
Longueur : 41.46 m
Hauteur : 10.06 m
Motorisation : 2 réacteurs Kouznetsov NK-22 à double flux
Puissance totale : 2 x 22000 kgp.
Armement : 2 canons de 23 mm en tourelle de queue
charge offensive, 12.000 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 122500 kg
Vitesse max. : 1800 km/h
Plafond pratique : 18300 m
Distance max. : 11000 Km
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Tupolev Tu-26  ‘Backfire’

Profil Couleur

Profil couleur du Tupolev Tu-26  ‘Backfire’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Le Tupolev Tu-16 est issu d’un projet de bombardier lancé dans les années 50 par A.N. Tupolev autour du nouveau réacteur développé par Mikouline,...

0
Pouvant être considéré comme une version grandement modernisée de la grande aile volante Northrop XB-35 de 1946 puis XB-49 (écartés par l'USAF au profit...

0
Une analyse d'après-guerre montra l'importance du bombardement stratégique allié. L'importance grandissante des armes nucléaires a rendu plus impératif la construction de bombardier moderne. La...